A crazy world


« | Accueil | »

389.Cendrillon : le nouveau conte revisité avec des acteurs en chairs et en os.

img6

synopsis : La jeune Ella est heureuse avec son père et sa mère mais un jour cette dernière tombe malade subitement et meurt.Dévastées, son père et elle se remettent péniblement de cette tragédie et Ella retient les dernières paroles de sa mère, presque un mode de vie : se comporter avec bienveillance et courage.Quelques années plus tard, son père décide qu’il est tant pour lui de marier et il épouse madame Trémaine, veuve d’un marchand qu’il avait rencontré au cours d’un voyage.Celle-ci a deux filles jumelles qui deviendront les demi-soeurs de Cendrillon : Anastasie et Javotte.Mais ces nouvelles venues ne sont pas aussi bien qu’elles en ont l’air, commençant tout doucement à considérer Ella comme une servante.Son père part ensuite en voyage et demande à sa fille ce quelle souhaite qu’il lui ramène mais cette dernière ne souhaite que le voir revenir…ce qui n’échappe pas à sa marâtre qui devient jalouse de la bonté d’Ella.Peu de temps après, une triste nouvelle tombe : le père ne rentrera pas, il est mort en chemin.Madame Trémaine craint que sa famille ne puisse plus s’entretenir économiquement et renvoie tout les domestiques.Cendrillon se charge désormais de toutes les charges ménagères, et part s’installer au grenier.Ses horribles demi-soeurs finissent un jour par la baptiser Cendrillon( contraction de cendre & haillon en raison de ces habits et de la suie qu’elle avait dans ses cheveux après avoir nettoyé la cheminée).Ella est seule et sa famille lui donne beaucoup de mal…elle trouve du réconfort grâce à ses amies les souris. Flânant dans la forêt, elle rencontre un apprenti du nom de Kit qui fait chavirer son coeur…lui aussi éprouve la même chose mais ce qu’elle ignore c’est que c’est le prince du royaume et qu’il est apprenti monarque !  Kit est toutefois promis à épouser une autre princesse afin d’unir les royaumes mais ce dernier ce montre fermé à cette idée et décide d’organiser un bal où tout les citoyens peuvent participer (il espère secrètement revoir la jeune fille de la forêt).Cendrillon a bien l’intention d’y aller mais sa belle-mère le lui interdit et le jour venu lui déchire sa robe…la fille est dévastée…mais quelque chose de magique se produit alors : une fée (se disant être sa marraine) va réaliser l’impossible : lui concocter une robe et un carosse pour la conduire au bal et envouter sa « famille » afin qu’elle ne la reconnaissent pas.L’envoûtement prendre toutefois fin au XIIe coup de minuit et passé cet instant, elle redeviendra une souillon.Tout se passe à la merveille mais la soirée se déroule trop vite et Cendrillon est forcée de rentrer chez elle, laissant tomber au passage sa pantoufle de « verre ».Le prince se met alors en quête de faire essayer la pantoufle à toutes les jeunes filles du royaume afin que, in fine, l’une d’elle se révèle être sa détentrice…mais la belle-mère de Cendrillon trouve l’autre pantoufle et décide d’enfermer la belle, s’arrangeant avec le duc pour devenir Comtesse en échange  de son silence sur cette fille que le prince ne devrait pas épouser, car elle ne serait pas rentable économiquement.Retrouvera-t-il sa dulcinée ? Vivront-ils heureux pour toujours ?

Distribution :

  • Lily James : Cendrillon
  • Cate Blanchett  : Madame Trémaine, la méchante belle-mère de Cendrillon
  • Richard Madden  : Kit le Prince charmant
  • Holliday Grainger : Anastasie Tremaine
  • Sophie McShera : Javotte Tremaine
  • Derek Jacobi : le roi
  • Hayley Atwell  : la mère de Cendrillon
  • Ben Chaplin : le père de Cendrillon
  • Helena Bonham Carter  : la marraine-fée de Cendrillon
  • Stellan Skarsgård  : Le Grand Duc

à propos du film :

-réalisé par Kenneth Branagh (Frankenstein, Thor, The Ryan Initiative,…)

-durée : 1h40.

-année : 2015.

autour du film :   »Cendrillon » s’inscrit sur la lancée des studios disney de ressortir leur plus grands classiques en films : cela a débuté il y a quelques années avec « les 101 dalmatiens » (et sa suite) et s’est poursuivi avec « Alice au pays des merveilles » (2010, Tim Burton) ou plus récemment avec 2 films sur Blanche-Neige.Mais là où ils ont frappé très fort c’est avec « Maléfique », histoire inédite racontant la vie d’une des plus grandes méchantes de la maison Disney…ici le but était de ressortir du placard l’histoire de Cendrillon, dont tout le parcours est retracé, racontant comment elle s’est retrouvée dominée par son abominable belle-mère qui était en fait surtout une femme bien triste et jalouse.Son réalisateur a vu les choses en grands : décors somptueux, personnages haut en couleurs, effets spéciaux à gogo, rendant son décor riche et bien fourni.Il a aussi fait preuve de beaucoup d’humour (la transformation des rats en chevaux dont les oreilles sont toujours celles d’un rongeurs) cherchant à séduire le jeune public mais pas uniquement, vu que l’on peut facilement accrocher à son histoire qui force est de l’avouer a parfois des allures de tragédies shakespearienne.Néanmoins, il calque le dessin animé original de 1951 (les petites souris amies de Cendrillon ne diront pas le contraire) mais le complète, le dépassant et rendant à cette histoire une autre dimension, certes pas révolutionnaire mais agréable à suivre.On remarquera aussi au passage la relation très rocambolesque entre la jeune dame et son prince.Et la personnalité de Cendrillon, décidément la « femme parfaite », mais qui hélas accepte un triste sort les bras croisés, dépassée par son épouvantable marâtre et ses deux immondes filles…Mais Ella n’est pas seule en effet.

notre avis : 8,2/10.

Sans être révolutionnaire, « Cendrillon » permet de regarder avec plaisir une histoire certes connue mais encore jamais portée à l’écran.Il y a des moments rocambolesques, d’autres plus loufoques (la marraine la bonne fée, également narratrice de l’histoire en sait d’ailleurs beaucoup) et une nouvelle compréhension est offerte à ce conte de fée…car il s’agit avant de cela : une histoire qui commence bien, pour prendre ensuite des allures de tragédies et finalement se terminer par un traditionnel « et ils vécurent heureux et eurent beaucoup d’enfant ».


  1. uneamitierunefraterniter écrit:

    Tu as vu le film ? et passes un coup sur mon compte^^ et c’est tellement bien racontée bravo !!

    Dernière publication sur Uneamitierunefraterniter : Chanson a faire entre amis+ avec un verre !

    Citer | Posté 31 mars 2015, 23 h 25 min

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>

Jean-Michel, jour après jour. |
Emmawatsonning |
Videopassion07 |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | la vie est belle !
| Freddyvsjason
| Ilmiocinema