A crazy world



556.Kill Bill-volume 2.

     Black Mamba est de retour ! Après avoir éliminée O-Ren Ishii et Vernita Green, il lui reste encore à affronter Bud, Elle Driver et enfin, le terrible Bill.Ivre de vengeance, elle s’embarque, dans son bolide sur la route de la vengeance.

eze

Bud.

     Bud est un paumé, il est celui du clan des Vipères Assassines qui a le moins bien réussi.Travaillant dans une boîte de streap-tease et venant à sa guise, il vit dans une caravane dans le désert.Mais Bill le prévient, la Mariée est de retour, décidée à se venger et à lui faire la peau…l’homme se tient près à la recevoir.Le soir venu, il parvient à la piéger et à l’immobiliser.Mais il ne la tue pas…il veut la faire souffrir.Son châtiment est de l’enterrer vivante, sous terre, dans un cimetière.La mariée est tout à fait consciente de ce qui arrive, mais elle n’a pas d’autre possibilité que de le laisser faire.Par une technique de son ancien maître, le terrible Paï Meï (Gordon Liu), la Mariée parvient à sortir de là.

     Pendant ce temps, Bud, en possession du sabre de Black Mamba, a besoin d’argent.Il téléphone à son ancienne collègue, Elle Driver, qui rêve depuis toujours d’avoir un sabre d’Hatori Hanzo.Mais il faudra en mettre le prix : 1 000 000 de dollars.La belle rapplique illico avec l’argent demandé dans une valise : mais elle arnaque Bud, en plaçant dans la valise l’un des serpents les plus venimeux au monde, un mamba noir !!! Ce dernier le mort à plusieurs reprise, et l’homme succombe à cela quelques instants plus tard… 

 

Elle Driver.

     Elle Driver est l’un des personnages les plus emblématiques de Kill Bill.Déjà présente lors du premier film, elle est la rivale de Black Mamba et en très fier.C’est ce qu’on pourrait appeler la « très grande classe ».Tour-à-tour infirmière sexy, femme fatale ou encore fumeuse de cigare, cette méchante fille est réellement fascinante. Elle a toujours été jalouse de la relation privilégiée de La Mariée avec Bill…ces deux derniers ayant une liaison amoureuse.Black Mamba a toujours été meilleure qu’elle, et ça, Elle n’a jamais pu le supporter.De son unique oeil bleu, beaucoup de haine se dégage, ainsi qu’une grande assurance.Elle manie aussi bien armes de guerres que sabres japonais.La dame a eu le même maître que Black Mamba, l’odieux Paî Meî, mais à cause de son arrogance et du fait qu’elle n’obéissait pas, ce dernier lui a arraché un oeil…avant d’être tuée par Elle, ivre de vengeance.

o

    Lorsque Bud lui annonce que La Mariée a été enterrée vivante, et qu’il s’est occupé de tout, Elle est furieuse : son ennemie méritait mieux comme mort ! Tuer par un râté comme Bud…la coupe est pleine.Et elle décide d’orchestrer sa vengeance en plaçant, et cela n’est pas anodin, un mamba noir, dans la valise contenant les 1 millions de dollars que ce dernier lui réclame.Mais elle est loin de se douter, que lorsqu’elle quitte la caravane de Bud, Black Mamba, sortie de la terre l’attend, et qu’un combat entre les deux femmes va se dérouler…un combat très intense.

 

Bill.

      Bill aimait Beatrix Kiddo, alias Black Mamba.Elle était la plus douée du Détachement International des  Vipères Assassines, et constituait sa muse.Lorsque cette dernière, après avoir apprit être enceinte (de Bill),  décida de changer de vie et de dire adieu à son passé, le sang de l’homme n’a fait qu’un tour et a décidé de la tuer…Il débarqua, le jour de son mariage, et fit un véritable massacre dans l’Église.

     Mais il sauva l’enfant que Beatrix avait dans son ventre, ce jour là…une petite fille, qu’il prénomma B.B. et qu’il éleva en secret, sans que sa mère en soit au courant.Pourtant, le jour du retour où celle-ci est de retour est proche…et sa soif de vengeance, sans limite !

i

Le film est de nouveau divisé, comme le premier opus, en chapitres, offrant une structure romanesque au récit, sans obligation d’être linéaire (ainsi certains chapitre aborde le passé) :

Chapitre 6. Massacre à Two Pines.

Chapitre 7.La tombe solitaire de Paula Schultz.

Chapitre 8.La cruelle tutelle de Paï Meï.

Chapitre 9.Elle et moi.

Chapitre 10.Face à face.

 

y

 

 

     Esthétiquement très différent de l’esprit du premier film, ce deuxième opus lorgne du côté du western (probablement plus le western spaghetti) : tant au nouveau du décors (l’ouest Américains avec ses plaines et son désert), qu’au niveau de la musique (qui est un bel hommage aux westerns spaghettis de Sergio Leone) ou des combats entres les personnages (les deux duels du film, Beatrix contre Elle, et Beatrix contre Bill, ressemblent à deux duels de cowboys, chacun sur le qui-vive, attendant avant de dégainer…jusqu’à ce que l’un des deux parviennent à surprendre l’autre et à tirer le premier).Les personnages présentent plus d’émotions, la musique prenant un ton plus dramatique.Il n’y a qu’à entendre le thème associé à Bud, lorsque ce dernier comprend que Beatrix veut se venger, et que cela est normal.

Image de prévisualisation YouTube

     Le personnage d’Hattori Hanzó, apparaissant dans le premier film et forgant le sabre de Black Mamba, est inspiré d’un célèbre samouraï japonais.Il est incarné par Sonny Chiba, star japonaise, acteur de plus d’une centaines de films de combat (et parfois opposé à Bruce Lee dans la manière de combattre) et grand karatéka déchu.Il est une sorte de mentor, de grand maître.Dans le deuxième opus, c’est Paï Meï qui illustre cette figure du grand maître (il ressemble étrangement au Maître Po de la série télévisée Kung Fu). Très caricatural, Paï Meï est l’archétype du vieux sage pratiquant le Kung-Fu : longue toge, barbe blanche, sourcil épais et volumineux,… on le voit entraîner Beatrix, avec une dureté extrême et une volonté d’en faire un être invincible, lui-même croyant être intouchable.Il lui apprend ainsi le « Dim mak« , sorte de technique des 5 points permettant de faire exploser le coeur de l’adversaire.

     Le grand méchant du film, Bill dévoile son visage lors de ce film (on ne voit que ces mains dans le premier volet).Il est incarné par David Carradine, la star de la série Kung Fu, où il jouait le personnage de Petit dragon.Ici, dans ce film, il est un peu l’exact opposé de la figure de ce héros.On ne le voit pas vraiment ce battre, il laisse les autres se mouiller à sa place.Il y a un côté presque hypnotique chez lui, le rendant capable de charmer les gens, pour ensuite se servir d’eux…Mais, on ne peut s’empêcher d’avoir une certaine empathie pour lui, qui a cru que sa dulcinée était morte…avant d’apprendre qu’elle avait simulée cela pour vivre sa vie tranquillement, loin de lui, et où, en colère, il a décidé de la tuer.Elle a renoncé à son destin, et cela, il n’a pas pu le pardonner.

ui

    Ce qui frappe encore, c’est le personnage de Beatrix Kiddo (Uma Thurman) : c’est une véritable guerrière, doté d’une volonté hors pair ! Ce qu’elle parvient à accomplir au cours des 2 films est très impressionnant, et la vitesse à laquelle elle semble se remettre de ses blessures en fait une sorte « d’immortelle », une « increvable »…elle vit avec une balle de plomb dans la tête, sa poitrine est explosée par Bud, ses bras entaillés par Gogo Yubari, violée par Buck l’infirmier,…Beatrix, par ailleurs, lorsqu’elle se réveille au début du film, après plus de 4 ans dans le coma ne sait plus marcher et ne sent plus ses membres inférieurs…et par la seul force de sa volonté, parviendra d’abord à remuer son gros orteils, en arrivant, in fine, a redonner toute la mobilité nécessaire à ses jambes pour la porter.

     Avant d’être un grand réalisateur, Tarantino prouve à nouveau être surtout un excellent conteur d’histoire, capable de faire croire à n’importe quelle péripétie, sur une musique épique (en partie due à Ennio Morricone et à son ami Robert Rodriguez).Tour-à-tour hommage aux films asiatiques (notamment par le fait que le sang jaillit, tel un flot, lors qu’un membre est coupé), western, animé, drame et comédie, Kill Bill est une oeuvre magistrale, à regarder d’une traite (c’est-à-dire les deux films l’un à la suite de l’autre).La morale pourrait être, qu’au final, la vengeance est un plat qui se mange froid.

(notre avis : 10/10).


Laisser un commentaire

Jean-Michel, jour après jour. |
Emmawatsonning |
Videopassion07 |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | la vie est belle !
| Freddyvsjason
| Ilmiocinema