A crazy world


  • Accueil
  • > Archives pour le Dimanche 17 février 2019

755.The Wife : le succès est dans le couple.

sc

Joseph Castelman (Jonathan Pryce) est un écrivain de renommée mondiale. Désormais un vieil homme, il vit avec sa femme Joan (Glenn Close), avec qui il a eu deux enfants. Continuant à écrire et à publier d’autres livres, Joseph est tiré de son apparente tranquillité par un coup de téléphone de la Suède : il a été choisi pour recevoir le Prix Nobel de littérature, récompense suprême. Le couple, dans une joie effervescente, décide de faire le voyage jusqu’à Stockholm, afin qu’il ait retirer son prix. Mais cela va raviver de nombreux secrets sur leur passé, qui pourraient bien avoir l’effet d’une bombe…

The Wife est avant tout l’histoire d’un couple. Celui des Castelman, qui sont marié ensemble depuis près de 40 ans. Les deux époux n’ont aucun secret l’un pour l’autre et savent exactement quand l’autre ment. Joan fait preuve d’une tendresse folle envers son mari, le soutenant toujours et l’accompagnant partout où il va. Écrivain, celui-ci est l’un des plus importants auteurs américains et jouit de sa petite célébrité, allant souvent à la rencontre de jolies jeunes femmes avec qui il fricote. Malgré tout cela, ils s’aiment… en apparence, le couple semble heureux.

Mais c’est bien de cela qu’il s’agit :  d’une apparence. Leur fils, David, rêve de devenir écrivain et compte beaucoup sur l’avis de son père qu’il vénère. Cependant, celui-ci ne le croit pas trop capable d’y arriver, et ne l’aide pas vraiment. Tout les membres de l’institut Nobel font la courbette devant Joseph, accompagné par sa femme, dans l’ombre de ce dernier. Peu-à-peu, la face lisse du bonheur du couple se fissure, et dévoile quelque chose d’inattendu chez Joan : elle est insatisfaite. Il ne lui est plus possible de refouler ses secrets plus longtemps, le poids de tant d’années lui pèse tant… décidant d’abord de prendre un peu de recul, elle va explorer Stockholm, loin de son mari, avant de revenir, et de laisser sa rancœur la submergée…

Comme si cela ne suffisait pas, le couple est suivi par un journaliste, Nathaniel Bone (Christian Slater, star de Mister Robot), qui rêve d’écrire la biographie de Joseph. Cependant, il a découvert des vérités très dérangeantes sur celui-ci et tente d’obtenir des réponses auprès de Joan, qui nie tout en bloc. Le poids du passé et l’effet qu’aurait la vérité serait trop important…

Réalisé par le suédois Björn Runge, The Wife questionne aussi sur l’importance et la place de la femme dans notre société. Le monde semble encore trop machiste, et les inégalités entre le sexes toujours aussi criardes (salaires, …). Glenn Close (qui devrait décrocher un Oscar pour le rôle, si Lady Gaga ne la prive pas) joue avec beaucoup d’élégance cette femme discrète et introvertie (loin de Liaison fatale). Le film est très féministe, et questionne sur la question du succès d’un artiste. D’où lui vient son inspiration ? De ce qu’il a vécu certainement. Chaque livre est le témoignage des émotions ressenti par son père, mis à nu sur le papier. Le rôle que Joan a joué dans le succès de son mari est fondamental. Bien que celui-ci lui soit reconnaissant, à chaque fois qu’il l’a remercie, cela lui rappelle sa position. Une femme de l’ombre (notre note : 8/10).


Jean-Michel, jour après jour. |
Emmawatsonning |
Videopassion07 |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | la vie est belle !
| Freddyvsjason
| Ilmiocinema