A crazy world


  • Accueil
  • > Archives pour le Samedi 17 août 2019

835.Stardust, le mystère de l’étoile.

pk

Film fantastique, Stardus, le mystère de l’étoile a été réalisé par Matthew Vaugh (Kingsman) et est sorti en 2007. Il s’agit de l’adaptation du roman du même nom de Neil Gaiman (Coraline), publié en 2001.

L’action se situe au XIXe siècle, en Angleterre. Le royaume de Stormhold est un territoire magique et une terre dangereuse pour les habitants du village voisin, Mur, en raison d’un mur construit afin de séparer les deux lieux. Cependant, le jeune Tristan (Charlie Cox), éperdument amoureux de la belle Victoria, va lui faire une promesse incroyable afin de la conquérir : lui ramener l’étoile qui vient de s’écraser à Stormhold. Cependant, il va découvrir que cette étoile est en réalité une belle jeune fille du nom d’Yvaine (Claire Danes), et que celle-ci n’a pas du tout envie d’être offerte à Victoria. De plus, trois sorcières sont à la recherche de l’étoile, afin de manger son cœur et de retrouver une seconde jeunesse.  La plus terrible d’entre elle, Lamia (Michelle Pfeiffer) est déjà en route. Enfin, le roi de Stormhold (Peter O’Toole) est décédé. Avant de mourir, et afin de départager ses fils pour la succession du trône, il leur a ordonné d’aller récupéré l’étoile. Tristan, le premier à tomber sur Yvaine, va devoir ruser afin de fuir Stormhold. D’autant plus qu’il croisera sur sa route celle de pirates impitoyables, mené par le capitaine Shakespeare (Robert De Niro).

Tel un conte de fée, le film en reprend les codes avec inventivité : Tristan, dans sa quête de l’étoile, croise tout un bestiaire tout droit sorti d’histoires de notre enfance. La sorcière, la plus grande représentante de l’opposant dans ce type de récit, se révèle être à la fois cruelle et monstrueuse. À chaque utilisation de ses pouvoirs, elle vieilli et s’enlaidit. La belle Michelle Pfeiffer incarne avec beaucoup de conviction ce personnage effroyable au rire diabolique, qui va tout mettre en oeuvre pour s’approprier Yvaine, l’étoile. N’hésitant pas à recourir à quelques artifices, on peut la voir transformer des animaux en êtres humains ou encore faire voler des vitres en éclats. Inspirée d’un personnage de la mythologie grecque, mi-humain, mi-serpent, Lamia porte des vêtements de couleurs vertes, avec des lueurs dorées et des zones plus sombre, pour se rapprocher du reptile.

Robert De Niro, dans le rôle d’un capitaine pirate efféminé est incroyablement drôle. Il fait tout ce qu’il peut pour paraître viril et joue les gros dur pour ne pas perdre la face devant son équipage. La scène où il se travesti et danse le French cancan dans sa cabine, alors que son vaisseau est attaqué est tordante. Son navire volant aux allures de montgolfière offre un côté steampunk au récit, qui se rapproche dès lors de la science-fiction.

Les intrigues se multipliant dans l’histoire, celles-ci permettent de donner un rythme plus rapide au récit, et de switcher d’un personnage à l’autre, avant de faire confronter tout ce petit monde dans un final grandiose. Tristan est un personnage maladroit et qui subit les moqueries des gentilshommes de Mur. Pourtant, par amour, il n’hésite pas une seule seconde à tenter ce que personne (à priori) n’avait jamais osé tenter : traverser le mur interdit. Au début du récit, il semble naïf et totalement invisible. À la fin, il semble avoir gagné en courage, en force et en beauté (ce qui est marqué par un changement de vêtements et dans la manière de se tenir). Il évolue en cours de récit, devenant un véritable héros. Claire Danes, dans le rôle d’Yvaine, est une héroïne pure, qui brille…comme les étoiles. Celle-ci va éprouver un amour étrange et pourtant inconditionnel envers Tristan, aveuglé par sa belle Victoria…

À l’origine, le film a failli ne pas voir le jour. Terry Gilliam, pressentit pour réaliser le film, se retire du projet, car il vient juste de sortir Les Frères Grimms et ne souhaite pas se replonger dans l’univers du conte de fée. Ensuite, Vaugh est choisi afin de réaliser le film, grâce au fait qu’il avait beaucoup d’admiration pour le roman. En accord avec l’auteur du livre, de nombreux changements sont opérés, en gommant tout l’aspect sombre et adulte du roman (où le sexe est présent), afin d’insister davantage sur le côté heroic fantasy de l’histoire.

Fanstaque et parfois loufoque, Stardust, le mystère de l’étoile est un film magique, mais qui offre également des moments de romance et d’aventure. Il n’est jamais mièvre. L’usage des effets spéciaux numériques est nombreux mais toujours au service du récit. Cependant, avec les années et les avancées technologiques, ceux-ci ont quelque peu vieilli (notre note : 8/10).


Jean-Michel, jour après jour. |
Emmawatsonning |
Videopassion07 |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | la vie est belle !
| Freddyvsjason
| Ilmiocinema