A crazy world


  • Accueil
  • > Archives pour le Samedi 12 septembre 2015

449.Scream.

En 1996, Wes Craven redonnait vie aux slashers movies en inaugurant une nouvelle saga de films (il y en aura 4) mettant en scène un tueur fou terrorisant de jeunes adolescents…

images (5)

   L’action de « Scream » se situe à Woodsboro, petite ville sans histoire mais qui se prépare à être -sans le savoir- sous le coup des projecteurs.Une nuit,Casey, une adolescente est seule chez elle en train de faire du pop-corn quand le téléphone sonne.A l’autre bout de la ligne, un type qu’elle ne connaît pas lui propose de jouer à un jeu de questions-réponses autour des films d’horreurs…la jeune fille croit d’abord à une blague, mais l’individu se montre agressif et lui fait comprendre que si elle répond mal, elle mourra. Casey raccroche alors et décide de laisser tomber cette histoire quand le téléphone se remet à sonner…l’homme au bout du fil lui propose une nouvelle question, qui s’y elle répond bien, permettra de sauver son petit ami, ligoté sur une chaise dans le jardin.Paniquée, l’adolescente répond mais se trompe…son petit ami est tuée sous ses yeux.Le jeu n’est pas fini, puisque l’assassin lui pose une autre question : derrière quelle porte est-il ? Essayant d’échapper à son ravisseur, Casey finit par perdre et à être assassinée, par un mystérieux homme en noir portant un masque blanc, armé d’un couteau de boucher.

   Avec cette seule séquence introductive, Wes Craven ressuscite un genre : le slasher.S’inspirant d’un fait divers, il tue la mignonne Drew Barrymore dans une sorte de quizz sanglant.Récit reconnaissable par sa structure similaire à chaque film, le slasher est divisé en 2 parties : tout d’abord un événement passé qui à laissé des traces, et ensuite un événement présent, où le tueur se met en route, traquant chaque victimes pour la tuer, se faisant démasquer et tué , mais in fine, le héros du film n’est pas débarrassé du criminel.

téléchargement (6)

   L’histoire prend alors une tournure classique et donc marquée par le suspens et le mystère : toute la ville est secouée par ces événements tragiques, la journaliste locale Gale Weathers (Courteney Cox) ne manquant pas de mettre son nez partout où elle peut.Mais celui qui ce fait appelé « Ghostface » souhaite maintenant s’en prendre à une autre étudiante : Sidney Prescott (Neve Campbell),Cette dernière a vécu un drame effroyable il y a un an de cela : sa mère a été assassinée, par plusieurs coups de couteaux, et son meurtrier présumé, Cotton Weary a été condamné à la peine capitale grâce au témoignage de la fille qui avait vu un homme portant le même blouson que lui ce jour là.Sidney passe donc la soirée seule chez elle quand elle reçoit des coups de téléphone d’un homme qui la menace et fini par pénétrer dans la maison et essayer de la tuer…Sidney s’en sort en appelant la police, mais le criminel la suit jusque dans sa chambre, qu’elle bloque.Son petit ami Billy entre alors par la fenêtre et Sidney le prend alors pour le détraqué qui a essayé de la tuer…le garçon est arrêté et mit en prison.La jeune fille passe alors le reste de la nuit chez Tatum (Rose McGowan), sa meilleure amie, dont le frère est le shérif adjoint (David Arquette).Mais elle reçoit un coup de fil de « ghosface »…ce qui innocente Billy ! Peu de temps après, le principal du lycée annonce la suspension des cours et la mise en place d’un couvre-feu…mais il est tué par ghostface dans son propre bureau ! Gale Weathers, qui prépare un livre sur le meurtre de la maman de Sidney, une femme « facile », pense que le meurtrier n’est pas Cotton Weary et qu’il court toujours.Mieux, qu’il s’agirait de ghostface ! Sidney commence alors à douter et se demande si elle n’a pas envoyé un innocent à la mort…d’autant que l’origine des appels téléphoniques viendraient selon la police du père de Sidney, pourtant parti le week-end…

Scream-cast-at-fountain

    »Scream » a connu à sa sortie un succès critique et commercial très important (plus de 10 fois son budget initial qui était riquiqui).Il a été fait par un maître et amateur du film d’horreur.Wes Craven fait plusieurs fois références à d’autres films : » Carrie au bal du diable », « Les griffes de la nuit », « vendredi 13″, « le bal de l’horreur » et bien sûr Halloween…que les amis de Sidney regardent avec elle et adulent Jamie Lee Curtis (reine du film d’épouvante), poursuivie par Michael Myers, son propre frère…autre slasher mais présentant bien des similitudes…

   Dans cette histoire, il y a des personnages à la personnalité et aux traits de caractères bien marqués : Sidney est calme et intelligente, mais fragile…elle se voile la face sur sa mère, femme facile du quartier.L’aveuglement sera pour elle très dur…elle a également du mal à s’engager de manière sérieuse avec son copain Billy.Sa copine Tatum est l’archétype de la fille facile et un peu bête…le shérif adjoint est un grand benêt qui tombera amoureux de Gale, la journaliste.Cette dernière est égoïste, méchante, populaire et ne pense qu’à avoir le scoop du siècle…elle ne ménage pas le pauvre cameraman qui oeuvre à ses côté…

   Craven sait décidément comment alimenter la peur…la musique du film est crispante et sème le doute dans nos esprit.On pense connaître le meurtrier mais rien ne peut nous préparer au dénouement final, grandiose…nous ne dévoilerons pas l’identité de ghostface mais allons s’intéresser à ses intentions : c’est un fou, fan de films d’horreurs, s’inspirant d’ailleurs de ceux-ci.Déguisé et transformant sa voix à l’aide d’un appareil il est difficile à identifier.Son masque est blanc, allongé, et rappelle le tableau « le cri ».Son arme de prédilection est le couteau de boucher et fait étonnant, il est assez maladroit…signe qu’on est en présence d’un tueur amateur…son mobile : laisser une trace dans l’histoire et se venger…dans ce genre de film, il y a un événement passé…et ce dernier a laissé des traces…

scream-1996-02-g

   Scream est donc un film captivant et oppressant…il n’est pas teinté d’hémoglobine à tout vent (on est loin du gore….) et son scénario est habilement construit.Wes Craven s’est réinventé et à tout comprit au film d’horreur, puisqu’il en livre ici l’une de ces meilleures visions…Craven se permet même d’apparaître en personne dans son film (façon Hitchcock), habillé avec les vêtements d’un autre de ses personnages fétiche : Freddy Krueger, méchant des « griffes de la nuit » de Wes Craven ! Un des personnage de « Scream » se permet même de dire que le premier film des Freddy est le meilleur et que les autres n’étaient pas biens…du grand art…

images (6)


448.l’homme irrationnel : bande-annonce.

Image de prévisualisation YouTube

Jean-Michel, jour après jour. |
Emmawatsonning |
Videopassion07 |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | la vie est belle !
| Freddyvsjason
| Ilmiocinema