A crazy world



464.Vice-Versa.

vice-versa-pixar-teaser

   En 2015, les studios Pixar ont décidés de sortir 2 films : Le premier, intitulé « Vice-Versa » est sorti le 24 juin, et le second, « Le voyage d’Arlo » sortira le 25 novembre prochain.Mais revenons à ce qui intéresse le présent article, à savoir « Vice-Versa ».Le film est signé Pete Docter (qui avait déjà par le passé été le créateur de « Monstres et compagnies » et « Là-haut ») et Ronnie del Carmen.

vice-versa-de-pete-docter_5343763

   Dans cette histoire, on suit Riley, une petite fille heureuse.Dans sa tête (dans son Quartier cérébral), se trouve 5 émotions qui la régule, la pilote et lui font éprouver des sentiments différents en fonction des événement se produisant dans sa vie : Joie, Tristesse, Dégoût, Colère et Peur même si c’est Joie qui mène la danse et rend Riley toujours pleine de bonne humeur.Mais un jour, les parents de Riley lui annoncent une grande nouvelle : il vont déménager, car le père de Riley a trouvé un nouveau travail à San Francisco.La famille quitte donc leur Minnesota natal pour une vie nouvelle.Et même si Joie essaye de trouver tout les bons côtés de la situation, Tristesse ne voit que du négatif : du changement, une nouvelle école, une nouvelle maison, de nouveaux amis,…Elle injecte donc une émotion (qui deviendra de ce fait un souvenir) qui se traduit dans la bouche de Riley, alors que cette dernière doit s’adresser à ses petits camarades de classes pour se présenter lors de son premier jour d’école, par une tristesse épouvantable : la fille apparaît nostalgique de sa vie d’avant, malheureuse et éclate en sanglots…dans sa tête, Joie est furieuse et voit que désormais l’équilibre émotionnel de Riley est perturbé…d’autant que ce nouveau souvenir (réprésenté sous forme d’une boule bleue), Tristesse veut le mettre dans la boite où se trouvent les plus beaux moments de la vie de la petite fille…Joie tente de l’en empêcher mais les 2 émotions se retrouvent éjectée par accident en dehors du Quartier cérébral, emportant au passage quelques souvenirs « importants ». Commence alors un long voyage pour elles, où elles tenteront de revenir, traversant tout les méandres de la mémoire de Riley (la Mémoire à long terme,la pensée abstraite, la production de rêve, le pays de l’imagination,…).Pendant ce temps, aux commandes se retrouvent Peur, Tristesse et Dégoût, qui vont cumuler les catastrophes et couper successivement Riley de son enfance, de ses amis, du hocket  et même… de sa famille  ! Ils en viennent même à la conclusion que le mieux pour Riley c’est de retrouver sa vie d’avant, et par conséquent de faire une fugue.

téléchargement (8)

   Avec « Vice-Versa », les studios Pixar sondent le cerveau d’une petite fille de 11 ans (pas de manière scientifique mais de façon plus imagée, plus créatif) et nous offre un regard sur le début de l’adolescence, quand on commence à grandir et à se détourner du monde de l’enfance, à oublier nos codes de départs pour en avoir de nouveau (par exemple Bing Bong, l’ami imaginaire de Riley dans le film, remplacé par de vrais amis, oublié et voué à disparaître tôt ou tard).Quand Riley perd ses 2 émotions que sont Joie et Tristesse, elle devient comme tout les ados : ternes, gris et souvent de mauvaises humeur.Ce qui est intéressant dans ce film, et que les réalisateurs ont très bien soulignés, c’est que chaque être humain passe d’une émotion à l’autre dans une journée mais qu’il a toujours une émotion qui se détache du lot, et se manifeste dans son attitude général (chez Riley, c’est Joie bien entendu).

image_db6fda04

   Autre fait important : Joie ne voit pas très bien l’utilité que Tristesse peut apporter à la vie de Riley…à quoi bon être malheureux, pessimiste et éclater en sanglot ? Pourtant, face au situation de la vie, Joie comprend que pleurer peut faire du bien et guérir de bien des maux.Le bonheur, ou plutôt le fait de trouver un équilibre en vue de l’atteindre, ne passe pas que par des bons moments ou par le fait de rigoler souvent…les émotions sont bouleversées constamment.

   Petit détail amusant, les 5 émotions ont une apparence qui est en lien avec le sentiment qu’elles ‘expriment : Joie fait penser à une fée lumineuse, Tristesse à une larme, Colère à une brique, Peur à une sorte de nerf sur la sellette, et Dégoût à un brocolis (source : www.allociné.fr ).

images (1)

   On peut également constater que c’est « un récit dans un récit », puisque il y a « 2 histoires », celle de la vie réelle de Riley dans le monde, et celle qui est dans sa tête.Au cours du voyage de Tristesse et Joie en dehors du Quartier général, elles arrivent dans la mémoire à long terme, qui est énorme et stocke une quantité de souvenirs absolument gigantesque.Mais certains sont progressivement effacé, par une équipe de « nettoyeur », faisant « le tri », entre ce qui servira encore à Riley pour l’avenir ou non.Ces derniers, ayant un peu d’humour, prennent à chaque fois un malin plaisir à ramener vers le Quartier général, le souvenir d’un jingle d’une publicité de chewing-gum, chanson qui traîne dans la tête de la petite fille.Il y a également un endroit dans la tête de la gamine, où sont produit les rêves…en fonction des événements de la journée, une équipe de scénaristes écrit de beaux rêves ou des cauchemars, les filment (car tout ça fait penser à un studio de tv  !) et les projettent pendant le sommeil de Riley. Dans son subconscient  se trouve localisée ses peurs les plus noires (notamment…un clown !) .La pensée abstraite est également un lieu particulier, où les idées et émotions se constituent afin que Riley se les approprie.Il y a également des îles flottantes dans sa tête, correspondant à des aspects de sa personnalité (les amis, la famille, le hockey,…).

oublieurs-personnage-vice-versa-01

   L’idée du film est venue à son créateur, Pete Docter, par le biais de sa fille…cette dernière, toute joyeuse pendant son enfance s’est détachée progressivement, en grandissant, de son enfance, devenant plus réservée, sérieuse…c’est d’ailleurs ce qui arrive à Riley dans le film : à la fin, la fille à grandit, et n’est plus tout à fait un enfant, se rendant compte de la gravité de la vie, que tout n’est pas destiné à durer, que les choses changent.Nous avons trouvé ce film tour à tour attachant, drôle, triste et grave et extrêmement joyeux…c’est un mix d’émotion, un rire-larme, ce qui est d’ailleurs ce que Tristesse et Joie parvienne à constituer à la fin du film, que les émotions s’entremêlent au lieu d’être séparée.

bing-bong-personnage-vice-versa-01

Image de prévisualisation YouTube

 

notre avis : 9,8/10.


Laisser un commentaire

Jean-Michel, jour après jour. |
Emmawatsonning |
Videopassion07 |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | la vie est belle !
| Freddyvsjason
| Ilmiocinema