A crazy world



894.En avant : un Pixar rythmé par l’univers coloré de la fantasy.

ow

Barley et son petit frère Ian, deux elfes, ont été frappé par un grand malheur, et ce très vite dans leur existence : la mort de leur père. Si Barley a quelques souvenirs de son père, Ian est né peu de temps après le décès de ce dernier. Les deux enfants ont grandi, leur mère s’étant remarié avec un centaure, et Ian a toujours été en manque de cette figure paternelle qu’il n’a jamais connu. Cependant, le jour de son 16e anniversaire, sa mère lui remet un cadeau à lui et à son frère, de leur défunt père : il s’agit d’un bâton de sorcier et d’un cristal magique, qui va leur permettre de faire revenir leur père le temps d’une journée. Cependant, les choses se passent mal et seulement les jambes de ce dernier apparaissent. Décidé à le revoir, les deux frères partent en quête d’un autre cristal magique -la gemme du phénix- afin de le faire apparaître totalement…

Mis en scène par Dan Scanlon, à qui l’on devait déjà Monstres AcademyEn avant est le premier des deux films de l’année 2020 pour les Studios Pixar (le second étant Soul). Lui-même n’ayant jamais connu son père, il a tenté de répondre à la question de savoir qui il était. Il situe son récit dans une histoire de fantasy, où l’on croise tant des Dragons, des fées, ou des Manticores. Cependant, la magie a disparue, remplacée par la banlieue et l’apparition de la technologie. Totalement envolée ? Non, assurément. Le père de Ian et Barley était magicien, et leu a légué une sorte de baguette magique. Si Barley a toujours cru en la magie et est devenu un grand spécialiste théoricien, marginal sans emploi roulant à bord d’une camionnette baptisée Guinevere pour des quêtes chevaleresques, au grand dam de son frère qui l’a toujours perçu comme un looser, il n’a pas le moindre don pour la magie. Ian, au contraire, qui n’a jamais cru en la magie, se révèle avoir hérité des facultés de son père. Ce duo détonant va tout tenter afin de ramener leur père disparu. Le film joue sur les contrastes de ce duo fraternel : si Barley n’a peur de rien et est costaud, Ian est froussard et malingre. L’aîné enseigne la vie à son cadet, mais en réalité ce dernier en connait plus que lui sur le sujet.

Comme toujours, la magie opère chez Pixar : dans ce long-métrage, la quête est le maître mot. Trouver le cristal ne sera pas de tout repos pour les deux frères qui vont devoir affronter de nombreux ennemis sur leur route et devoir faire face à une terrible malédiction.  Le bestiaire est foisonnant, tout droit sorti de Tolkien et de la mythologie : on pense à la Manticore devenue femme d’affaire et qui se redécouvre une passion pour l’aventure, la policière cyclope homosexuelle, les petites fées motardes, … Et malgré tous ces éléments fantastiques, le spectateur a l’impression d’être à notre époque, dans un monde qui nous est familier, dans la vie des petites banlieues avec des tracas tels que la réussite scolaire, l’adolescence et les difficultés de s’intégrer ou encore le travail.

Mais comme à son habitude chez Pixar, c’est aussi une quête initiatique  : celle de rencontrer un père que l’on a jamais connu. Pour Ian, c’est l’occasion de rattraper le temps perdu. Aussi, il fait une liste avec toutes les choses qu’il rêve de faire avec son papa. Lorsqu’il ne parvient qu’à avoir la moitié du corps de son père, Ian est certes déçu mais pas anéanti : l’horloge tourne et certaines activités ne pourront pas être réalisées. Son père, à sa façon, en touchant leurs pieds, fait preuve de tendresse. Cependant, même si rien ne se passe comme il l’avait imaginé, Ian va réussir à accomplir tous les objectifs qu’il s’était fixé sur sa liste : en effet, à défaut d’avoir un père, il a toujours pu compter sur son frère et ce dernier veillera toujours sur lui. Beau et touchant (notre note : 9,5/10).

mp


  1. Sarah écrit:

    Bonjour. L’intrigue du long-métrage « En Avant » m’a fait rêver, surtout parce que je suis fan de dessins animés. J’avoue que j’ai trop hâte de voir ce film qui met à l’honneur l’histoire des elfes !

    Citer | Posté 16 avril 2020, 20 h 42 min

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>

Jean-Michel, jour après jour. |
Emmawatsonning |
Videopassion07 |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | la vie est belle !
| Freddyvsjason
| Ilmiocinema