A crazy world


  • Accueil
  • > Archives pour le Jeudi 17 janvier 2019

739.Fais comme chez toi !

??????????????????

Newton Davis (Steve Martin), architecte, a sans doute vu trop grand : fou amoureux de la belle Becky (Dana Delany) depuis l’enfance, il lui a construit une grande maison près d’un lac -s’endettant au passage-, et lui a dévoilé la surprise, nouant un gros ruban rouge autour de la bâtisse. Il lui demanda ensuite sa main, mais celle-ci refusa sa proposition, le laissant béat et triste. Mais trois mois plus tard, Newton, désormais amer, se retrouve au café « Budapest », où il s’intéresse de près à l’une des serveuse, Gwen (Goldie Hawn). Lui racontant tout ses déboires, il lui parle de la maison qu’il a construite, et qui est inhabitée (car il a un appartement), et de Becky, celle qui lui a brisé le corps. Passant la nuit avec la dame, Newton panique cependant le lendemain, et s’enfuit sans prévenir. Mais dans sa tête, quelque chose a changé : même si il aime toujours Becky, il n’exclu pas de revoir Gwen. Mais dans sa tête, il pense avoir tout gâché.

Pourtant, c’est là qu’il se trompe : le lendemain, Gwen laisse tomber son travail, prend le bus, et s’en va pour Dobbs Mill, où se trouve la maison de Newton. Faisant connaissance avec toute la ville, elle raconte à tout le monde qu’elle et Newton se sont marié et qu’elle vient emménager dans la maison. Elle ouvre un compte au nom de son « mari » et se met à acheter des meubles. Elle rencontre même les parents de Newton, avec qui il s’est fâché, et devient à leur yeux la belle-fille idéale. Spontanée, vivante, et experte dans l’art de raconter des histoires, Gwen tisse une toile de mensonge incroyable, et devient la coqueluche de la ville. Elle devient même amie avec Becky, qui n’en croit pas ses yeux et commence à être jalouse d’avoir refusé la demande de mariage. Bien sur, le seul qui ne soit au courant de rien, c’est Newton lui-même. Lorsque ce dernier décide d’aller voir sa maison, il tombe nez-à-nez sur Becky, qui se prépare un bon petit repas. Et c’est là que les choses se compliquent…

Made in Franck Oz

Fais comme chez toi ! est une comédie avec un grand C : le film ne souffre d’aucun temps mort, on rigole tout au long du récit, et les répliques font mouche. Derrière la caméra, on retrouve Frank Oz, réalisateur américain de In & out ou encore l’excellent Quoi de neuf, Bob ?, mais qui est surtout mondialement connu comme marionnettiste : en effet, c’est lui qui a animé Maître Yoda, dans les différents films de la saga Star Wars, lui prêtant également sa voix.

Dans Fais comme chez toi !, il présente une romance imaginaire : en effet, Gwen, est une pauvre femme qui ne possède pas grand chose, et qui a toujours su s’en tirer dans la vie grâce à une qualité remarquable (bien qu’à priori, il s’agisse d’un défaut) : elle sait très bien mentir. Dans le film, elle captive les gens en expliquant comment elle a rencontré Newton, dans un hôpital, et comment ce dernier est tombé amoureux d’elle sans même voir son visage et qu’il ne la contemplée qu’à l’église où au lieu de soulever le voile, il a déroulé les bandelettes ! Bien sûr, ses mensonges vont vite être malmené par Newton, qui à sa différence, ment très mal. D’abord furieux de la voir, il décide finalement de trouver un petit arrangement : si Gwen l’aide à reconquérir Becky, la maison lui appartiendra et il lui versera une pension. Elle se prend rapidement au jeu, mais doit sans cesse reprendre les mensonges de Newton, qui plombe à chaque fois ses histoires extraordinaires…

Hawn vs Martin

Sur le grand écran, se sont succéder des couples qui fonctionnent très bien ensemble, où transparaît une réelle alchimie (on pense à Tom Hank et Meg Ryan, ou Kate Winslet et Leonardo Dicaprio) : Goldie Hawn et Steve Martin font partie de cette catégorie. La jolie blonde est pleine de vie et délirante, tandis que lui est plus réservé et renfrogné. Pourtant, elle se met à croire à ses mensonges, et à la vie qu’elle se crée de toute pièce. À mesure que Becky se montre de plus en plus proche de Newton, ce dernier tente par tout les moyens de lui plaire, laissant Gwen sur le carreau. Rapidement, la joie laisse la place à la tristesse : pourquoi n’aurait-elle pas droit à cette vie là ? Les parents de Newton y croient également, et sont abasourdis lorsque leur fils leur annonce le pire mensonge possible : Gwen l’a trompé ! Mais pas désespérés, ils tentent de « réconcilier » le couple -car le mariage n’est pas une chose que l’on doit prendre à la légère-, en faisant appel à un prêtre.

En effet, en apparence, leur couple a tout pour marcher ! Gwen se coupe en quatre pour que tout paraisse normal, et fais faire des choses à Newton qu’il n’aurait jamais tenté (comme la scène ou il doit chanter une chanson qu’il ne connaît pas devant une foule d’invité où se trouve ses parents et son patron)…elle parvient même à embobiner son patron pour qu’il lui donne une augmentation ! Les situations s’enchaînent, à un rythme effréné, mais Newton est décidé à séduire Becky, qui commence à lui faire de l’oeil. Le triangle amoureux émergeant, Newton commence tout de même, dans son for intérieur à hésiter : et si, au fond, l’histoire inventée de toute pièce par Gwen pouvait s’avérer réelle ?

Près de 27 ans après sa sortie, Fais comme chez toi ! reste toujours un must du genre, avec ses innombrables quiproquo  : Goldie Hawn retrouvera Steve Martin, 7 ans plus tard, en 1999, pour Escapade à New York. Mais ceci est une autre histoire…


738.Les lionnes (Yannick Noah & Les enfants de la Terre).

Image de prévisualisation YouTube

Le chanteur Yannick Noah est le fondateur de l’association « Les enfants de la Terre », créée avec feu sa mère Marie-Claire Noah (qui était enseignante) en 1988, afin d’aider les enfants défavorisés, sans famille, où dont les parents sont gravement malades. Le but est de leur permettre de pouvoir partir en vacance : tout le monde aspire à pouvoir découvrir de nouvelles choses et de prendre un peu de bon temps. Des bénévoles les accueillent au sein des « Maisons-Tendresse » et les aide à fuir un quotidien parfois vraiment difficile. Aujourd’hui, même si c’est sa soeur qui est la présidente, l’homme est toujours actif pour celle-ci.

Yannick Noah a fondé un petit groupe de musique, composé de lui-même et de cinq jeunes très différents les uns des autres, qui reprennent ses chansons le temps d’un album, intitulé Métis(se), et dont les fonds sont destinés à l’association (plus exactement un euro par album vendu).


Jean-Michel, jour après jour. |
Emmawatsonning |
Videopassion07 |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | la vie est belle !
| Freddyvsjason
| Ilmiocinema