A crazy world


« | Accueil | »

432.The Strain : Guillermo Del Toro et Chuck Hogan ressuscitent le mythe des vampires.

téléchargement (4)

   C’est l’une des bonnes séries de ce moment…non pas que le concept soit neuf puisque que le « survival » est un genre fort à la mode pour le moment : une catastrophe nous débarasse de l’humanité telle qu’on l’avait connue et un petit groupe de survivant doit s’organiser et tenter de ramener l’équilibre et la paix.En témoigne « The Walking Dead », « Lost »,…les exemples ne manquent pas.

   Sauf qu’ici, c’est un peu différent.C’est le réalisateur Guillermo Del Toro qui nous impose son bébé : l’adaptation en série tv de la trilogie de romans qu’il a coécrit avec Chuck Hogan et qui furent de beaux succès littéraires.Le cinéaste a un c.v. impressionnant avec ses films caractérisés pour son attrait à cultiver un bestiaire monstrueux : « Mimic », « Blade II », « Le Labyrinthe de Pan »,  » Hellboy I et II » et plus récemment « Pacific Rim ».

OPEN-WIDE

   Le pitch est très simple mais efficace : Un avion atterrit dans un aéroport mais toutes les lumières sont éteintes et les portes biens fermées.Une équipe d’enquêteur est envoyée sur les lieux et trouve à l’intérieur la plupart des passagers morts.Il y a quelques survivants mais ils ne se rappellent plus ce qu’il leur est arrivé.Un épidémiologiste du nom de Goodweather prend les choses en mains et craint une pathologie grave et découvre un grand coffre pleins de terre dans la soute.Un peu plus loin, en Europe, le professeur Abraham Setrakian apprend la nouvelle à propos de l’avion au journal télévisé et débarque au U.S.A. .Il dit savoir des choses sur ce qui se passe et qu’il faut tuer les passagers survivants.Armé d’une épée, l’homme est prit pour un fou et arrêté.Mais Goodweather et sa collègue, Nora Martinez, savent qu’il existe.Peu à peu, les survivants se sentent mal, ont du mal à rester à la lumière du jour, ont envie de sang et leur morphologie se met à changer : leur teint devient cireux, ils perdent leur cheveux, et une mandibule se met à leur pousser dans la gorge pour leur permettre de se repaître de l’hémoglobine.Le mystérieux coffre est dérobé et le médecin légiste qui s’occupait de disséquer les cadavres est tuer par ceux-ci qui se réveillent.Il découvre néanmoins que leur organisme contient une sorte de parasite, un petit vers hématophage qui se multiplie dans leur cellule et contamine leur sang.Ce vers peut s’introduire très facilement dans leur peau. Goodweather et Martinez commence à voir les ravages de cette bestiole et entre en contact avec Setrakian. Celui-ci leur parle du coffre en bois sculpté qui était dans l’avion.Il contenait le corps d’une créature monstrueuse que Abraham appelle « le Maître ».Il l’a déjà affronté par le passé, à Auschwitz et à perdu sa femme à cause de lui.Le vieillard à passer les 60 dernières années à le traquer en vain.Il les prévient qu’un sujet contaminé est un sujet à éliminer.D’abord contre cette idée, le duo doit se rendre à l’évidence et accepter l’inévitable : tuer -même si c’est un proche- les personnes devenues des strigoi (vampires).Le maître est en train de contaminer de plus en plus de gens et réussi son entreprise via ses sbires : Thomas Eichorst, ex nazi vampire et  Eldritch Palmer, vieillard malade et milliardaire en quête d’immortalité…ce que sont les vampires.Mais pour Setrakian, ça ne fait aucun doute : on tue le maître, et ses sbires seront éliminés aussi.

   Chez Del Toro, on apprécie tout le soin qu’il met a développer ses créatures, ayant finalement très peu recourt au numérique et usant d’une sorte d’effet spéciaux artisanal.Effet réussi dans « The Strain », où ces monstres sont très effrayant.Le sang coule à flot et l’émotion est au rendez-vous.Les méchants sont détestables et les héros en proie au doute perpétuel…on est parfois pas loin du récit manichéen dans la violence que peuvent exprimer les gentils envers, ceux qui étaient leurs proches.Le personnage de Setrakian est clairement inspiré de Abraham Van Helsing, chasseur de vampire, traquant le célèbre Dracula.D’ailleurs les 2 hommes partagent le même prénom.

 

3f6eb4df0b7641d5c110a5d668721508

 

images

 

the strain

 

   Au final, notre plaisir n’est pas boudé et le suspens est au rendez-vous.Tout n’est pas téléphoné mais bien rondement mené.Une futur série culte ?

 

 

 


  1. geekocine écrit:

    Hello ! J’avais commencé la saison 1 mais les trois ou quatre premiers épisodes ne m’avaient pas vraiment convaincue…Ça vaut le coup de continuer alors? Sinon Sympa ce blog !

    Dernière publication sur Geekocine : Tomorrowland

    Citer | Posté 11 août 2015, 15 h 41 min

    Répondre

  2. ahistoryofart écrit:

    Merci :) .Et bien disons qu’il faut regarder au moins la saison entière….maintenant c’est un genre un peu particulier qui ne peut pas plaire à tout le monde (beaucoup de sang, des héros, les forces du mal, une lutte pour la survie…c’est souvent le même schéma narratif) et je ne cache pas que parfois on a une impression de « déjà vu » par rapport à d’autres programmes existants déjà mais l’essentiel après tout n’est pas dans l’histoire, mais dans la manière d’aborder celle-ci…et Del Toro sait y faire avec les monstres, c’est son dada, mais il faut aimer.
    Je vais aller faire un tour sur votre blog :)

    Citer | Posté 11 août 2015, 19 h 21 min

    Répondre

  3. elienaa écrit:

    Hello, c’est une bonne série dans l’ensemble. Je me suis immédiatement mis dans le bain et cette fiction nous laisse avec plein de questions en tête. J’adore !

    Citer | Posté 12 août 2015, 6 h 05 min

    Répondre

Répondre à ahistoryofart Annuler la réponse.

Jean-Michel, jour après jour. |
Emmawatsonning |
Videopassion07 |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | la vie est belle !
| Freddyvsjason
| Ilmiocinema