A crazy world



104.Je suis une légende-Richard Matheson.

« La puissance du vampire tient à ce que personne ne croit à son existence »-Docteur Abraham Van Helsing (« Dracula », Bram Stoker).

104.Je suis une légende-Richard Matheson. dans Littérature i-am-legend-awakenings-cover

 Roman de l’américain Richard Matheson, « Je suis une légende » paraît en 1954 et s’impose d’emblée comme l’un des romans de science-fiction les plus marquants de tout les temps.IL recevra d’ailleurs en 2012 par la Horro Writers Association le titre honorifique de meilleur roman de vampires de tout les temps.Il sera également adapté au cinéma (notamment en 2007 avec Will Smith dans un film du même nom ou en 1971 sous le titre « le survivant » avec Charlton Easton).

 

 

 

im-a-legend dans Littérature 

  Racontée par un narrateur externe omniscient, le cadre de l’histoire est apocalyptique : la terre après une épidémie a vu tout ses humains métamorphosés en vampires.On suit Robert Neville, le héros, qui tente de survivre dans un monde qu’il ne connaît pas et qui pourtant fut le sien un jour lui qui en tant que dernier homme sur terre ne comprend pas pourquoi il a échappé à la maladie .Il ne s’intéresse qu’au présent mais est pourtant hanté par le passé).

   Le livre dépeint également la solitude humaine à travers le personnage de Neville (parallèle avec le célèbre Robinson Crusoé).La nuit, il se terre, entendant les vampires qui l’appelle, tous encerclant sa maison et doit faire abstraction de cela, tenter d’oublier que certains d’entre eux furent jadis ses amis…Plusieurs fois il s’interroge se demandant si la vie a vraiment un sens et si cela ne vaut pas mieux d’en finir que de subir pareil supplice.Le fait de découvrir une vampire mourrant sans qu’il lui enfonce un pieu dans la poitrine va le pousser à faire des recherches sur le vampirisme et à redonner un sens à son existence.

————————————————————————————————————————————————————————————————————————————————————————————————————————————————————————————————————————————————————–

 4 parties composent le livres,l’intrigue s’étalant de janvier 1976 à janvier 1979 :

première partie (chapitres 1-5) : Janvier 1976.

résumé : Robert Neville ne sort plus de chez lui depuis 5 mois durant la nuit et a barricadé ses portes et ses fenêtres.Et pour cause, des vampires entourent sa maison dans le seul but de lui mettre la main dessus.Triste et seul, il trouve le temps long depuis que sa compagne Virginia est décédée.Un jour, il se rend au cimetière, sur la tombe de la défunte, boit un jus de tomate et remarque après quelques heures que sa montre s’est arrêtée.Il fait maintenant nuit et sa maison est encerclée de vampires.Il devra les affronter.

deuxième partie (chapitres 6-14) : Mars 1976.

résumé : Neville s’en est sorti.Il repense néanmoins à sa vie d’avant  où il était ouvrier dans une usine,à sa fille Kathy à Virginia et à sa mort.Il faut dire qu’elle était malade, atteinte d’un virus peut être du à la poussière  et ne mangeant que très peu.Il va passe son temps à essayer de tenter d’identifier le germe de la pathologie, un bacille se propageant dans le sang.En attendant il sait juste que le vampire ne respire pas (mort ? ), que son activité lymphatique est très réduite de moitié car des déchets s’accumule dans son organisme et qu’il doit se protéger des effets du soleil qui lui sont mortels.

Mais l’arrivée d’un chien va tout changer.Pour lui c’est l’espoir de rencontrer un autre être vivant.Petit à petit une amitié va se tisser entre les deux.Malheureusement, le canidé se fera contaminé par le virus et mourra au bout d’une semaine. Neville continue ses recherches et découvre que les vampires ont peur des croix (du à un point focal de la vénération des croyants la transformant en objet de répulsion), et sont vulnérables car ils ne survivent que dans certaines conditions matériels strictes.

troisième partie (chapitres 15-19) : Juin 1978.

résumé : Neville sait pourquoi il est immunisé contre la maladie : des années de cela une chauve-souris l’a mordu pendant la guerre au Panam.Il cherche Bent Cortman, son « voisin vampire » afin de le tuer durant le jour.C’est l’un de ses passe-temps favoris.Mais au lieu de cela il découvre, une femme, vivante et pas encore infectée.Il l’interpelle, mais effrayée prend la fuite.Il finit par la rattraper et l’emmène de force chez lui où il l’enferme dans sa chambre.Elle s’appelle Ruth et errait depuis trois jours depuis qu’elle ne retrouveait plus sa famille.Neville veut néanmoins s’assurer que ça n’est pas une vampire et lui fait passer « le test de l’ail » que les vampires détestent.Effectivement, elle vomit mais seulement parce qu’elle aurait l’estomac fragile.Mais Neville se méfie et hésite à la tuer.D’autant que les vampires résistent aux balles car le bacille provoque la sécretion d’une substance très puissante qui obstrue les blessures par balle instantanément après que le coup soit parti).Il veut lui faire une prise de sang afin d’analyser son sang mais celle-ci l’assomme. Elle s’enfuit, lui laissant une lettre où la rousse reconnait être une vampire et que son seul but était de l’espionner lui, le dernier homme.Neville découvre à ce moment que les bactéries peuvent muter et que la lumière n’a plus d’effets sur eux.

quatrième partie (chapitres 20 et 21) : Janvier 1979.

résumé : Les « nouveaux vampires », êtres presque humains et conscients chassent les « vampires normaux » et capture Neville afin de l’exécuter.Ils le haïssent, l’homme ne peut pas faire partie du nouveau peuple de la terre : c’est une abomination, un objet de sombre terreur à éradiquer.Lorsque Neville disparait, il devient une légende.La boucle est bouclée.

————————————————————————————————————————————————————————————————————————————————————————————————————————————————————————————————————————————————————–

   Les 4 parties pourraient être interprétées comme ceci :

1.Neville essaye de suvivre aux vampires.

2.Neville fait des recherches sur les vampires.

3.Neville est confronté aux vampires (=choc des espèces).

4.La fin : Neville disparaît. 

 Le thème du vampirisme est capital dans le roman. Les vampires auxquels l’auteur nous confronte dans son roman ont un double visage, celui, nocturne et destructeur, de la sauvagerie animale assoiffée de sang, et celui, semi-diurne et plus étonnant, d’une alternative finalement viable à la société humaine devenue biologiquement inadaptée à son nouvel environnement contaminé.Le héros se sert beaucoup du livre « Dracula », hymne des vampires si l’on peut dire afin de trouver un moyen de les contrer.Il part au début d’une pensée mythologique pour aborder le problème avant de se rabattre sur des solutions plus scientifiques d’un point de vue bactériologique.

   À la fin du livre, Neville devient l’obstacle des vampires.Il représente un obstacle dans l’avènement des néo-vampires car dans le monde des humains d’hier, les vampires n’étaient qu’une légende romantique alors  dans le monde des vampires de demain, l’Homme est voué à occuper cet espace devenu soudainement vacant de l’imaginaire de légende. Matheson montre que les sociétés qui se sont effondrées font un retour à la barbarie et au primitivisme lorsqu’elles se reconstruisent.Chose que Neville ne comprend pas.C’est là que discutant avec Ruth, il découvre l’évidence : toute société naissante est composées de « révolutionnaires » obligés de prendre le pouvoir par la violence.

je_suis_une_legende_matheson_couverture_anglaise_1 

  »Bientôt tu cesseras d’être un Robinson Crusoé prisonnier d’un ilot de nuit cerné par un océan de mort. »


Laisser un commentaire

Jean-Michel, jour après jour. |
Emmawatsonning |
Videopassion07 |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | la vie est belle !
| Freddyvsjason
| Ilmiocinema