A crazy world


  • Accueil
  • > Archives pour octobre 2014

352.Rude-Magic.

Image de prévisualisation YouTube

351.Stromae : Ave Cesaria.

Le clip du cinquième single de l’album « Racine carrée » du  chanteur belge Stromae est depuis deux semaines visible sur Youtube.La chanson, intitulée « Ave Cesaria » est un hommage vibrant à Évora Cesária, chanteuse capverdienne, surnommée « la diva aux pieds nus » en raison de cette tendance qu’elle avait de chanter pieds nus sur scène.Elle est décédée en 2011, à 70 ans.

Image de prévisualisation YouTube

350.Écrire un plaidoyer (à la Zola)…ça en jette !

Un peu à la manière du grand Émile Zola dans sa lettre « J’accuse », nous vous proposons de jouer au jeu du grand orateur dénonciateur qui expose la vérité, cinglante et cristalline.

Plaidoirie-0

(photo issue de : http://lasdelaplaidoirie.blogspot.be/)

CONSTRUCTION :

1.Exorde :

-Captatio benevolentiae : je capte votre attention en étant gentil avec vous afin que vous m’écoutiez jusqu’au bout.

-définir le problème (évoque).

2.Narratio :

-Expose les faits et présente le texte.

3.Confirmatio : thèse qui éclate et on réfute les « mauvais choix »

4.Péroraison.

-Résume l’argumentation

-Conclusion sur une finale visant à émouvoir, à faire appel à un sentiment d’attendrissement.Un truc qui doit sonner dans les oreilles.

 -Il faut que celui qui écrive soit fort impliqué.

-Il écrit en « je » (ou « nous ») afin de convaincre quelqu’un (ici peut être le prof et de façon plus globale l’humanité).Il défend une personne, des valeurs considérés comme victimes.

-On est dans le registre pathétique donc on doit faire appel au sentiments.On vise à être persuasif.

-Faire de longues phrases rythmées.

-On défend un point de vue tenant compte des points de vue contraires.

-Petit effet de theatralisation ( Le choix des temps : Nous sommes il y a 3000 ans/Il y a 3000 ans ; les démonstratifs : cet après-midi, sur cette chaise ; pronom personnels : je et nous/je et vous ).

-Il faut une thèse (idée centrale du texte) qui doit être posée mais devant apparaître progressivement.Elle doit être illustrée par des arguments, s’accompagnant si possible d’exemple.La thèse tient compte des objections.

-Utiliser témoignages, argument d’autorité (exemple : Aristote à dit, tout le monde sait bien que…), argument ad hominem (montrer qu’un argument est faux var il est contradictoire avec l’attitude de son auteur : ex. : « Ce n’est pas à vous de donner des leçons pour baisser les impôts, car vous les avez augmentés ! ») argumenta fortiori (rapprocher deux choses en disant que ce qui est vrai pour l’une l’est encore plus pour l’autre), exemples, références à des personnes ou des valeurs faisant autorité.

-Avoir recours à des descriptions, énumérations, gradations, vocabulaire émotionnel, associations, dissociation (ex. :il y a drogue et drogue), amplification, ironie, antiphrase (ex. : dire « Beau travail ! » à une situation qu’on désapprouve), antithèse (oppose 2 idées), comparaison, métaphores (ex. : le cri de mon âme), litote, hyperbole ( exagère la réalité), paradoxe, images (ex. : vérité = lumière) gradation (ex. : « je parle, je crie, je hurle ! »), anaphore (répéter une phrase, un mot au début d’un paragraphe, d’une phrase), personnification (donner traits humains à quelque chose de non vivant : ex. : « ma riche pauvreté »), exclamation (!)

-Utiliser des questions oratoires : questions dont la réponse est connue de tous.

-Enchaîner les différentes parties du textes:paragraphes, mots ou phrases-liens ou jeu de questions-réponses.

-Répéter dans le texte (ni trop peu ni trop) les idées essentielles pour que le lecteur les comprennent.

-Conclusion résumant le texte et dynamique avec une finale pathétique visant à émouvoir (en forme d’étincelle).

-écrire à l’indicatif présent : on agis ici et maintenant (sauf pour les exemples d’avant).

-être romanesque, donner une impression de mouvement (Zola a dit « La vérité est en marche »), dramatiser (ex. : « 4 minutes pleines d’angoisse »), utiliser l’évocation (faire naître des choses dans notre cerveau), les sensations (plongent dans le sujet).

-être lyrique : laisser aller ses sentiments, partager ses états d’âmes.

-être épique, tel un héros menant son combat (bien vs mal) , donner une dimension symbolique au texte (« l’homme parlant au nom de l’humanité »)

-utiliser un vocabulaire : appréciatif (bonheur, lumière, passion, vérité,…) et/ou dépréciatif (illégalité, diabolique, néfaste,…).


349.Citation de la semaine.

L’imagination n’est pas un état ; c’est l’existence humaine toute entière. »-du poète et peintre William Blake.

william-blake-le-grand-dragon-rouge-en-vol

(ci-dessus : « le grand dragon rouge et la femme aux habits de soleil » de Blake, issus du site http://www.eternels-eclairs.fr/tableaux-blake.php)


Jean-Michel, jour après jour. |
Emmawatsonning |
Videopassion07 |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | la vie est belle !
| Freddyvsjason
| Ilmiocinema