A crazy world



646.Paddington 2.

qa

L’ours Paddington est de retour pour de nouvelles aventures ! Et autant dire d’emblée qu’elles ne seront pas de tout repos ! Vivant désormais chez les Brown, Paddington souhaite offrir un cadeau d’anniversaire à sa tante Lucy, qui fêtera bientôt ses 100 ans, afin de la remercier de l’avoir sauvé des eaux lorsqu’il était tout petit et d’avoir pris soin de lui. Il se rend ainsi chez son ami Mr Gruber (Jim Broadbent), l’antiquaire, qui lui montre un livre pop-up, dans lequel on peut voir la ville de Londres dans toute sa splendeur. Trouvant que c’est le cadeau idéal, Paddington souhaite l’acheter, car sa tante a toujours voulu visiter Londres, sans jamais avoir eu l’occasion de le faire. Mais il n’a hélas pas assez d’argent…aussi, il se décide de travailler afin d’économiser l’argent pour avoir ce livre.

Mais cela est sans compter sur Phoenix Buchanan (Hugh Grant), un acteur en perte de vitesse, qui apprend l’existence de livre, et va le voler, car il est au courant d’un secret incroyable autour de celui-ci que tout le monde ignore, tout en faisant accuser le pauvre Paddington, qui se retrouve…en prison ! Les Brown vont alors tout faire pour faire innocenter le petit ours.

ws

Paddington 2 est une belle surprise : il ne démérite pas le premier opus, tout au contraire, puisqu’il permet de retrouver les personnages qui nous avaient tant plus. L’ours Paddington est toujours aussi maladroit (il faut le voir laver les carreaux ou jouer les apprentis coiffeurs…) et attachant, au point que tout le monde fini par l’aimer (comme les prisonniers dans la prison, qu’il transforme d’ailleurs en une sorte de « restaurant où on fait des pâtisseries », en compagnie de Knuckles, le cuisinier qui va tomber amoureux de la marmelade -un met de choix chez les ours-). Les Brown sont aussi de la partie : Madame Brown est toujours aussi dévouée, et ne va rien lâcher pour prouver l’innocence de Paddington ; Monsieur Brown, la cinquantaine, mettra plus de temps à la rejoindre, voyant sa carrière professionnel faire du sur-place ; Mdme Birds allant jusqu’à se servir de son fusil pour défendre le petit ours.

Le bandit de l’histoire est Phoenix Buchanan : c’est un personnage fantastique, et un véritable rôle de composition pour Hugh Grant. Il passe son temps à se déguiser (en nonne, en mendiant, en Pape,…) afin de passer inaperçu ! Comme dans le premier film, c’est réellement un être mauvaix, et les apparences sont réellement trompeuses ! C’est un personnage haut en couleur, qui utilise beaucoup l’humour pour détendre l’atmosphère.

En somme, avec Paddington 2, vous rirez souvent aux éclats, aurez sans doute envie de manger de la marmelade (parce que c’est très bon) et vous direz qu’en fin de compte, vous avez passez un beau moment ! (notre note : 8/10).

sz


Laisser un commentaire

Jean-Michel, jour après jour. |
Emmawatsonning |
Videopassion07 |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | la vie est belle !
| Freddyvsjason
| Ilmiocinema