A crazy world


310.Petite sélection de nos meilleurs articles.

A crazy world existe depuis presque 2 ans ! En tout 310 articles ont été publiés en ligne.L’occasion de redécouvrir ceux qui ont fait les beaux jours du site et qui ont contribué à notre projet de proposer des textes instructifs, ludiques et distrayant.

1.analyse détaillée du film « the box » (2009).

2.Alf, presque 30 ans après, la série accroche toujours.

3.Star Wars (partie 1 de notre dossier).

4.Aux origines de Dracula.

5.analyse détaillée du film « Charlie et la chocolatrie » (2005).

6.Famine en Éthiopie : pour ne jamais oublier.

7.La guerre froide (partie 1 de notre dossier).

8.La T.E.P. (pour les physiciens en herbe).

9.I have a dream : sur les traces de Martin Luther King.

10.Autopsie d’un tableau : le cri (1893).

 


309.L’abbé Pierre : un modèle pour notre société aujourd’hui.

« TOI QUI SOUFFRES, QUI QUE TU SOIS,

ENTRE, DORS, MANGE, REPREND ESPOIR, ICI ON T’AIME »

images (1)

Il y a 7 ans mourrait Henry Grouès plus connu son le nom de l’abbé Pierre.L’homme était âgé, 94 ans.Saviez-vous qu’il a failli être Jésuite ? Ce moine capucin a été l’instigateur d’un véritable élan de charité chrétienne en 1954 , en France, lors d’un hiver très dur (jusqu’à -17°C ! ).Il faut dire que la seconde guerre mondiale a laissé quelques dommages dans la population et beaucoup de gens sont sans-abris à cet époque (vous me direz sans doute qu’il y en a encore aujourd’hui et je vous accorderai raison).L’abbé Pierre, ne pouvant pas tolérer une telle situation, surtout au vue des circonstances climatiques lance un appel, à l’antenne de ce qui sera aujourd’hui Radio RTL : « Mes amis, au secours… Une femme vient de mourir gelée, cette nuit à trois heures, sur le trottoir du boulevard Sébastopol, serrant sur elle le papier par lequel, avant hier, on l’avait expulsée… Chaque nuit, ils sont plus de 2000 recroquevillés sous le gel, sans toit, sans pain, plus d’un presque nu [...] Écoutez-moi : en trois heures, deux premiers centres de dépannage viennent de se créer [...] Ils regorgent déjà, il faut en ouvrir partout[...] Tant que dure l’hiver, que ces centres subsistent, devant leurs frères mourant de misère, une seule opinion doit exister entre hommes : la volonté de rendre impossible que cela dure.Je vous prie, aimons-nous assez tout de suite pour faire cela. Que tant de douleur nous ait rendu cette chose merveilleuse : l’âme commune de la France. Merci ! »

Après cet appel, énormément de français ont donnés des biens, des vêtements, de la nourriture et de l’argent (500 millions de francs ce qui pour l’époque était une somme importante).Et l’humanité s’est soulevée afin d’aider les plus démunis et le cœur des hommes s’est emplis d’amour envers leurs frères. Beaucoup de journalistes ont qualifié cet événement comme étant « l’insurrection de la bonté ».Et ils ont eu raison de le faire. Il y a eu une part de Jésus dans l’abbé Pierre, comme il y en a eu une pour chaque personne qui a voulu aider tout ses pauvres gens ce jour là.C’est un moteur de solidarité, un homme qui a comprit que le bonheur se fait avec les autres, qu’il faut toujours porté l’attention aux plus petits. Pour l’abbé Pierre et pour tous les gens sur terre trouver LA raison de vivre devrait d’être « aimer, se donner de la peine pour que d’autres aient moins de peine ».Quels conséquences cet incident a eu par la suite ? Et bien la loi Besson tout d’abord, visant à donner un logement aux personnes les plus démunies et tout faire pour qu’ils puissent le conserver. Ensuite, les nombreuses communautés d’ Emmaüs, dérivant de l’association que l’abbé  a créé en référence à ces deux disciples de Jésus, tristes et anéantis par sa mort et qui auraient retrouvés espoir le soir de Pâques en le voyant ressuscité. Et enfin, un élargissement de cette association dans le monde entier…ils sont aujourd’hui 337 associations à travers 37 pays différents ! Imaginer tout les sans-abris, exclus, malades,…qu’ils peuvent aider. Et cerise sur le gâteau, quoi de mieux pour une personne prise en charges et dont la situation s’améliore que d’aider, à son tour, en essayant de le faire dans la gratuité la plus totale.

La mission de l’abbé Pierre avait en fait commencer beaucoup plus tôt que 1954, puisque quelques années auparavant, en 1949, il vient en aide à un homme, Georges qui veut se suicider.Au lieu de l’aider, il lui propose de le faire travailler.Pour lui, puisque de toute façon il n’a plus rien à perdre.Ainsi, il devient le premier compagnon d’Emmaüs. Celui qui se sent « de trop », exclu…on a rien à lui donner dit l’abbé Pierre, à part notre amitié, notre appel à partager nos efforts pour en sauver d’autres.Ainsi, pour l’abbé et pour beaucoup d’autres, travailler à Emmaüs, c’est trouver « la » raison de vivre : aimer, se donner de la peine pour que d’autres aient moins de peine.Et tout ceci est un choix, personne n’est obligé de le faire…mais ils le font.Il faut relier ceux qui connaisse la misère à ceux qui ne la connaisse pas (ou que grâce à des statistiques).Et il faut pour cela, afin de faire entendre les opprimés, pour reprendre l’abbé Pierre : « le prophétisme, la voix ».Il y a de la compassion, du don et de l’amour en chacun de nous.Étrange que l’on en a pas encore fait un saint, un modèle pour notre société…

(un article de Kramvoussanos Georges).

 

 


308.À propos de Gandhi.

Moi je me considère comme un soldat.Un soldat de la paix.-Gandhi dans son discours « le pouvoir de dire non »

téléchargement

 

Mohandas Karamchand Gandhi était avocat.Après avoir exercé durant 2 décennies en Afrique où sa défense pour les Indiens contre les discriminations locales a fait grand bruit, il revint chez lui, dans sa terre natale, en Inde, en 1915 pour démarrer un nouveau combat : celui de l’indépendance de l’Inde (qui rappelons le était sous la tutelle des Britanniques depuis la seconde moitié du XIXe siècle ).Mais pas par le sang.Gandhi est un partisan de la non-violence et entend fonder son combat pour la liberté sur cette base.Pour lui, c’est le meilleur moyen d’arriver à ses fins.Comme Jésus, il ne se défendra pas, prêt à se sacrifier pour une cause qui le dépasse et parlera d’ailleurs du Christ en ces termes : «  Un homme qui était complètement innocent, il s’est offert lui-même comme sacrifice pour le bien des autres, ses ennemis inclus, et devint la rançon du monde. Ce fut un acte parfait. » Gandhi a également lancé une autre mode : celle de la non-coopération, de ne pas appliquer une loi qui ne semble pas être juste et égalitaire.

 

C’est donc pendant près de 30 ans (jusqu’à sa mort où il est assassiné par un nationaliste hindou en 1948) que Gandhi va mener son combat, son « chemin de croix ».Ses seuls moyens de pressions étant le jeûne et le boycott (mettre fin volontairement aux échanges).Après un effroyable événement se terminant dans le sang (plusieurs policiers sont tués), Gandhi choisi de mettre fin à son mouvements car continuer dans ces conditions serait à l’encontre de ses valeurs.Envoyé en prison puis finalement relâcher, l’homme reprend son combat en 1930 avec la célèbre marche du sel où suite au refus des britanniques d’accorder à l’Inde son statut d’ancienne colonie indépendante (un dominion), il propose aux Indiens de ramasser le sel (de l’eau de mer) par leurs propres moyens et de ne plus se faire avoir à l’acheter aux Anglais qui leur font payer excessivement cher.Après quelques séjours en prisons, des tables rondes et autres projets de réformes électorales , Gandhi démarre un jeûne, une grève de la faim.Le 15 août 1947, L’indépendance de l’Inde est proclamée mais est désormais divisée en deux états correspondant à 2 cultures différentes ( musulmane (le Pakistan) et hindoue).Pour Gandhi, il s’agit évidemment d’un échec.

 

L’homme que l’on a fini par appelé le Mahatma en raison de sa grande âme (comme un « saint ») a essayé de faire comprendre aux gens qu’ils sont libres et que leur vie doit être faite de choix où répondre par l’affirmative est du à l’envie et non à l’obligation.Gandhi sait pertinemment que la non-violence est un stade difficile à toucher mais pense qu’on peut l’acquérir en dressant la violence, en la muselant et ce…par l’amour ! On ne doit pas prendre part à des actions qui pourrait faire du mal à d’autres.Mais utiliser l’amour qui telle une force surgissant du plus profond de l’être vaincra le mal qui nous enserre le cœur.Il faut néanmoins que la majorité encaisse cette règle.

 

http://www.larousse.fr/encyclopedie/personnage/Mohandas_Karamchand_Gandhi/120779, consulté le 01/05/14.

 

http://www.moustique.be/actu-societe/18923/les-grands-discours-gandhi-le-pouvoir-de-dire-non, consulté le 01/05/2014 (également en article sur papier)

 

http://jecoutemaconscience.one-voice.fr/gandhi-ou-l%E2%80%99apotre-de-la-non-violence/, consulté le 01/05/2014.

 

http://www.croixsens.net/jesus/citationsurjesus.php, consulté le 01/05/14.

 

(un article de Kramvoussanos Georges).


307.Steeven et Christopher-Carla Bruni en tournée internationale (sketch).

Image de prévisualisation YouTube

306.Sttella-Medley.

Petite sélection de plusieurs grands tube du groupe belge Sttella, mené tambour battant depuis près de 40 ans par Jean-Luc Fonck.On vous laisse découvrir ou redécouvrir.En tout cas, nous, on aime.C’est décalé, sans prétention et assez drôle.

Image de prévisualisation YouTube

Leur plus grand succès à ce jour semble être « Toremolinos ».

Image de prévisualisation YouTube Image de prévisualisation YouTube Image de prévisualisation YouTube Image de prévisualisation YouTube Image de prévisualisation YouTube

 

 


305.Coupe du monde de football : les belges et les grecs en 8e de finale !

Ce 24 juin 2014, les grecs ont réussi in extremis à marquer le 2e but de la soirée, in extremis, leur permettant ainsi de dépasser la très en forme Côte D’Ivoire et de se voir qualifier pour les 8e de finale.

Les Diables Rouges, équipe belge, à quand à elle, en à peine deux match,, déjà réussi ce tour de force.Leur dernier match contre la Corée est ainsi toujours néanmoins très attendus par les nombreux supporter au couleurs de leur drapeau national.


304.Braveheart : soundtrack.

À écouter.

Image de prévisualisation YouTube

303.Eli Wallach : mort du méchant du film « le bon, la brute et le truand ».

téléchargement

Le grand Wallach n’est plus, il est mort dans son sommeil la nuit du 24 juin.Il avait 98 ans…presque un siècle.Et on peut dire que sa vie fut chargée. New-yorkais, il naît le 7 décembre 1915 dans une famille juive.Diplômé de l’université du Texas, il officiera en tant que sergent-chef à Hawaï durant la seconde guerre mondiale avant d’aller en France  en tant que second lieutenant.Avec ses camarades, Wallach mettra en scène durant son temps libre une petit spectacle où il se moque allègrement d’Hitler.

En 1945, il fait ses débuts au théâtre où il s’illustre dans notamment « Antoine et Cléopâtre ».Wallach fréquentera ensuite la prestigieuse « Actors Studio » dès son ouverture en 1947.C’est là qu’il recontrera celle qui deviendra sa femme, Juliette Lewis.D’abord acteur à la télévision, notamment dans le rôle du méchant Mr Freeze dans la série télévisée « Batman. »Quelques années plus tard, Eli se lance dans le cinéma où il joue le rôle Silva Baccaro, sorte de Don Juan dans le film d’Elia Kazan « Baby Doll » au côté notamment de Karl Malden.

Dés lors, l’homme se retrouve au grand écran de plus en plus fréquemment comme en témoigne « Les Désaxés » (1961, avec Marylin Monroe et Clark Gable).Il jouera ensuite beaucoup de rôle de méchants, image dont il n’arrivera pas à se défaire : en 1960 en Calvera dans « Les Sept Mercenaires » , « Les Sept voleurs », « Le cerveau » (du français Gérard Oury en 1969) et bien sur « Le bon, la brute et le truand » en 1966 où il incarne Tuco (le truand).Ce film marquera d’ailleurs sa double collaboration avec Clint Easwood -dont il dira le plus grand bien- et Sergio Leone, l’homme derrière la caméra et qu’il critiquera.Les années passant ensuite, l’acteur se cantonne dans énormément de second rôles de choix, comme dans « La théorie des dominos » (1977),   »Cinglée » (1987) ou « Le parrain III » (1990) en Don Altobello…encore un méchant.Il ne cessera pas de tourner : jouant la star sur le déclin dans « the holyday » en 2006 ou dans « Wall Street II » en 2010.En 2011, un prix spécial pour sa carrière lui a été décerné…un oscar.

imextra

 

  • 1956 : Baby Doll d’Elia Kazan : Silva Vacarro
  • 1958 : The Lineup de Don Siegel : danseur
  • 1958 : The Plot to Kill Stalin3
  • 1960 : Les Sept Mercenaires (The Magnificent Seven) de John Sturges : Calvera
  • 1960 : Les Sept Voleurs (Seven Thieves) de Henry Hathaway : Pancho
  • 1961 : Les Désaxés (The Misfits) de John Huston : Guido
  • 1962 : Aventures de jeunesse de Martin Ritt : John
  • 1962 : La Conquête de l’Ouest (How the West Was Won) de Henry Hathaway,John Ford et George Marshall : Charlie Gant
  • 1963 : Les Vainqueurs (The Victors) de Carl Foreman : le sergent Craig
  • 1965 : Lord Jim de Richard Brooks : le Général
  • 1965 : Genghis Khan d’Henry Levin : le Chah de Khwarezm
  • 1966 : Opération opium (The Poppies Are Also Flowers) de Terence Young : Happy Locarno
  • 1966 : Comment voler un million de dollars (How to Steal a Million) de William Wyler : Davis Leland
  • 1966 : Le Bon, la Brute et le Truand (Il Buono, il brutto, il cattivo) de Sergio Leone : Tuco le « truand »
  • 1967 : The Tiger Makes Out d’Arthur Hiller : Ben Harris
  • 1968 : Les Quatre de l’Ave Maria de Giuseppe Colizzi : Cacopoulos
  • 1969 : Le Cerveau de Gérard Oury : Frankie Scannapieco
  • 1969 : L’Or de MacKenna (Mackenna’s Gold) de J. Lee Thompson : Ben Baker
  • 1970 : Zigzag de Richard A. Colla : Mario Gambretti
  • 1971 : Le Roman d’un voleur de chevaux (Romance of a Horsethief) d’Abraham Polonsky : Kifke
  • 1973 : Permission d’aimer (Cinderella Liberty) de Mark Rydell : Lynn Forshay
  • 1975 : Le Blanc, le Jaune et le Noir (Il bianco, il giallo, il nero) de Sergio Corbucci : shérif Edward « Black Jack » Gideon
  • 1976 : Independence de John Huston : Benjamin Franklin
  • 1977 : La Sentinelle des maudits (The Sentinel) de Michael Winner : le détective Gatz
  • 1977 : Les Grands Fonds (The Deep) de Peter Yates : Adam Coffin
  • 1977 : La Théorie des dominos (The Domino Principle) de Stanley Kramer : le général Reser
  • 1978 : Girlfriends de Claudia Weill : Rabbi Gold
  • 1978 : Folie Folie (Movie Movie) de Stanley Donen : Vince Marlow, Pop
  • 1978 : Le Cercle de fer (Circle of Iron) de Richard Moore : l’homme-pétrole
  • 1979 : L’Arme au poing (Firepower) de Michael Winner : Sal Hyman
  • 1980 : Le Chasseur (The Hunter) de Buzz Kulik : Ritchie Blumenthal
  • 1981 : La Salamandre (The Salamander) de Peter Zinner : le général Leporello
  • 1986 : Coup double (Tough Guys) de Jeff Kanew : Leon Little
  • 1987 : Cinglée (Nuts) de Martin Ritt : Dr Herbert A. Morrison
  • 1990 : The Two Jakes de Jack Nicholson : Cotton Weinberger
  • 1990 : Le Parrain 3 (The Godfather: Part III) de Francis Ford Coppola : don Altobello
  • 1992 : Hollywood Mistress (Mistress) de Barry Primus : George Lieberhof
  • 1992 : La Loi de la nuit (Night and the City) d’Irwin Winkler : Peck
  • 1992 : Article 99 d’Howard Deutch : Sam Abrams
  • 1995 : « Two Much » de Fernando Trueba : Sheldon
  • 1996 : The Associate de Donald Petrie : Donald Fallon
  • 2000 : Au nom d’Anna (Keeping the Faith) d’Edward Norton : Rabbi Ben Lewis
  • 2003 : Mystic River de Clint Eastwood : Mr. Loonie
  • 2006 : The Holiday de Nancy Meyers : Arthur Abbott
  • 2007 : Faussaire de Lasse Hallström : Noah Dietrich
  • 2010 : The Ghost Writer de Roman Polanski : le vieil homme à Martha’s Vineyard(scènes tournées en réalité en Allemagne).
  • 2010 : Wall Street : L’argent ne dort jamais de Oliver Stone : Jules Steinhardt
  • 2010 : New York, I Love You (divers réalisateurs) : Abe

 

 

images

ceremony_wallach_eastwood_deniro


302.Imagine dragons-radioactive.

Image de prévisualisation YouTube

301.Dumb et Dumber : 20 ans après, ils reviennent au cinéma.

Image de prévisualisation YouTube

Après un film très marquant en 1994, le duo Jim Carrey-Jeff Daniels se reforme pour donner suite à « Dumb et Dumber », l’histoire des 2 timbrés.Toujours réalisé par les frères Farrelly, cet opus se concentrera sur la recherche de la fille de Harry.Bien entendu les deux compères vivront nombre de péripéties…au vu de la bande-annonce cela promet.Sortie fixée au 17 décembre.


12

Jean-Michel, jour après jour. |
Emmawatsonning |
Videopassion07 |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | la vie est belle !
| Freddyvsjason
| Ilmiocinema