A crazy world


  • Accueil
  • > Archives pour le Dimanche 2 août 2015

426.Parlons un peu de Shakespeare…

Royal-Mail-Stamps-RSC-Hamlet

 

(image issue de : http://bloggingshakespeare.com/doing-something-about-hamlet)

    Quand on demande aux anglais de citer ce qui illustre pour eux le mieux le fleuron de leur littérature, ils citent spontanément 2 noms : Charles Dickens et William Shakespeare.Les deux sont mondialement connus mais se sont illustrés dans des genres totalement différents…le premier pour ses romans d’éducation (où l’on suit un protagoniste écarté de sa famille, devant faire face aux aléas de la vie, face à l’ordre, évoluant et devenant un être mature et qui réintègre la société avec un socle solide ) et le second pour ses pièces de théâtres.1e différence.Ensuite, ils ont vécu  à 3 siècle d’écarts : Shakespeare au 16e siècle et Dickens au 19e et on côtoyé deux reines d’Angleterre :  Elisabeth Ie pour le premier et Victoria pour le second.2e différence.Enfin, et c’est là un point important : on n’est pas sur, contrairement à Dickens, que Shakespeare a vraiment existé…c’est un nain historique.On a plus de preuves de l’existence du Christ que de la sienne.Certains pensent que c’est peut être Francis Bacon qui aurait utilisé ce nom d’emprunt. 3e différence.

   Plantons donc le décor pour raconter ce que l’on sait de Shakespeare : il est né en 1564 et serait mort en 1616.Son père était gantier et dans un premier temps, il semblerait que le garçon ait choisi également de suivre cette voie même si cette profession lui rapporte peu.Il se marie en 1582, avec Anne Hathaway et dès 1585, on ne trouve plus la moindre trace du bonhomme…sauf en 1592, où dans un pamphlet, Robert Greene, qui deviendra son rival,  fait une critique négative de l’un de ses écrits.Il y a vraisemblablement eu un Shakespeare, mais quand à savoir si c’est à lui qu’il faut attribuer la paternité des pièces de théâtre qu’il aurait écrit, ça c’est une autre histoire.

   De son vivant, celui qu’on appela William Shakespeare n’aura presque rien publié : il écrit pour les gens, les spectateurs mais jamais pour des « lecteurs ».L’homme puise chez d’autres auteurs et est fort influencé par Christopher Marlowe, dont il adore le roman « Faust ».De Shakespeare, on peut retenir cet particularité de vouloir raconter à chaque fois la même histoire mais dans des façons différentes et en changeant le registre et le ton.L’homme aime la nature, qui sera l’un de ses thèmes familier (les animaux, les saisons illustrant le passage du temps) et la mythologie celtique (lutins, fées,…).Il joue beaucoup sur les contrastes (jour/nuit,…).Son oeuvre est pleine de lyrisme.

   Le théâtre fut son fief, son trône, son dada.Il a construit un empire, devant parfois affronter les foudres de la censure.Pour lui, grâce à cet art, il va pouvoir montrer le monde tel qu’il est, comme si on le voyait à travers un miroir.Il peut néanmoins le retoucher, l’ajuster à sa guise et dénoncer des choses.L’homme y aborde le combat, les dangers de la passion, la mélancolie ( le deuil d’Hamlet), l’exotisme (avec l’Amérique, le nouveau monde dans « la tempête » où il plante une guerre de culture entre Prospéro (mage) et Caliban (Indien) ) et bien entendu les retrouvailles après la séparation,…le tout avec des scènes incroyables et des héros complexes, à plusieurs personnalité (on pense à Hamlet).Ses personnages sont souvent des hommes, parce que à l’époque, les rôles féminins étaient joués par des hommes.On y croise des fantômes, des fées, des princes, des rois, des sorcières (symbole du mal et de la tentation) et des bouffons.

   Dans ce reflet de l’humanité, on retrouve des drames historiques (2 tétralogies : Henry IV, V, VI, Richard II et III et le roi Jean où il aborde à chaque fois le destin tragique des grands rois, entourés d’ennemis dans leur entourage), des comédies (« La Mégère apprivoisée », « La Nuit des Rois », « Beaucoup de bruit pour rien », « Les joyeuses commères de Windsor » où encore « Le songe d’une nuit d’été »),  des comédies plus sombres, plus acides où l’on retrouve beaucoup d’ironie et le mauvais côté de l’humanité ( « Antoine et Cléopâtre », « Mesure pour mesure »)des drames romanesques (« La tempête » et « Périclès ») et bien sur des tragédies (« Titus Andronicus », « Roméo et Juliette », inspirée du mythe de Pyrame et Thisbé,   »Macbeth » où il illustre la lutte du bien contre le mal, « Hamlet » et le thème de la vengeance, « Othello » et celui de la jalousie et bien sur « le roi Lear »).

   Shakespeare devint très riche et fut anobli et enfila même le costume parfois pour se retrouver sur le devant de la scène.Il mourut le jour de son anniversaire

 

oberon_and_titania_by_redilion-d5n1t6r

 

(image issue de : http://redilion.deviantart.com/art/Oberon-and-Titania-341046531)


425.The Ancient of days -William Blake.

williamblake1

 

   Nous  avions déjà cité le nom de William Blake, grand peintre et poète britannique du 18e siècle lorsque l’on vous avait montré l’un de ces plus célèbre tableau,  « le grand dragon rouge et la femme aux habits de soleil » .Ici, c’est d’une autre de ses oeuvres dont il est question.Dans « The Ancient of days » , l’homme montre sa conception du transcendant, de Dieu.Celle d’un architecte de l’univers qu’il baptise « Urizen » et qui à l’apparence d’un vieillard barbu et sage.Dans ce tableau, on le voit brandissant un compas, illustrant son aptitude quasi-monopolistique à organiser notre univers.Ce symbole a été  reprit par la franc-maçonnerie. 

   William Blake a échafaudé une véritable mythologie (se basant sur Milton et son « paradis perdu ») et Urizen a évolué au cours du développement de l’histoire de celle-ci.Symbolisant d’abord la raison et opposé à Los (l’imagination). puis l’une des quatres parties de Dieu (l’un des Zoas), l’une des divisions de Albion (la figure divine originelle).Urizen devient ensuite la figure du Mal, le Satan, le Diable.

800px-THe_Four_Zoas

 

 L’oeuvre de Blake témoigne surtout de son attrait pour la Bible et de son romantisme.Il a fait des oeuvres au caractère quasi-prophétique, 

 


Jean-Michel, jour après jour. |
Emmawatsonning |
Videopassion07 |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | la vie est belle !
| Freddyvsjason
| Ilmiocinema