A crazy world



602.Ça.

Film très attendu en cette rentrée de septembre 2017, Ça est une l’adaptation cinématographique de l’un des plus grands roman (et des plus gros, puisqu’il fait près de 1100 pages !) de l’auteur américain Stephen King . L’écrivain a toujours la côte et voit chacune de ces œuvres transparaître sur le grand écran depuis Carrie…en 1974 ! Ça avait déjà été adaptée en 1990, sous la forme d’un téléfilm de 3h00, avec l’acteur Tim Curry le tout orchestré par Tommy Lee Wallace, et dont nous aurons l’occasion de reparler dans un article ultérieur…cette fois-ci, place à l’argentin Andrés Muschietti, qui s’en sort vraiment très bien et livre un film fort et pleins d’émotions…et Ça ne fait pas très peur (même si il surprend par moment).

pqa

L’histoire démarre, dans la petite ville de Derry, par la disparition du petit Georgie Denbrough, 5 ans. Alors qu’il voulait voir flotter sur l’eau son bateau en papier, un jour de pluie, le petit garçon sorti dans la rue et le posa au milieu de la route. Le bateau se mit a dévaler la rue, atterrissant dans une bouche d’égout…où un clown monstrueux s’y trouvait, prénommé Grippe-Sou. Le clown dupa l’enfant, et l’attira dans son antre, afin de le dévorer…peu de temps après, son frère Bill, 13 ans, s’en voulu terriblement de n’avoir pas assez surveillé son frère ce jour-là et fit dès lors tout ce qu’il pouvait pour le retrouver…en effet, Georgie est porté disparu…pour les rares témoins de la scène, il est tombé dans les égout… or Bill sait que les égout aboutisse dans les friches, un lieu boisé…persuadé que son frère est vivant, il part régulièrement là-bas, avec ses amis,  Eddie, Richie et Stan. Leur petit groupe est surnommé Le club des râtés, car ils sont martyrisés par la bande de Henry Bowers, des gamins plus âgés, en raison du fait que Bill bégaye, que Richie est un enfant aux grosses lunettes noires qui parle trop, que Stan est juif, et que Eddie est un hypocondriaque prenant plein de médicaments,  couvé par une mère autoritaire que toute la ville de Derry connait et considère comme étant dingue. La joyeuse petite bande va toutefois, en essayant d’élucider la disparition de Georgie, et des autres enfants – car beaucoup d’enfant son portés disparus-, se confronter à Ça, une créature maléfique, prenant la forme de ce qui fait le plus peur au gens, mais ayant souvent l’apparence d’un clown, et qui doit se nourrir de la chair humaine, avant de s’endormir, pendant 27 ans.  Le monstre préfère s’attaquer aux enfants, car se sont des proies faciles, et vit dans les égouts de la ville…il semble n’être vu que par ses proies…et se nourrit de leur peur. Grippe-Sou va apparaître à chacun des membre des râtés, leur faisant à chacun très peur…le petit groupe va toutefois s’élargir par la venue de 3 autres enfants : Tout d’abord Ben, surnommé le nouveau, qui n’a pas d’amis et passe ses après-midi à la bibliothèque, car il subit d’incessantes moqueries sur son poids et est le souffre-douleur de Henry Bowers. Ensuite Mike, un afro-américain dont les parents sont morts dans un incendie et qui est aussi martyrisé par la bande de Bowers, en raison de sa couleur de peau. Et enfin Beverly, une jeune fille battue régulièrement par son propre père, qui veut la « protéger » des garçons…ayant mauvaise réputation, toute son école la dénigre, la prenant pour une fille facile. Les 7 enfants, tous confronté à Ça vont devoir s’unir afin de le traquer, dans son repaire, une vieille maison abandonnée débouchant vers les égouts…mais le monstre va tenter de les diviser…car il sait que leur force vient de leur unité, et leur faiblesse de leur solitude et de leur peur…

khj

ytr

Très bonne adaptation du livre de Stephen King, Ça constitue en fait la première partie du livre, celle où les héros sont encore des enfants et affrontent pour la première fois le clown Grippe-Sou. Le film s’intéresse énormément à ses personnages, les développant au maximum, permettant de les connaître et de les apprécier, rappelant parfois le long-métrage Stand by Me (qui était adapté d’une nouvelle de…Stephen King !). 6 garçons et 1 fille, rassemblés par le fait qu’ils sont martyrisés et que Ça va les prendre pour cibles. Chacun sera confronté à ce qu’il l’effraye le plus : Mike au souvenir de ses parents qui ont bu la chair de leur peau fondre lors d’un effroyable incendie qui leur a coûté la vie ; Eddie à un lépreux, maladie contagieuse alors qu’il craint les microbes ; Bill revoyant son petit frère mort ; Stan à une femme affreuse le poursuivant et issue d’un tableau ; Ben poursuivi par une affreuse momie sans tête ; Beverly voyant sa salle de bain devenir un torrent de sang, rappelant les menstruations et le fait qu’elle ait du mal à accepter de devenir une femme, au point de se couper les cheveux et d’arborer une coupe à la garçonne (la scène est d’ailleurs très impressionnante…) ; et Richie qui a peur des clowns…Grippe-Sou va tenter de les diviser, en jouant avec eux, leur faisant très peur, afin de les tuer un par un…

horr

Les multiples formes de Ça sont très impressionnantes et très réussies, rappelant l’horrible Chose venue d’un autre monde de John Carpenter. La créature est difficile à vaincre, mais pas indestructible…et même si ils perdront la première manche, le deuxième round s’avérera plus concluant pour eux. Grippe-Sou le clown est toutefois la forme dans laquelle il se trouve le plus souvent, tenant des ballons rouges emplis d’hélium, avec imprimé dessus « I love Derry ». C’est un être cruel, diabolique, qui ne fait que le mal et qui est en plus doté d’une grande fourberie, amadouant sa proie, avant de dévoiler ses rangées de dents acérées et de les planter dans la chair de sa victime…l’interprétation du jeune acteur Bill Skarsgard dans le rôle en fera l’un des méchant les plus populaire du cinéma. Mais pour tuer sa proie, il doit lui faire peur…si celle-ci n’a pas peur, cela ne marche pas…les enfants se montreront courageux face à lui, et seront les premiers à le défier…lui qui n’avait jamais ressentie la peur (la mangeant tout cru) va se retrouver à craindre le club des ratés…qui pourraient bien arriver à le vaincre…

La scène où les enfants visionnent de vieilles photos et où le projecteur s’emballe, révélant la présence du clown Grippe-Sou est très réussie…la bête sortant de l’écran ! On prend également conscience de l’âge de Ça, qui semble être là depuis toujours, dans la ville de Derry, mais se réveillant tout les 27 ans, après un cycle d’hibernation…

pre

L’amitié est un thème très fort dans le film. Le club des ratés est unis, et chacun d’eux aime l’autre. Chacun serait près à donner sa vie pour sauver l’autre. Il faut voir, à la fin du film, alors que le clown Grippe-Sou s’apprête à emporter Bill pour le dévorer, proposant aux autres enfants de partir, le laissant faire sa besogne, en échange de leur laisser la vie sauve, la réaction des enfants, qui vont tout faire pour le sauver. Leur amitié débouchera aussi sur une forme d’altruisme, lorsqu’il vont sauver Mike de la bande de Bowers, alors qu’ils ne le connaissent pas, affrontant les adolescents géants, en leur jetant des pierres, un peu à la manière de David contre Goliath.

Des sentiments amoureux émergent également entre les garçons et la jeune Beverly. Tout les 6 sont fou d’elle, et la trouve très jolie…mais seulement deux tenteront quelque chose : D’une part, Ben, qui lui écrira un poème anonyme, et d’autre part, Bill, qui tentera de l’inviter à la foire. Entre les 2 garçons une concurrence s’installera, une rivalité passive, n’écornant toutefois pas leur amitié…alors que Bill bégayant tente de dire à Beverly qu’elle est jolie, il n’y parvient pas, et Ben, qui s’exprime parfaitement bien, saute sur l’occasion. Beverly, de son côté aime Bill, et croit que le poème vient de lui…mais elle comprendra que ça n’est pas le cas, et que c’est Ben qui en est l’auteur. Chacun des 2 aura droit à un baiser de la fille : Ben lorsqu’il la sauve de l’état de catalepsie dans laquelle Grippe-Sou l’a plongée, et Bill lorsque le moment des adieux se produit.

ptf

yrz

Paradoxalement, à la fin du film, après les terribles événements qu’ils ont vécus, les enfants commencent à oublier Grippe-Sou et tout se qui s’est passé, en quittant la ville, un peu comme si ils se réveillaient après avoir fait un effroyable cauchemar (qui aurait toutefois duré un an). C’est un peu le signe du fait de grandir, et de laisser derrière soi ses peurs enfantines, ne cultivant plus sa fertile imagination.

Le film aborde aussi le thème du deuil :  Bill est persuadé que son petit frère Georgie est encore en vie…le spectateur sait dès le début que cela n’est pas vrai, car Grippe-Sou le tue lors de la première scène (il ne faut jamais se fier aux inconnus…surtout si ceux-ci tentent de vous offrir quelque chose). Tout au long du long de leur aventure, il n’a de cesse que de tenter de le retrouver…il à même plus de mal à rentrer chez lui que dans l’horrible demeure ou Ça habite. Les souvenirs sont parfois difficiles à supporter…car les 2 frères s’aimaient vraiment très fort. Le plus dur pour Bill sera d’accepter ce que ses propres parents ont du accepter : son petit frère ne rentrera jamais, et il n’y aura jamais d’au revoir. La vérité sera dure à encaisser, plus dure que toute les visions imaginaires que Grippe-Sou fera apparaître pour duper les enfants…

zaq

Stephen King a été conquis par cette adaptation de son roman. Moi aussi ! C’est un film tendre, drôle, violent et triste à la fois ! L’action, contrairement au roman qui se déroule en 1958, a été déplacée en 1988, permettant de coller avec une époque qui est celle d’un cinéma digne des studios Amblin. Ceux qui s’attendent à un énième film d’horreur, de type survival, où à un jeu de massacre seront déçus, mais ceux qui aiment les films possédant une bonne histoire, avec une âme et dont on sent qu’ils ont été fait avec le cœur, seront conquis… (notre note : 9,8/10).

pfg


  1. Rencontres et sorties entre amis écrit:

    J’adore les romans de Stephen King, surtout le genre fantastique, science-fiction ou encore le roman policier. Savez-vous que son livre « Ça » a remporté le « prix British Fantasy 1987 » ? Ah, j’ai hâte de regarder le film !

    Dernière publication sur Découvrez tous les bons plans à travers toute la France  : Sortie sportive : rendez-vous au Marathon Touraine Loire Valley

    Citer | Posté 19 septembre 2017, 20 h 13 min

    Répondre

Laisser un commentaire

Jean-Michel, jour après jour. |
Emmawatsonning |
Videopassion07 |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | la vie est belle !
| Freddyvsjason
| Ilmiocinema