A crazy world



495.Le monde de Dory.

Finding-Dory-poster-500x760

   13 ans après avoir donné vie au « Monde de Nemo », Andrew Stanton remet le couvert en s’intéressant à un autre personnage, le poisson chirurgien amnésique Dory.Le film fait un carton dans les salles pour le moment (presque 650 millions de récoltés).Le pari n’était pas gagné et plutôt casse-gueule, le premier volet étant un trésor de l’animation.Pourtant, cette suite est un chef-d’oeuvre, plein de rire et d’émotion.

   Plantons le décor : 1 an s’est écoulé depuis leur dernière aventure.Marin, Dory et Nemo vivent tout les 3 ensemble et forment une belle famille dans l’océan.Mais Dory n’est pas en paix avec elle même.Depuis toute petite, elle souffre de troubles de la mémoire immédiate, ce qui fait qu’elle oublie presque tout dans la minute après l’avoir apprit.Mais ce jour-là, alors que monsieur Raie, le professeur des enfants s’interroge sur les origines de chacun, Nemo demande à Dory quelles étaient les siennes.Mais cette dernière ne s’en souvient pas…elle décide alors de se lancer à leur recherche.Une aventure qui conduira nos héros en Californie.

113057

dory-le-monde-de-dory-finding-dory-film-dessin

 

capture-le-monde-de-dory-22

   Ici, dans cette odyssée périlleuse, qui présente certains points communs avec le premier épisode (le face-à-face avec des requins est remplacé par une rencontre avec un poulpe, Marin partait à la recherche de son fils et repart ici pour retrouver Dory,…), c’est surtout l’émotion qui domine : il y a de réels moment de tristesse pour notre petit poisson bleu, en proie au doute et aux désillusions : elle en est venue à oublier ses propres parents, soit sa plus grande crainte quand elle était petite, et ne sait même pas si ceux-ci sont en vie et pourquoi ils ont été séparés.Pire, le poisson ne savait même plus ce qu’il cherchait.Mais emplie d’espoir, et avec son incroyable devise (le fameux « nage droit devant toi »), Dory entend bien les retrouver.

   Personnage complexe, Dory nous est dévoilé dans toutes ses facettes : toute sa vie est racontée, à travers des souvenirs qui lui reviennent, lorsqu’elle a un déclic en présence d’éléments évoquant son passé (on apprendra comment ça se fait qu’elle parle baleine notamment).On se rend compte que le poisson n’est pas seulement une boule d’énergie, de bonne humeur en permanence  : elle est surtout pleine de mélancolie.Ceux qui ne la connaisse pas la trouve folle, puisqu’elle oublie tout dans la minute même.

   Mais comment quelqu’un qui oublie tout sur tout parviendrait à retrouver ses parents disparus depuis de nombreuses années ? Seule, grâce à sa détermination, mais avec un petit coup de pouce de ses amis : un poulpe du nom de Hank, qui ne rêve que d’être dans un petit aquarium, car il a peur de l’océan, la belle Destinée, requin-baleine myope et amie d’enfance et correspondante de Dory, Marin et son fils Nemo les poissons clowns,…

   Les créateurs du films ont fait remarqué que même si Dory est amnésique, elle n’oublie pas l’amour qu’elle a envers ceux qui lui sont proches.En témoigne cette scène, où retrouvant ses parents, ceux-ci leur demande si elle a vécu seule pendant toutes ses années, elle a un déclic et se rappelle que Nemo et Marin sont aussi sa famille.

maxresdefault

   Dory s’est souvent senti seule dans sa vie, et incomprise.Elle qui est du genre à foncer dans toutes les choses qu’elle entreprend est d’ailleurs choquée par la remarque de Marin, qui lui demande de les laisser tranquille après que Nemo ait été blessée par sa faute, et qu’elle est douée pour oublier les gens.Pourtant, c’est un poisson plein de ressource, Dory : elle sait lire, a des connaissances sur pleins de sujets (il faut juste qu’elle s’en souvienne),…

   Cette odyssée emmène notre poisson chirurgien à l’Institut de Biologie Marine de Californie, dont la promotion est assurée par une certaine Claire Chazal (qui a prêtée sa voix pour l’occasion).Car les parents de Dory s’y trouvent normalement et devraient l’attendre.

Le-Monde-de-Dory-vlcsnap-2016-06-11-10h38m09s354-1024x590

  Dory a toujours peur d’oublier et c’est légitime, étant donné sa maladie.Dans le film, toutefois, elle se montre capable de se rappeler, peu à peu, des grands événements de sa vie, via des petits détails, des sensations, des « indices ».Ses parents avaient peur pour elle et se faisaient beaucoup de soucis, sur son avenir, ce que le futur lui réserverait : c’est un peu la situation des proches de malades d’Alzheimer, toujours d’actualité à notre époque, où la personne a parfois des moments de lucidité et après des instants de véritable folie… 

   C’est la quête des origines qui est également traitée dans ce film, la réponse à la sempiternelle question de savoir qui nous sommes et où nous allons.C’est aussi un  beau message d’espoir, sur le fait qu’il ne faut jamais abandonné, toujours persévéré et  pour paraphraser Dory « nager droit devant soi ».

Image de prévisualisation YouTube

notre note : 9,7/10.


Laisser un commentaire

Jean-Michel, jour après jour. |
Emmawatsonning |
Videopassion07 |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | la vie est belle !
| Freddyvsjason
| Ilmiocinema