A crazy world


« | Accueil | »

878.Servant : série étrange sous la direction de M. Night Shyamalan himself.

Image de prévisualisation YouTube

La jeune Leanne a été engagée par Dorothy (Lauren Ambrose, vue dans X-Files) et Sean Turner (Tobby Kebell, vu dans Black Mirror) pour prendre soin de leur bébé Jericho. Cependant, il ne s’agit pas d’un vrai enfant, mais d’un poupon, c’est-à-dire d’une poupée hyperréaliste utilisée à des fins thérapeutiques. En effet, le véritable bébé a été victime de la mort subite du nourrisson, et pour aider Dorothy à faire son deuil, le poupon a remplacé l’être perdu. Cependant, Dorothy l’identifie comme son véritable fils, et croit que ce dernier n’est jamais mort. Pour Sean, la situation est difficile mais il accepte de jouer le jeu pour sa femme. Aussi, lorsqu’elle décide de reprendre son travail de journaliste, elle fait appel à une nounou. Leanne se révèle étrange et mystérieuse : elle ne s’étonne pas de la présence du poupon, mais agis naturellement comme s’il s’agissait d’un véritable bébé, y compris lorsque Dorothy est absente, ce qui ne manque pas d’étonner Sean, qui travaille comme chef cuisinier à son domicile. Rapidement, la méfiance s’installe entre Sean et cette jeune femme. D’autant qu’elle ne semble pas être là par hasard…

Après avoir réalisé Glass, dernier volet de la trilogie initiée par Incassable et SpilM. Night Shyamalan se retrouve à la direction d’un série du réseau Apple+ dans laquelle se mêle à la fois fantastique, angoisse et drame. Le mystique n’est jamais loin dans ce mythe de Lazare étrange et hypnotique. Les plans métaphoriques du cinéaste sont visibles, l’homme jouant avec les reflets pour filmer son récit (un plan à travers un rétroviseur dès le premier épisode) ainsi que les plongées (vue du dessus). La musique est grinçante, comme pour annoncer le malaise que l’on va vivre dans ce huis-clos où le mal n’est pas forcément là où l’attendait. Rupert Grint, en contre-emploi dans le rôle du frère alcoolique de Dorothy livre une prestation étonnante, loin du personnage de Ron Weasley.

Entre la mère qui s’est perdue et se montre totalement déconnectée, le mari qui affronte la réalité et refuse de voir s’écrouler son épouse et la jeune femme d’ouvrage qui fuit un passé mystérieux, tous se voilent la face sur ce qu’ils sont et ce qu’ils font. Ils sont en quête d’une nouvelle identité, cherchant à taire la vérité à tout prix. Et ensemble, ils se font du bien, mais aussi du mal, à des degrés divers.

Nous entraînant sur de multiples pistes pour mieux les brouiller et en établir des nouvelles, Servant est une série délicieusement horrifique, jouant sur les faux semblants et emmenant son téléspectateurs au frontière du réel. Si le final de la première saison apporte quelques réponses, la saison 2 devrait nous en apprendre davantage… (notre note : 8/10).


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>

Jean-Michel, jour après jour. |
Emmawatsonning |
Videopassion07 |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | la vie est belle !
| Freddyvsjason
| Ilmiocinema