A crazy world



867.Ben is back.

Image de prévisualisation YouTube

Lorsque son fils Ben (Lucas Hedges) revient chez Holly (Julia Roberts), sa mère, la veille de Noël, pour 24 heures, celle-ci est au comble de la joie : il semble aller un peu mieux, et n’a plus consommé de drogues depuis plusieurs mois. Sa thérapie dans le centre de désintoxication semble fonctionner. Cependant, si la femme accepte cette arrivée inattendue, elle doit néanmoins surveiller le jeune homme pour éviter qu’il ne fasse des bêtises. D’autant que cette journée ne va pas se passer comme il se devrait : le passé va sans cesse rattraper Ben, et Holly va découvrir des choses qu’elle n’aurait pas imaginée…

Avec Ben is back -Ben est de retour, littéralement- Peter Hedges, scénariste de Gilbert Grape, concocte un drame familial très fort, où il donne le premier rôle à son propre fils. Lucas Hedges ne voulait à l’origine pas figurer au casting, en raison de ses liens familiaux, mais devant l’insistance de Julia Roberts, il a fini par accepter. Si toute l’intrigue s’étale sur une seule journée, force est de constater qu’il se passe une pléiade d’événements. Le cocon familial est à la fois ébranlé et content : Heureux de revoir ce gamin comme au beau vieux temps, avant d’avoir dû supporter des horreurs dû à la drogue, et effrayé, car la confiance n’est plus. Ben renoue avec sa sœur Yvy (Kathryn Newton), pourtant méfiante, et ses deux demi-frères et sœurs, et est de nouveau accepté par son beau-père Neal.

Mais cependant, tout semble le ramener vers une descente aux enfers : qu’il s’agisse de la fille dont il est responsable de la mort, de cette jeune femme qu’il croise à la réunion des alcooliques anonymes et qui lui donne un peu de drogue en cachette, ou encore de ceux à qui il doit encore de l’argent et qui ne l’ont pas oublié.

Entraînée dans cette histoire difficile, Holly va devoir se montrer très forte pour accompagner son fils. Si les révélations vont tomber, et que celle-ci va déchanter, elle va tout faire pour ne jamais laisser seul Ben. Et lorsqu’il finit par disparaître, pour de sombre dessein, elle va tout mettre en oeuvre pour le retrouver. C’est que l’aube approche, et qu’il faut faire vite. Impressionnante de bout en bout, Julia Robert incarne à nouveau un personnage comme elle seule en a le secret. On l’avait déjà vue très maternelle dans Wonder. Ici, c’est pour une mère-courage dont la vie s’était apaisée depuis que son fils se soignait et qui doit replonger avec lui lorsqu’il rechute : car c’est un fait, toute une famille peut être impactée lorsque l’un de ses membres est dépendants. Et lorsque celui-ci va mal, eux aussi souffre également (notre film : 8/10).


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>

Jean-Michel, jour après jour. |
Emmawatsonning |
Videopassion07 |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | la vie est belle !
| Freddyvsjason
| Ilmiocinema