A crazy world


  • Accueil
  • > Archives pour le Vendredi 28 juin 2019

803.Bohemian Rhapsody.

Biopic de Freddie Mercury, leader du groupe Queen, Bohemian Rhapsody s’est imposé comme l’un des champions du box office de l’année 2018, récoltant plus de 900 millions de dollars. Sur le plan critique, il a également récolté 4 oscars (dont celui du meilleur acteur pour le comédien Rami Malek). Il s’agit du film biographique le plus lucratif de tout les temps. Cela peut se justifier de par le nombre de fans de Queen de par le monde, et de leur souhait de voir ou revoir certaines de ces meilleures prestations. D’autres se sont simplement montré curieux d’en savoir davantage sur les origines de ce jeune garçon qui devint du jour au lendemain une star mondiale.

pk

Farrokh Bulsara, jeune immigré parsi (perses), vient à l’origine d’une famille modeste. Intégrant le groupe de rock Smile, il rejoint le guitariste Bryan Mai, et les bassiste Roger Taylor et Tim Staffell. Ses performances seront remarquées par tout les mélomanes, et Farrockh deviendra rapidement le leader de ce groupe, qu’il rebaptisera Queen, de même que son propre nom en Freddie Mercury.  Après le petit succès de Killer Queen, le groupe va tenter d’imposer un morceau plus atypique : Bohemian Rhapsody. Ce morceau rock de près de 6 minutes, alliant moments d’opérettes et multiples arrangements ne convainc pas le producteur de musique Ray Foster. Le format est trop longs, le pari est trop risqué et les paroles sont difficiles à comprendre. Pour Freddie, ce différent est irréconciliable : il claque la porte à la maison de disques EMI. Décidant de le diffuser dans de petites radios, l’engouement des fans est total. Queen se dresse au rang du panthéon des plus groupes de l’histoire. Freddie se marie avec Mary Austin, avant de se rendre compte qu’il préfère la compagnie des hommes. Le succès du groupe finit par lui monter à la tête et Mercury  sent alors le besoin de faire une pause et de se lancer dans une carrière solo. Ce faisant, il se brouille avec les autres membres du groupe. Son train de vie exubérant, menée par ses fêtes où se mélange cocaïne et alcool et ses multiples relations l’amèneront jusqu’à contracter le VIH. Décidant de chanter jusqu’au bout, Freddie tentera une rédemption en essayant de se faire pardonner par les autres membres de Queen, pour un concert caritatif au  Stade de Wembley en 1985.

Bohemian Rhapsody est un titre évocateur pour le plus célèbre hit de Queen (qui en a pourtant bien d’autres tels que We will rock youRadio Gaga ou Under Pressure). C’est un morceau complexe à interpréter, tant vocalement que musicalement, avec ses 6 parties distinctes, et dont le sens des paroles est difficile sinon impossible à comprendre. Jim Hutton, qui fut le compagnon de Mercury, évoque le titre comme un « coming-out » de la part du chanteur.

L’idée d’un film sur Freddie Mercury ne date pas d’hier et à mis du temps à se concrétiser. Si l’acteur Sacha Baron Cohen (Borat) a un temps été évoqué pour incarner le célèbre chanteur, et qu’il a convaincu les membres vivants du groupe de faire le film, il n’est pas retenu, car sa vision du film ne plaît finalement pas. Brian May et ses amis souhaitent un hommage à eux-même et à Freddie, dans un drame familial, et non un film adulte centré sur Freddie et ses relations homosexuelles. Alors que le projet semblait tombé à l’eau, il se concrétise finalement, sous l’impulsion de Brian Singer, réalisateur de la franchise X-Men,  et le choix de Rami Malek, acteur de la série Mister Robot, en Freddie Mercury fait l’unanimité. Presque en fin de tournage, Singer est finalement remplacé par Dexter Fletcher (finalement non crédité), suite à de multiples problèmes.

Si le public apprécie le film, ce n’est pas le cas des critiques, énervé de la réécriture de l’histoire originale, et des différences avec la réalités des faits. Par exemple, Freddie ne s’est pas réellement disputé avec les autres membres du groupe, et chacun avait déjà en parallèle déjà tenté une expérience en solo. Malgré toutes ses altérations de l’histoire, le portrait de Mercury livré est plein d’émotion, et témoigne de la solitude dont l’artiste était la victime. Rami Malek est réellement Freddie, jusque dans les moindres mimiques et la manière de se mouvoir, ne lui ressemblant pas que sur le plan physique (recourant au port de prothèse dentaires). Vocalement, il y a bien entendu un « truc », une astuce : par moment, on entend la voix de Mercury, à d’autres celle de l’imitateur Marc Martel. Le film est un cocktail explosif de moments drôles, tristes et qui donne envie de taper du pied pour battre la mesure (notre note : 7/10).


Jean-Michel, jour après jour. |
Emmawatsonning |
Videopassion07 |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | la vie est belle !
| Freddyvsjason
| Ilmiocinema