A crazy world


  • Accueil
  • > Archives pour le Dimanche 30 août 2015

442.Jurassic Park : cours-métrage en Lego rejouant une scène-clé du film !

Vous connaissez la stop-motion ? Pas encore ? Elle consiste à faire un long/moyen/court-métrage animé en faisant des photos d’objets , à les alignées les une à la suite des autres et à les accélérer.Et le résultat est bluffant même si le travail est long (+-6 secondes de film par jour…).C’est cette technique qui a été utilisée par Henry Selick (un habitué du genre ! ) dans « l’étrange noël de monsieur Jack » (1993) et Coraline (2009).

Et de plus en plus d’amateurs se passionnent pour la chose et poste régulièrement des vidéos réalisées en stop-motion sur youtube, parodiant films, bande-annonces, chansons, événements ou même racontant leurs propres histoire.Et certaines sont de véritables pépites.Celle-ci est réalisée à partir de Lego et recrée à la perfection la scène de l’attaque du T-rex « Jurassic Park»…et le résultat est époustouflant, calibré au mot près des personnages.Il est indéniable que cette technique à encore de beaux jours devant elle…

Image de prévisualisation YouTube

441.Ils ont adaptés Stephen King avec succès…ou les 10 meilleures adaptations d’histoires de Stephen King.

ouija

Stephen King est l’un des auteurs les plus adaptés au monde.Chaque livre est accueilli avec succès et est vite attrapé par le 7e art qui s’en empare et souhaite en faire un film.Il y a eu ainsi près de 40 adaptations d’une de ses histoires qui sont passées dans les salles.Et on ne compte plus les innombrables téléfilms et autres séries télévisées qui ont suivis…mais dans tout ce bric-à-brac il y a du très bon, et puis du moins bon (voir du très mauvais…).Et alors qu’approche la sortie sur grand écran de « Cellulaire », en 2016, le moment est venu pour faire un petit classement (tout à fait personnel), des meilleurs adaptations cinématographiques du maître du fantastique.

1.Carrie au bal du diable (1976).

carrie-au-bal-du-diable-11259

C’est la première fois que Stephen King est adapté.Et c’est Brian de Palma (« Mission Impossible ») qui s’y est collé…mais bien que la structure même du roman était complexe à adapter (mixte entre récit et coupures de presses), il parvient à en faire un tout cohérent.Carrie White est une fille timide, vivant avec sa mère fanatique du catholicisme.Mais alors qu’elle a ses règles pour la première fois, elle ignore ce qui lui arrive et prend peur…ce qui lui vaut des moqueries de la part de ses camarades.Plutôt simplette, elle devient la risée de son école, et alors que le grand bal approche, quelques élèves veulent lui jouer un mauvais coup et décide que l’un d’eux ira au bal avec elle.Carrie est surprise mais accepte l’invitation…élue reine du bal, elle est invitée avec son cavalier a monter sur le podium où du sang de cochon lui est renversé sur la tête…mais aucune personne ne sait que Carrie a des pouvoirs de télékinésie et que sa colère sera redoutable…

 

2.Shining (1980).

shining

C’est Stanley Kubrick (« Orange mécanique », « Full Metal Jacket »,…) qui s’empara du livre « Shining, l’enfant lumière » de King en 1980.Les critiques furent mitigées bien que ce fut un succès commercial, il s’éloigna du roman, ajouta bon nombres de choses différentes par rapport à l’histoire originale mais parvint à ce que, au fil des années, son film soit vu comme un chef d’oeuvre…Stephen King trouva que le long-métrage était bon mais trop différent de ce qu’il avait écrit, ce qui en faisait un bon film, mais une mauvaise adaptation.Pour rappel, l’histoire tient en quelques lignes : Jack Torrance, écrivain râté et ancien alcooloque est en quête de rédemption.Il décide d’aller avec sa femme Wendy et son fils Danny passer l’hiver en tant que gardien d’un hôtel de renom : l’Overlook.Jack espère y écrire, dans le plus grand calme, son nouveau roman.Danny son fils, qui possède le Don, le shining, sorte de pouvoir lui permettant de voir des choses et de communiquer par la pensée sent que cet hôtel est…vivant.Et très vite des choses étranges se produisent qui amènent Jack a sombrer peu à peu dans la folie…et à vouloir massacrer sa famille.

shining_604463

 

3.Dead Zone (1983).

203AITHPodast2

Johnny Smith va à la foire avec sa petite amie quand il est victime d’un accident qui le plonge dans le coma pendant 5 ans.A son réveil, il n’est plus le même : Johnny a le pouvoir de voir l’avenir ou le passé simplement en touchant les gens.Sa copine s’est remarié et l’homme est seul.Il aide la police à résoudre un crime, ce qui lui confère une certaine notoriété.Johnny croise alors un candidat potentiel pour devenir président des USA et découvre que si cet homme est élu, ce sera la troisième guerre mondiale : c’est un fou, un adorateur d’Hitler.Smith décide alors d’empêcher ça….

C’est David Cronenberg (« La mouche », « Maps to the stars »,…) qui réalisa cette adaptation du roman éponyme.On retrouve notamment Christopher Walken et Michael Sheen devant la caméra.

4.Christine (1983).

Christine 1983 real : John Carpenter keith gordon collection christophel

John Carpenter (« Halloween », « la chose », « Jack Burton dans les griffes du mandarin »,…) signa avec « Christine » l’un de ses meilleurs films tout court.Doté d’une bande-son extraordinaire (notamment avec le titre « Bad to the Bone » de Thorogood), le film a séduit et marqué des générations de spectateurs.On y suit l’histoire de Arnie Cunnigham, un garçon timide et maladroit, catalogué comme loser, qui achète une vieille voiture (une Plymouth fury) ressemblant plus à une épave qu’il se met en tête de réparer…une fois fait, la voiture a l’ait flambant neuve et Arnie prend de l’assurance et invite la fille de ses rêves…mais ce qu’il ne sait pas, c’est que cette voiture est vivante, jalouse et possessive…et qu’elle a bien l’intention de garder le garçon pour elle seule…

 

5.Misery (1990).

Misery

Rob Reiner a adapté à 2 reprises King au cinéma.La première fois avec le très beau « Stand By Me » (1986) et la seconde fois avec « Misery ».Révélant au public la comédienne Kathy Bates, le film allait marqué les esprits…notamment avec une scène d’une grande violence…ce huis-clôt est l’une des meilleures adaptations d’un roman de King.

Paul Sheldon est un écrivain à succès connu pour sa série de livre « Misery ».Mais il a envie d’écrire autre chose et décide de tuer son héroïne dans un roman.Pour lui, c’est un nouveau départ, d’autant qu’il a déjà un nouveau manuscrit d’écrit.Partant rejoindre son chalet, il est victime d’un accident de voiture et est recueilli par une infirmière du nom d’Annie Wilkes, qui le soigne et qui se dit être sa plus grande admiratrice.Elle vient d’acheter le nouveau tome des Misery, sans ce douter qu’il s’agit du dernier.Pour elle, cette saga c’est toute sa vie…quand elle apprend qu’il a tué son héroïne, Annie disjoncte complètement et oblige Sheldon a brûler son nouveau manuscrit et a écrire un nouveau livre, où il ressuscitera Misery…

 

6.Le bazaar de l’épouvante (1993).

Bazaar05

Leland Gaunt, étrange antiquaire débarque à Castle Rock, petite ville sans histoire.Il propose d’acquérir n’importe quel objet à ceux qui le souhaite pour un prix très petit.Beaucoup se laisse prendre au jeu, mais sans ce douter une seconde que chaque chose à un prix et que Gaunt n’est rien d’autre que le diable…

Fraser Clarke Heston, fils de Charlton réalisa ce petit film très habile.

7.Les évadés (1994).

les-evades_74632_1

Adaptant l’un des nouvelles du recueil « Différentes saisons » de King, Frank Darabont s’impose comme celui qui a le mieux transcrit l’oeuvre de l’auteur, lui donnant toute l’humanité enfouie sous des personnages lugubres.Ici, on suit 2 prisonniers : Andy Dufresne, condamné à 20 ans de prisons pour avoir tué sa femme et son amant, alors qu’elle le rendait cocu, et Red, malfrat.Les 2 hommes vont devenir de grands amis et la vie en prison passera un peu plus vite, Andy se montrant très entreprenant et parvenant à obtenir des subsides pour la bibliothèque, gérant les finances de la prison pour le directeur gratuitement (il était banquier ! )…mais Andy est innocent, il n’a pas tué….même si Red est persuadé du contraire.Et de la manière la plus extraordinaire qui soit, Dufresne va parvenir à l’impensable : s’évader de la prison de Shawshank…

Le film est classé n°1 des meilleurs films de tout les temps selon l’Imbd.C’est une histoire sur la triste réalité du monde carcéral, mais aussi sur l’humanité avec un grand H.

8.Coeur perdus en atlantide (2001).

coeurs2

Bobby Garfield retourne dans sa ville natale et repense à l’été de ses 11 ans, où il a connu l’amour pour la première fois et à sa rencontre avec son voisin Ted Brautigan, qui lui apprit la vie et devint son ami.Brautigan était doté du don de clairvoyance, une sorte de capacité d’intuition.De mystérieux hommes en noirs le recherchaient et Ted essayait de leur échapper…

C’est Anthony Hopkins qui joua le rôle de Brautigan et Scott Hicks (« Shine », « la neige tombait sur les cèdres »,…) qui réalisa le film.

9.Dreamcatcher, l’attrape-rêve (2003).

Dreamcatcher-worm-alien

Lawrence Kasdan, scénaristes des Star Wars épisode V et VI, de Indiana Jones I et réalisateur de « la fièvre au corps » et « Wyatt Earp » adapte ici un roman de King lorgnant entre science-fiction et histoire d’amitié.Ce fut un échec critique et commercial bien que quand on regarde le résultat, ça n’est pas mérité…l’histoire est bien construite, les personnages attachants, et les effets-spéciaux très réussi.

C’est l’histoire d’une bande de 4 amis qui se connaissent depuis leur enfance et qui sont relié, comme connecté les uns aux autres par une sorte de lien télépathique, depuis qu’ils ont aidés à s’en sortir un jeune garçon du nom de Duddits, un attardé mental et se sont liés d’amitiés avec lui.Des années plus tard, les 4 compères se retrouvent dans leur cabane dans les bois, le repaire pour leur terrain de chasse annuel,  et tombe nez-à-nez avec un homme très souffrant et l’emmène avec eux.L’homme meurt peu de temps après dans la salle de bain et une bestiole horrible, sorte de lamproie, sort de son cadavre.La chose tue l’un des 4 et va rejoindre son maître, un extra-terrestre du nom de mister Gray…l’avenir de l’humanité est en péril.

10.The Mist (2007).

images (3)

Les habitants d’une petite ville sont bloqués dans un supermarché à cause d’un étrange brouillard, rendant toute vision impossible.Les seuls se risquant à l’extérieurs se font dévorer par d’étranges créatures.David et son fils sont coincés avec d’autres personnes, espérant du renfort.Mais dans le magasin, une femme, madame Carmody, fanatique, évoque la fin du monde et parvient à faire croire à cette idée à bon nombre de gens attendant la rédemption…David ne sait alors plus sortir…bien que quelque chose essaye de rentrer.

Frank Darabont adapte pour la troisième et dernière fois Stephen King après « les évadés » et « la ligne verte ».


Jean-Michel, jour après jour. |
Emmawatsonning |
Videopassion07 |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | la vie est belle !
| Freddyvsjason
| Ilmiocinema