A crazy world



459.Simon Gronowski, l’enfant du 20e convoi : pour ne jamais oublier…

téléchargement (7)

Simon Gronowski a 84 ans et la tête toujours hantée par ce qu’il a vécu alors qu’il n’avait que 11 ans.Il était juif et a vu des choses qu’aucun enfants de son âge n’aurait du voir.Né à Bruxelles d’un père polonais juif ayant fuit son pays natal à cause de l’antisémitisme, et d’une mère lituanienne.Dans sa famille, il est le cadet.Sa soeur s’appelle Ita, et c’est une virtuose du piano.Et puis, un jour, Hitler arrive au pouvoir en Allemagne et peu à peu, la seconde guerre mondiale se met en place.Lorsque les Allemands occupent la Belgique, dans un premier temps, ils ne s’en prennent pas aux juifs belges, mais aux immigrés juifs…dont Simon et ses parents font parties. Pas sa soeur, car cette dernière a pu à l’âge de 16 ans obtenir la nationalité Belge.La famille décide de fuir et de se cacher chez des amis à Woluwe.Mais un jour, quelqu’un les dénonce et les Allemands débarquent et les embarque.Seul le père, hospitalisé, ne part pas avec eux, la maman faisant croire à la Gestapo qu’elle est veuve.

   Voyant un rayon de soleil ce jour là, Ita dira à son frère qu’il y a de la lumière, mais que celle-ci n’est pas pour eux.Transférés dans les caves de la Gestapo, la famille finit par atterrir dans la Caserne Dossin à Malines, où leurs affaires leur sont confisqués.Les conditions de vie sont déplorables, mais c’est mieux que les camps de la mort…Le soir, Simon s’entraîne à sauter du haut de sa couchette (car ce n’est pas à proprement parler un lit).Il aspire, en secret, s’évader du train qui les conduira aux camps.Un mois après leur arrivée, on leur annonce qu’ils embarqueront pour le 20e convoi…juste sa mère et lui, sa soeur étant « une juif nationale »…mais cette « protection est temporaire », car d’ici quelques mois, les allemands ne la respecteront plus…Dans ce convoi, il y a 1636 juifs et peu de ceux-ci reviendront vivant du voyage…Simon dira au revoir à sa soeur, sans ce douter une seule seconde que c’est la dernière fois de sa vie qu’il la verra…Pendant le voyage, Simon voit que la porte du wagon est ouverte et que d’autres juifs sautent afin d’échapper à leur destin.Lui qui s’est pourtant « entraîné » a  peur en voyant le paysage défiler devant ses yeux et la vitesse -rapide- du convoi…mais sa mère lui donne un coup de pouce au moment où le train « ralenti », les allemands se rendant compte qu’une partie de ses occupants se fait la malle.La Gestapo tire sur ceux qui  essayent de s’échapper.Simon voit sa mère, qui n’a pas eu le temps de sauter et qui est toujours dans le train…il ne sait pas quoi faire, aimerait remonter à bord, mais pour une raison qu’il ignore encore  à ce jour, se met à courir, encore et encore, aboutissant dans une forêt.Le lendemain, épuisé, le garçon arrive dans un village, couvert de boue et frappe à la porte d’une dame à qui il dit s’être perdu en jouant et devant retrouver son père, qui est à Bruxelles.La femme le mène chez le garde-champêtre qui le conduit…à la gendarmerie !!! Le petit garçon est terrifié à l’idée de ce qui risque de lui arriver si les allemands le retrouvent.Mais le gendarme, Jean Aerts est quelqu’un de bien, et ne le dénoncera pas.En route pour Bruxelles, Simon retrouve son père le 20 avril 1943.Les 2 sont obligés de se séparer et de se cacher , changeant à plusieurs reprises de familles d’accueils…Simon voit peu son père (3 fois en 17 mois) mais lui écrit beaucoup. Ita est toujours à la caserne et envoie des lettres à Simon…jusqu’à être déportée le 19 septembre 1943.Le 4 septembre 1944, la Belgique est enfin libérée du joug allemand…mais la soeur et la mère de Simon sont mortes.Le papa de Simon, atteint de silicose et très faible, s’abandonne au chagrin.Simon est désormais orphelin…c’est une véritable tragédie.

   La suite des événements se montre plus clémente.Simon va alors vivre dans un pensionnat, avant d’être placé dans une famille d’accueil…pour retrouver à 16 ans la maison de son enfance ! Se trouvant un petit boulot, Simon entame des études de droits (en hommage à son père, qui admirait les avocats) , devenant docteur en droit et avocat ! Son autre grande passion sera le jazz, une musique mélancolique exprimant bien des émotions.Il se marie en 1963 et aura 2 enfants.

   Mais des atrocités de sa jeunesse, Simon n’en parle pas, même si il ne cache pas que ça lui est arrivé…jusqu’à 1993, où  on l’encourage à écrire un livre sur ses événements.Aujourd’hui, Simon raconte son histoire dans des écoles primaires, à de jeunes enfants, pour ne jamais qu’on oublie, pour faire taire ceux qui dise que la Shoah n’a jamais existé…L’homme a exceptionnellement accepté l’invitation des professeurs Jacques Fierens et Nathalie Colette-Basecqz de venir à l’Université de Namur et de partager devant un amphithéâtre d’étudiants ses souvenirs…car sa mémoire, elle est intacte, se rappelant du moindre détails, insistant énormément sur ceux-ci, car chaque élément à son importance.Devant ces étudiants, c’est un homme pourtant optimiste et pleins d’humour  qui leur est apparu…même si il a perdu la foi (comment un Dieu peut-t-il avoir permit que sa mère et sa soeur soient tuées…) et envie ceux qui l’ont encore, car c’est une chose merveilleuse.Simon a pardonné à ses bourreaux, et pense que tout le monde devrait en faire autant…il a même rencontré Koenraad, le fils d’un fasciste flamand adorateur du régime nazi qui l’avait forcé à s’enrôler dans la Gestapo, commettant d’horribles atrocités et finalement envoyé en prison…ce dernier a voulu s’excuser et Simon l’a pardonné, l’enlaçant dans ses bras.Les 2 bonhommes ont même fini par écrire un livre ensemble.Toujours est-t-il, que ce jeudi 29 octobre 2015, à l’Université de Namur, les étudiants écoutaient Simon dans un silence presque religieux, mais l’émotion était bien là, les submergeant tous…chacun à se manière…certains ont même fini par pleurer.La vie est dure parfois, même si elle peut aussi être belle.

à voir aussi : →entretient avec Gronowski.


Laisser un commentaire

Jean-Michel, jour après jour. |
Emmawatsonning |
Videopassion07 |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | la vie est belle !
| Freddyvsjason
| Ilmiocinema