A crazy world


« | Accueil | »

585.Spider-man 3 : décadence et grandeur d’un héros.

za

     Sorti il y a tout juste 10 ans, ce 3e volet des aventures de l’homme-araignée, dernier réalisé par Sam Raimi, constitue également la dernière fois que Tobey Maguire incarnait Peter Parker (avant les innombrables reboots, de Sony et Marvel, quelques années plus tard…).Pour conclure cette trilogie, le réalisateur a vu grand, très grand, en décidant d’opposer Spider-man à 3 méchants : l’homme-sable, Venom, et le bouffon vert (à présent sous les traits de son ami Harry Osborn).

     L’intrigue reprend peu de temps après la fin du second épisode : Mary-Jane sait désormais que Peter est Spider-man, mais qu’importe, elle a décidé de passer sa vie avec lui. Harry, de son côté, à également appris la nouvelle, mais il n’a plus qu’une seule idée en tête : le tuer, car il le croit responsable de la mort de son père, Norman Osborn (qui en fait, s’est tué lui-même accidentellement…).Vêtu de l’une des armures de son père, et chevauchant un planeur, il survole la ville, bien décidé à attraper Peter. Leur confrontation ne se passe cependant pas comme prévu pour Harry, qui fait une chute lui causant une amnésie partielle…il se souvient juste que son père est mort…tout les événements ayant suivi lui sont désormais inconnu…Mary-Jane, désormais actrice, fait l’objet de mauvaises critiques de la part de la presse, et à cause de cette dernière, perd son rôle.Peter ne perçoit pas que cette dernière est triste, et ramène toujours tout à lui…ce qui exaspère sa belle. Après avoir sauvé Gwen Stacy (Bryce Dallas Howard), la fille du capitaine de police, Spider-man est invité à recevoir les clés de la ville.Le moment venu, il fait une entrée fracassante, acclamé par la foule, et embrasse Gwen, ce qui choque Mary-Jane, d’autant que cette fille connait bien Peter avec qui elle est en cours…et que cette dernière l’apprécie beaucoup. La relation entre Mary-Jane et Peter bat donc de l’aile…côté travail, Parker doit faire face à un concurrent, qui prend aussi des photos de Spider-man et qui rêve de lui voler sa place : Eddie Brock (Topher Grace)…d’autant qu’un nouvel ennemi a fait son apparition : l’homme-sable, un ancien détenu prénommé Flint Marko (Thomas Haden Church) qui serait en fait le véritable assassin de Ben Parker, l’oncle de Peter…mais qui suite à une évasion est tombé dans un accélérateur de particule ayant provoqué un changement dans la structure de son ADN, le rendant à présent à 100 % fait de sable, ce qui le rend indestructible et modelable à l’infini.La vengeance ronge Spider-man, décidé, coûte que coûte à lui faire la peau, bien que ce dernier ne souhaite que trouver de l’argent pour soigner sa fille, malade. Comme si cela ne suffisait pas, une substance extraterrestre contenue dans une météorite s’écrase sur la terre et cherche un hôte avec qui se fondre…hôte qui sera Parker.Ce symbiote, donnant une couleur noire à son costume de Spider-man, le rendra plus agressif, dévoilant une face sombre de sa personnalité qu’il ne connaissait pas…

pou

     Ce dernier volet de la trilogie de Raimi est celui de tout les superlatifs : plus gros budgets (plus de 250 millions), meilleurs effets spéciaux, plus long que les précédents, plus de méchants…le réalisateur a vu les choses en grand (pour ne pas dire en XXL).Les intrigues semblent se démultiplier et les choses deviennent plus complexe : pourtant, le spectacle est toujours au rendez-vous.L’homme sable, près de 10 ans après, est toujours très réussi, surtout lorsqu’il se décompose, partant avec le vent, pour mieux se reformer un peu après…tel une oeuvre d’art qui serait modelée par un sculpteur. Son personnage est le seul des « méchants » qui n’a pas choisi sa condition : c’est en raison d’un accident qu’il est devenu ce qu’il est (à la différence de Norman Osborn, Otto Octavius, Harry Osborn ou Eddie Brock…qui ont « forcé le destin »).D’ailleurs, il ne veut pas faire de mal au gens, sa motivation est plus noble : sauver sa fille qui est atteinte d’une maladie grave…mais pour Spider-man, il est l’assassin de son oncle…et à ce titre, il doit payer.

     La vengeance semble donc est l’un des thèmes prédominant de cet opus : comme le dit la tante May, celle-ci est comme un poison…et cela peut détruire une personne.Peter Parker veut tuer l’homme-sable uniquement car il est responsable de la mort de Ben, Harry veut tuer Spider-man car il croit que ce dernier a tué son père, et Eddie souhaite prendre sa revanche sur Parker pour l’humiliation qu’il lui a faite subir, et pour l’avoir vu traîner avec celle qu’il aime, la jolie Gwen Stacy. La mort de celui qu’on déteste n’est pourtant pas la solution…et le chemin de la rédemption est parfois long avant d’en prendre conscience.D’ailleurs, seulement Harry et Peter y parviendront : le premier, en se sacrifiant pour celui qu’il considère comme son frère, et le second en pardonnant à Flint Marko.

vvv

     Le symbiote, substance noire tombée du ciel, sera l’alter-ego de Parker, sa face sombre.Elle donnera au costume de Spider-man sa couleur noire, exacerbant les forces de son hôte, le rendant plus sur de lui, et plus agressif. Ce parasite, lors de la crise du couple Peter/Mary-Jane, provoquera en lui une crise de jalousie qu’il exacerbera en public, souhaitant rendre jalouse sa belle (dans une scène de danse plutôt amusante), et le fera dénoncer la supercherie des photos truquées d’Eddie Brock, faisant perdre son travail à ce dernier. Ce débarrasser du symbiote ne sera pas chose facile : d’une part, car au début, Parker n’en a pas envie.L’extra-terrestre lui fait ressentir des émotions qu’il adore, et le rend plus « méchant »…de plus, quand il est Spider-man, ses forces sont décuplées et il affronte plus facilement les criminels, tandis que lorsqu’il est Peter, le symbiote le rend plus orgueilleux et plus fier.D’autre part, car cela sera difficile, le symbiote s’accrochant à son être et prenant peu à peu sa place (la scène dans l’église, où il tente de d’arracher la bête, lui collant à la peau, littéralement, est assez explicite)….d’ailleurs si le symbiote s’en va, c’est uniquement car il a trouvé un nouvel hôte, en la personne d’Eddie Brock…mais là où Parker ne commettait que de petites irrévérences à sa personne (car au fond, c’est une bonne personne et qu’il parvient à voir qu’il a dépassé les bornes, en frappant accidentellement Mary-Jane), Eddie sera réellement mauvais, devenant le terrible Venom, monstre aux dents carnassières, et à la langue de serpent.

     À noter que Stan Lee, fait, comme à son habitude un petit caméo, ainsi que Bruce Campbell (la star d’Evil Dead, acteur fétiche de Raimi).La fille du réalisateur joue la petite fille à qui l’odieux J.Jonah Jameson est contraint d’acheter l’appareil photo lors de l’affrontement final de Spider-man contre l’homme-sable et Venom.

qs

    Sam Raimi a donné plus qu’un visage à l’homme araignée, il lui a donné une âme, une profondeur : Peter Parker est plus que les simples super-héros sans aucune émotions…il éprouve des sentiments, des doutes, des désirs. Dans ce film, il a intégré Spider-man dans sa vie, et en tire même un certains plaisir, se sentant adulé par la population lorsqu’il reçoit les clés de la ville. Mais ici, il doit aussi mettre son ego de côté, et penser un peu à ceux qu’il aime (la belle Mary-Jane, avec qui il ne parvient plus à communiquer) ou à ceux à qui il a fait du tord (son ami Harry, avec qui il a une relation fraternelle).Le film aborde la question du choix, car ce sont ces derniers qui nous déterminent…il faut savoir qu’on a, en principe, toujours le choix, même si on essaye d’échapper au conséquences de ses actes.

     Le film est, malgré les critiques par toujours tendre dont il a fait les frais, une réussite sur le plan visuel et scénaristique (même si l’intrigue est parfois prévisible et toujours moralisatrice), concluant, avec brio une trilogie qui fera date dans l’histoire d’adaptation de comics…(notre note : 8/10).

vz


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>

Jean-Michel, jour après jour. |
Emmawatsonning |
Videopassion07 |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | la vie est belle !
| Freddyvsjason
| Ilmiocinema