A crazy world


« | Accueil | »

579.13 reasons why : analyse de la nouvelle série phénomène de Netflix.

qsz 

   Sorti le 31 mars 2017 en intégralité, les 13 épisodes composant la série 13 reasons why font de celle-ci une oeuvre intelligente et qui interroge tout à chacun.Mais de quoi parle cette nouvelle production Netflix  adaptée du roman 13 raisons de Jay Asher? De Hannah Baker, 17 ans, qui s’est suicidée, mais qui avant de commettre l’irréparable, à enregistré 7 cassettes audio ou elle explique, sur 13 faces, les 13 raisons qui l’ont amenée à vouloir en finir avec la vie…ces 13 raisons correspondent à  quelque chose qu’ont fait des personnes qui ont croisé la route d’Hannah, et chacune d’elle est évoquée sur une face.Pour mieux enfoncer le couteau dans la plaie, elle a chargé une personne de confiance de passer les cassettes à la première personne concernée par le contenu, et de s’assurer qu’une fois qu’il aurait tout écouté, il passerait les autres cassettes aux autres maillons de son effroyable liste.

     Lorsque la série commence, les cassettes arrivent chez Clay Jensen (Dylan Minette), 17 ans également, qui a bien connu Hannah, qui fréquentait le même lycée que lui et avec qui il travaillait, en temps qu’étudiant, au cinéma du coin.Le jeune homme a été attristé plus que tout autre par la mort de la jeune femme, qu’il a toujours aimé, secrètement…sans jamais pouvoir lui avouer ses sentiments.Ce qu’il va entendre sur les cassettes va le chambouler et provoquer en lui à la fois colère, vengeance et tristesse…surtout qu’une face des cassettes le concerne…

Pourquoi est-ce d’actualité ?

Le suicide chez les jeunes (et dans la société, de façon générale) est une chose qui se produit de façon quotidienne (entre 1 et 2 suicides par jour en Wallonie ), sans que l’entourage du disparu comprennent les raisons qui l’ont poussé à passer à l’acte, ou plus simplement, que ce dernier avait de tels problèmes dans sa vie que tout lui était à ce point devenu insupportable pour envisager de s’ôter la vie.C’est exactement ce qui est montré dans 13 reasons why, puisque personne ne comprend, au début, pourquoi Hannah à fait cela…les premiers, à ce titre, sont bien évidemment ses parents : Olivia (joué par Kate Walsh) et Andy Baker. Ils cherchent des réponses à ce geste…pour eux, tout allait bien, et leur fille semblait heureuse…mais c’est là qu’ils se trompaient.

Pourtant, à plusieurs reprises, Hannah à chercher à redonner une chance à la vie…ce qui, hélas, ne marcha pas…elle essaya de se faire aider, en parlant de ses problèmes à une personne qualifiée, mais cette dernière ne parvint pas à l’aider.Le fait est que ce qui l’a amené à la mort est une succession d’événements, tous plus terribles les uns que les autres, provoqués par des personnes de son collège…il faut des années pour se faire une bonne réputation, et puis, en quelques secondes, celle-ci peut être détruite…et tout s’écroule.

Le harcèlement scolaire, la destruction de soi, la solitude, la trahison, la méchanceté gratuite, le viol, ou encore l’impact des technologie de l’informations (avec notamment le cyberharcèlement) sont des thèmes abordés dans cette série.L’information circule tellement vite, à l’heure actuelle, que tout le monde est au courant de tout, et qu’une photo peu avantageuse de soi peut être publiée en ligne, à notre insu, sur Internet, ou partagée entre téléphone, par un simple échanges de messages, ou un simple clic…

sze

Est-ce que la mort d’Hannah aurait pu être évitée ?

C’est l’une des grandes question à laquelle la série tente de répondre…en réalité, il faudra que chacun se fasse son opinion personnelle sur le sujet, mais pour notre part, nous aimerions dire que oui. Le manque d’attention et l’impression d’être seule au monde ont pesé énormément dans le choix d’Hannah. L’indifférence est le pire des sentiments possible…il est l’antithèse de l’amour, son éternel rival. Si les gens prêtait un peu d’attention à leur voisin, plutôt que d’être préoccupé par leur petite personne, et par ce que l’on pense d’eux, peut-être qu’ils « verraient » ce qui est réellement important. Hannah a subi le regard des autres, leurs pensées, leur moqueries…et en a été persécutée.

Certaines des personnes qui ont écouté les cassettes d’Hannah pensent que le suicide est un geste personnel, et que quoi qu’il en soit, c’est un choix de la personne…comme si le geste, destiné à arriver, devait se produire quoi qu’il en est.La série interroge, le spectateur en venant à se demander, si Hannah, par moment, n’exagère pas dans ce qu’elle dit, n’a pas tendance à dramatiser les actions de ces camarades…celles-ci n’ayant pourtant pas le même degré de gravité…mais il faut comprendre que tout ceci est le cheminement d’une évolution, d’un cercle vicieux où tout conduit irrémédiablement à de la tristesse et à énormément de mélancolie pour elle. La fille a été détruite à petit feu, par couches successives, attaquant son être…tout le monde l’abandonnant peu à peu, et la laissant à son triste sort. Mais, on ne peut s’empêcher de se dire que chacune des 13 personnes évoquées, ont contribué à ce qui est arrivé à la jeune adolescente. Le problème, est, que ces derniers ne s’en sont pas rendu compte…ce qui à l’air paradoxal, mais qui ne l’est pas tant que ça, lorsque l’on pense à la manière dont les gens se comporte…ils ne réfléchissent pas aux conséquences de leurs actes, ni à l’impact de ceux-ci, pourtant parfois destructeur. 

Pourquoi Hannah a-t-elle enregistrée les cassettes ? 

Autre grande question ! Celle-ci ne trouve pas réellement de réponses, les principaux concernés se demandant d’ailleurs se qu’ils doivent en faire, entendant leur part de responsabilité, ainsi que celle des autres…la personne de confiance, qui a remis les cassettes aux autres, en a fait des copies, ne sait pas ce qu’il doit faire une fois que la 13e personne aura écoutée les cassettes : garder tout cela pour lui, ou informer les autorités policière pour que justice soit faite, voir dire la vérité aux parents d’Hannah, qui sont en quête de réponses..

Si l’on y réfléchit, Hannah permet de répondre à la grande questions que l’entourage d’une personne suicidée se pose : pourquoi a-t-elle fait cela ? Elle leur offre ici toutes les réponses à leurs questions, et on pourrait penser que cela aide à faire son deuil, mais ça n’est pas entièrement vrai…la résurgence de la douleur est très forte, et le remord très grand…comme si on était tous fautifs du drame qui s’est joué, d’avoir été aveugle qu’une tragédie allait se tramer.

Quel est l’impact sur les destinataires des cassettes ?

Ceux qui écoutent les cassettes réagissent tous à peu près de la même manière au début, en voulant garder les informations pour eux, comme un effroyable secret qu’il faut cacher…à l’exception de Clay Jensen : il est le seul chez qui les cassettes vont avoir un impact aussi grand, et qui mettra énormément de temps à les écouter, la voix d’Hannah lui étant insupportable à écouter – lui rappelant sans cesse le passé et celle qu’il a aimée-, voulant à plusieurs reprises jeter les ponges et vouloir ne plus jamais voir l’existence de ces cassettes.Elle constitueront une grande épreuve pour lui, qui se sentira de moins en moins bien à mesure qu’il avance dans son écoute…l’amenant lui-même à envisager le suicide (il ne passera toutefois pas à l’acte).Clay éprouvera aussi de la haine envers les « bourreau » d’Hannah, souhaitant se venger, menant des actions concrète l’amenant à son tour à devenir un bourreau…même si il sait que ça n’est pas la meilleure chose à faire, mais ses émotions prenant parfois le dessus.

Les actions de Clay vont toutefois avoir un impact sur les 12 autres personnes concernées par les cassettes, en amenant certains à énormément de souffrance, leur permettant de reconnaître ce qu’ils ont fait, ou ce qu’ils ont subi (l’une des personnes est en effet aussi, en quelque sorte, « victime » des autres) et les amenant, à prendre conscience de leur responsabilité et à la reconnaître.Pourtant, d’autres, ont plus de mal, et reste dans le « déni », absolument pas prêt à assumer la vérité, ou ce qu’ils sont…le poids de cela et de l’image qu’ils doivent renvoyer fait qu’ils n’assument pas. Leur société est celle du paraître, de vouloir rentrer dans le moule, de colporter et d’amplifier les ragots et autres histoires…mais dans quel but ? 

La série est-t-elle choquante à regarder ?

La réponse à cette question est contrastée : étrange, quand on sait de quoi parle la série, et pourtant vrai. Les premiers épisodes se regardent,  et sont même agréables à suivre ! Le spectateur veut savoir ce qui est arrivé à Hannah, et sa curiosité malsaine l’accompagne, tout au long de la série, entre joie, tristesse, dégoût et nostalgie.Mais plus on se rapproche de l’effroyable dénouement, plus le climat et l’ambiance deviennent pesante, correspondant d’ailleurs aux émotions d’Hannah et de Clay, et tout devient beaucoup plus lourd à suivre.La caméra filme d’ailleurs la mort de la jeune femme, scène effroyable et vision cauchemardesque, absolument sans la moindre émotion (ni aucun fond sonore)…et qui est très choquante (peut être l’une des plus effroyable jamais filmée, tant cela paraît réaliste).

Pourtant, de cet exutoire, il y a énormément de beaux moments : la relation entre Clay, maladroit avec les filles (ou plus exactement 1 fille) et Hannah est touchante, malgré le fait qu’elle est aussi une succession d’occasion manquée…les êtres humains devraient faire sortir leur sentiments, les avouer…on a toujours peur de la confrontation à l’autre, de leur réaction…mais au final, ne passent-t-on pas à côté de quelque chose en ne tentant rien ?

Sans avoir la prétention d’endiguer le suicide chez les jeunes, la série fait réfléchir, interroge sur nos rapports avec les autres et sur l’importance des actes et des choix de chacun. Cela ne laisse pas indifférent, en aucun cas, et peut être cela nous incitera à réagir…peut-être…

szea


Laisser un commentaire

Jean-Michel, jour après jour. |
Emmawatsonning |
Videopassion07 |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | la vie est belle !
| Freddyvsjason
| Ilmiocinema