A crazy world



592.Everything, Everything.

po

Adapté du roman de Nicolas Yoon, Everything, Everything raconte l’histoire de Maddy (Amandla Stenberg), 17 ans, qui est atteinte d’un déficit immunitaire combiné sévère, l’obligeant à devoir rester chez elle en permanence, sans jamais pouvoir sortir, au risque de contracter une pathologie pouvant dégénérer en une maladie beaucoup plus grave, qui la tuerait…Sa mère, docteur, veille constamment à sa protection, au point de virer à la paranoïa. Ce qui à pour conséquence que sa fille n’a jamais rien vu du monde qui l’entoure…ni respirer l’air extérieur.

Mais un jour, une nouvelle famille emménage dans la maison à côté de la sienne.Leur fils, Olly (Nick Robinson), plaît immédiatement à Maddy, qui en tombe amoureuse…Malgré les avertissements de sa mère, le garçon finit par entrer et les 2 jeunes font connaissance. Lui aussi tombe amoureux de la belle. Leur relation devient rapidement très forte, au point qu’ils n’arrivent plus à se quitter…elle qui ignorait tout des choses de la vie et passait son temps à lire et à poster des critiques de ces découvertes sur son blog, découvre que l’existence peut être belle et riche.Hélas, suite à une altercation entre Oly et son père, qui bat sa femme, Maddy sort de chez elle, provoquant une grande inquiétude chez sa mère, qui la ramène illico à l’intérieur…et lui interdira de revoir le jeune homme. Mais dès que sa mère ira à son travail, la jeune fille prendra le risque de sa vie afin de concrétiser son rêve : voir l’océan (à Hawaï), avec Olly…mais y survivra-t-elle ? Doit-elle obéir à un impératif catégorique (ne pas sortir) ou prendre le choix de se fier à ses désirs au risque de courir un terrible danger ?

Douce romance, Everything, Everything est une belle surprise. Le duo Maddy et Olly fonctionne très bien et semble être un véritable éveil à la vie. Il est intéressant de voir à quel point la jeune fille est créative, imaginant -alors que la plupart de leur conversation ont lieu par sms interposés- qu’elle parle à son amoureux en face-à-face, dans des lieux créés dans son esprit. Il règne un certain romantisme entre les 2 protagonistes, en témoigne tout le soin que Olly prend en ornant la fenêtre de la maison de Maddy avec des photos de l’océan, lieu de liberté et dont les limites semble n’être jamais visibles. La relation entre Maddy et sa mère est aussi longuement exploré : pour cette dernière, sa fille est la dernière chose au monde qu’elle possède, et par conséquent, elle la surprotège en lui interdisant tout simplement de vivre…la mort de son époux l’ayant profondément affecté et l’a rendu paranoïaque. Maddy, quant à elle, aime sa mère, mais souhaite (et c’est naturel), connaître aussi le bonheur…Olly suscitant en elle quelque chose de jusque là tout à fait inconnu pour son être : des sentiments amoureux.En somme, un petit film très agréable sur les relations familiales et l’importance de réaliser ce qui nous plaît tant que cela est possible (notre note : 7,8/10).

lh


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>

Jean-Michel, jour après jour. |
Emmawatsonning |
Videopassion07 |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | la vie est belle !
| Freddyvsjason
| Ilmiocinema