A crazy world


  • Accueil
  • > Archives pour le Dimanche 7 avril 2013

119.Les visiteurs.

119.Les visiteurs. dans cinéma & télévision les_visiteurs-bb409

 

Synopsis : En l’an de grâce 1123, pour avoir sauvé la vie du roi de France Louis VI , dit « le Gros », le comte Godefroy de Montmirail , dit « le Hardi », se voit promettre en mariage Frénégonde de Pouille, la « fillotte » du duc Fulbert de Pouille.

Mais alors que Godefroy fait route vers le château de sa promise, une sorcière lui fait absorber un breuvage à son insu. Ce dernier donne des hallucinations au comte, au point de le pousser à assassiner son futur beau-père. Afin de réparer sa faute, Godefroy demande conseil au mage Eusæbius, qui concocte une potion pour renvoyer Godefroy dans le passé, peu de temps avant le drame.

Mais le mage a oublié un ingrédient indispensable dans la préparation de la potion (les œufs de caille). Godefroy et son écuyer, Jacquouille la Fripouille, se retrouvent alors propulsés au xxe siècle, en 1992. Tous deux font la connaissance de Béatrice de Montmirail, une mère de famille bourgeoise et Jacques-Henri Jacquard, l’actuel propriétaire du château Montmirail, qui ne sont autres que leurs descendants respectifs.

Godefroy ne cherche alors qu’une chose : retourner dans son époque et épouser Frénégonde. Mais la tâche va se révéler difficile car Béatrice le prend pour son cousin Hubert. Ce dernier étant un pilote de rallye disparu depuis plusieurs années, qu’elle croit revenu et amnésique après un accident à Bornéo durant le Raid Gauloises. Il finira néanmoins par trouver le descendant du mage Eusaebius qui lui donnera la potion pour arriver cette fois-ci au bon moment de son époque. Mais Jacquouille, qui a entre-temps rencontré Ginette Sarclay, une personne sans domicile fixe avec qui il prévoit de se marier, ne veut plus partir et se débrouille pour faire partir Jacquard à sa place.

Distribution :

réalisé par Jean-Marie Poiré.

durée : 1h47.

année : 1993.

Autour du film :

La naissance des Visiteurs résulte d’une situation pour le moins cocasse. C’est alors d’un déménagement en 1990 que l’idée de faire le film est venue au réalisateur Jean-Marie Poiré. Celui-ci retrouva un petit texte qu’il avait écrit durant sa scolarité et dans lequel on pouvait déjà déceler les bases de ce qui allait devenir l’un des plus gros succès du cinéma français.

Les visiteurs est le film français de 1993.Il rafle un César (récompense cinématographique) attribué à Valérie Lemercier et totalise 13 782 991 entrées au box-office français faisant de ce long-métrage le plus vus cette année et le hissant à la cinquième place du podium des films français les plus vus en France de tout les temps.Il est même devenu un film culte et ce pour plusieurs raisons : 

   Ses personnages principaux viennent du Moyen-Âge et se retrouve en 1992, une époque bien éloignée de la leur.Il font connaissance avec notre monde et découvre la voiture qu’ils croient être un instrument du diable.Ils font contraste dans notre monde et leur réactions face à n’importe quelle situation font deux qu’ils paraissent fous (Montmirail :On ne torture point femme sur mes terres, la brûler vive suffira).Ils parlent également « le vieux français « .Cela donne lieu à bon nombre de situations comiques à leur dépends.

   Ses répliques sont désormais connues du public au même titre que « le dîner de con » : ainsi le personnage de Jacquouille avec son « okay » a marqué les esprits ainsi que la chanson de Godefroy et Jacquouille : Et on lui pèlera le jonc comme au bailli du limousin , qu’on a pendu un beau matin, qu’on a pendu avec ses tripes ! 

  Christian Clavier joue deux rôles dans le film : celui de Jacquouille la fripouille , serviteur grossier et puant (et dégoûtant) de Montmirail qui provoque catastastrophe sur catastrophe et mange par terre ainsi que celui de Jacquard, son descendant de 1992, un homme riche et maniéré (efféminé) qui aime la propreté et que Jacquouille surnomme « fillot ».Ces deux stéréotypes se rencontreront réalisant le choc des générations…

   La relation entre Jacquouille et Ginette, une clocharde qui deviendra sa compagne.Elle va le « civiliser » le poussant à refuser les ordres de son maître et à réclamer sa liberté.Il finira même par parler le français « moderne ».

   La relation entre Montmirail et Béatrice, qui est sa descendante directe.Il sera subjugué par elle et une amitié naîtra entre les deux personnages.

   La façon très « bourgeoise » de parler de Béatrice qui  s’exprime de manière exagérée,  par exemple en demandant à Jacquard si il a un « Pola » (au lieu de dire polaroïde). 

   Enfin quelques ressorts comiques très visuels comme lors de la scène où les deux héros boivent la potion de l’enchanteur afin de reculer le temps où Montmirail se change en statue de verre qui se brise et Jacquouille en tas de matière fécale qui s’étale sur le sol.

images dans cinéma & télévision

Jacquouille (buvant) : Merci la gueuse , tu es un laideron , mais tu es bien bonne !

Ginette : T’as pas vu ton pif !! Quand tu te mouches t’as pas l’impression de serrer la main à un pote ?

 

notre avis : 9,2/10


118.Turbo : bande-annonce.

Image de prévisualisation YouTube

117.Wolverine : le combat de l’immortel : bande-annonce.

Image de prévisualisation YouTube

Jean-Michel, jour après jour. |
Emmawatsonning |
Videopassion07 |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | la vie est belle !
| Freddyvsjason
| Ilmiocinema