A crazy world



789.Mariage à la grecque.

ll

Toula Portokalos (Nia Vardalos), 30 ans et d’origine grecque, n’est toujours pas mariée. Pour sa famille c’est une catastrophe, et il est temps de remédier à la situation, et avec un grec ! Travaillant en tant que serveuse dans le restaurant de son père, le « Dancing Zorba », Toula est insatisfaite de sa vie, de son physique, et de cet héritage familial trop lourd à porter. En effet, les grecs sont fiers de leur culture et de leur histoire, ne manquant pas une seconde pour le faire remarquer. Mais un jour, Toula décide de reprendre sa vie en main : Changeant complètement de look, la femme travaille dans une agence de voyage. Elle fait également la connaissance de Ian Miller (John Corbett), un professeur. Cependant, celui-ci n’est pas grec. Toula ne sait pas comment l’annoncer à sa famille, et leur cache dans un premier temps sa romance. Cependant, tout finit un jour par se savoir…

Mariage à la grecque, film de Joel Zwick, connu un immense succès dans les salles, à sa sortie en 2002. Une série, en 2003, et une suite, en 2016, ont d’ailleurs vu le jour suite à celui-ci. Le scénario de l’humoriste Nia Vardalos, inspiré de sa pièce de théâtre qui plu à la productrice Rita Wilson, joue habilement avec tous les clichés de la culture grec, les détournant avec brio. Qu’il s’agisse du baptême grec où la personne est plongé dans un bassin, le fait que les grecs ont les mêmes prénoms que les membres de leur famille, ou encore que la racine de tous les mots existants proviennent du grec (y compris kimono), Vardalos, elle-même d’origine grecque, se remémore des souvenirs d’enfance où des situations qui l’on amusée. Si elle a volontairement poussé tous cela à l’exagération, offrant une caricature de la famille grecque moyenne, l’actrice montre cependant un attachement passionnel des grecs à leur histoire et leur culture. 

Dans le rôle de Gus (Kosta) Portokalos, le père de Toula, Michael Constantine campe un personnage à la fois touchant et conservateur de ses traditions. Il aime profondément son pays, et veut que chacun sache qu’il est grec (en témoigne le drapeau bleu et blanc imprimé en grand sur sa porte de garage). Pour sa fille Toula, il souhaite ce qu’il y a de mieux, mais aveuglé par une sorte de chauvisme, il pense que cela ne peut nécessairement provenir que d’un grec. Ses crises de colères et ses longues tirades larmoyantes offrent des scènes hilarantes au long-métrage. L’homme devra mettre au placard ses préjugés pour accepter Ian, le » xéno », l’étranger, et ce pour le bien de sa fille. Petit détail amusant : il pense qu’un produit pour les vitres peut guérir tout type de blessures.

Complétant le casting, Lainie Kazan est Maria Portokalos, la mère de Toula. Elle est la grecque généreuse et qui a le coeur sur la main. Convaincue que dans le couple, l’homme ne serait rien sans la femme (offrant au passage un discours moralisateur à son mari obtu et macho), cette mama va pousser sa fille à devenir qui elle souhaite être. Andrea Martin et Gia Carides sont également présente, dans la peau de la tante Voula et de la cousine Nicky, deux personnages comiques (notre note : 8/10).


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>

Jean-Michel, jour après jour. |
Emmawatsonning |
Videopassion07 |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | la vie est belle !
| Freddyvsjason
| Ilmiocinema