A crazy world


  • Accueil
  • > Archives pour le Samedi 7 septembre 2019

852. Une saison 8 pour votre blog !

Alors que la septième saison de votre dévoué blog devait sonner le glas de ses extraordinaires aventures, nous avons finalement décidé de continuer une année supplémentaire, à compter du 19 septembre prochain. Cette 8e année verra de nombreux changements sur le site : il y aura moins d’articles publiés, et ceux qui le seront verront leur contenu davantage diversifié. Si le cinéma demeure la thématique principale, nous développerons davantage des sujets de sociétés, de droit et de musique. De plus, le contenu des premiers articles postés sera intégralement revu, pour coller davantage aux derniers articles. 

Fidèle lecteur, merci pour ta fidélité au cours de toutes ces années,

Le créateur


851.Mon beau-père et nous.

lm

Troisième et dernier volet des aventures de la famille Furniker. Marié à Pam, Greg (Ben Stiller) croule des jours heureux avec sa famille, qui compte désormais deux enfants, Samantha et Henry. Il s’est même vu octroyer une promotion : celle d’infirmier en chef. Cependant, l’arrivée de Jack Byrnes (Robert De Niro), le père de Pam, venu passé quelques jours chez lui, va provoquer une série d’événements qui vont briser la quiétude de Greg. En effet, Jack est amer depuis que son gendre, le docteur Bob Banks, a trompé sa fille aînée. Le couple s’est alors séparé. En dehors du cercle de confiance, celui qu’il voyait comme successeur de la lignée des Byrnes n’est plus. Victime d’une crise cardiaque, le patriarche prend peur : qui veillera sur sa famille quand il ne sera plus là ? Jack décide alors de se rabattre sur le dernier homme de la famille : Greg. Il va lui remettre le titre de « Don Furniker ». Mais dans l’ombre, Jack surveille toujours Greg.  D’autant que l’arrivée de Andi Garcia ( Jessica Alba), vendeuse pour une industrie pharmaceutique, va tout changer…

Sorti en 2010, Mon beau-père et nous est signé Paul Weitz. Remplaçant Jay Roach à la réalisation, le cinéaste met en scène une comédie légère qui offre quelques moments très drôle (la scène où De Niro suit en profilage Stiller dans le métro ou encore le remix de la chanson de Stiller lors du générique de fin).  Cependant, le film souffre de la présence de Jessica Alba (néanmoins toujours aussi jolie) qui cabotine dans le rôle d’une gentille nymphomane. Dustin Hoffman et Barbra Streisand reprennent les rôles des parents de Greg et offrent quelques jolis moments décalés à l’ensemble. De Niro est toujours extraordinaire dans le rôle de ce beau-père en proie au doute quant à la succession de sa propre famille. Le thème de la succession est traité de manière intelligente, et la scène finale offre un moment émouvant, même si il est précédé d’une bagarre physique entre Stiller et De Niro (parodiant Les dents de la mer). Pour information, lors de cette scène, De Niro lui-même effectue toutes les cascades, et n’a donc pas été remplacé par une doublure.

Même si il ouvre la voie à un éventuel quatrième opus, Mon beau-père et nous conclu l’histoire de ses deux familles déjantées (Byrnes et Furniker) avec panache. Peut-être que certaines scènes (la piqûre du pénis en tête) auraient du être conçue davantage dans l’esprit des précédents opus, au lieu de s’imprégner de l’atmosphère des comédies lourdaudes américaines, mais l’ensemble tient la route. Les références au Parrain permettent à Ben Stiller de briller dans le rôle de ce gendre qui tente à tout prix de plaire à son beau-père cinglé (notre note : 6,7/10). 


Jean-Michel, jour après jour. |
Emmawatsonning |
Videopassion07 |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | la vie est belle !
| Freddyvsjason
| Ilmiocinema