A crazy world



908.Les quatre filles du Docteur March.

Image de prévisualisation YouTube

Nouvelle adaptation de la série de romans de Louisa May Alscott, Les quatre filles du Docteur March sont remises au goût du jour par Greta Gerwig, qui délivre un film profondément féministe.

Rappelons tout d’abord brièvement l’intrigue : Nous sommes en 1868, en plein pendant la guerre de Sécession. Le docteur March a été réquisitionné afin de soigner les blessés, laissant sa femme (Laura Dern) seule, avec ses quatre jeunes filles. Chacune d’elles a des aspirations différentes, et leur relations sont parfois conflictuelles, même si elle s’aiment : Tout d’abord il y a Meg (Emma Watson), l’aînée, qui rêve avant tout d’être aimée par un homme ; Puis, il y a Jo (Saoirse Ronan), esprit rebelle et fougueux qui se verrait bien écrivain ; Suivi de Amy (Florence Pughs), rivale directe de Jo, qui rêve d’être peintre ; Enfin Beth, la douceur incarnée, pianiste de talent. L’apparente tranquillité de ces jeunes filles occupées à jouer avec Meg aux pirates va être perturbée par leur voisin, le jeune Laurie (Timothée Chalamet).

Dans cette chronique d’une famille devant se souder les coudes, Gerwig signe un film résolument moderne -bien que situé au XIXe siècle- de par le rôle et l’importance de la femme dans son histoire : le personnage de Jo illustre le mieux cette dimension, car elle ne veut être « la boniche » de personne. Elle souhaite avant tout décider pour elle-même, sans devoir se voir imposer un mari. Quitte à faire souffrir Laurie, qui n’a d’yeux que pour elle. Jo veut également devenir écrivain, un métier « masculin », et offrir un roman dont la fin ne sera pas de marier l’héroïne. Le personnage qu’incarne Meryl Streep, celui de la vieille Tante March, s’inscrit aussi dans cette ligne directe de la femme libre : seule et riche, elle vit dans un manoir, et tient avant tout à sa liberté. Pourtant, elle ne cautionne pas les choix des filles, car elle pense qu’une vie d’artiste n’est pas un bon choix de vie. Il faut vivre correctement et avec de grands moyens. Un mode de vie que n’embrassera pas Meg, en allant vivre avec un modeste enseignant : même si elle sera heureuse, il lui arrivera de faire de la peine à son mari, à cause du regard des autres, parfois insoutenable à cause de la réussite sociale.

L’innocence de l’enfance traverse également le long-métrage, car lors du début du récit, les personnages sont sur le point de devenir des adolescentes : Laurie est ainsi convié à de grands moments de jeux où Jo se montre la plus inspirée, embarquant tout le monde dans de folles aventures. La dure réalité de la vie, signe que l’on est entré dans l’âge adulte et que les choses changent sera difficile à accepter pour Jo, qui aurait aimé rester vivre avec sa famille pour toujours, sans réellement avancer. Ainsi, lorsque Meg lui annonce vouloir se marier, cela la chagrine, car c’est la fin d’une époque.

Pourtant, ce qui restera fondamentale pour chacune d’elles -la mère y comprise-, sera d’être fidèle à soi-même : malgré le temps qui passe, les amours perdus, les rêves inassouvis, il conviendra d’être celle que l’on doit être.  L’influence des autres est parfois forte, mais il faut tracer sa route, de la manière la plus personnelle qui soit. La chemin de Jo sera équivoque, car celle-ci mettra du temps à savoir ce qu’elle veut : car parfois, ce n’est pas forcément l’évidence ou la facilité.

Malgré un découpage étonnant, où le présent et le passé s’entremêlent pour mieux raconter l’histoire de Jo, le film de Gerwig est réussi : servi par un casting très imposant, le long-métrage est surtout porté par Saoirse Ronan et Timothée Chalamet, qui livrent chacun une prestation inoubliable (notre note : 9/10).


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>

Jean-Michel, jour après jour. |
Emmawatsonning |
Videopassion07 |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | la vie est belle !
| Freddyvsjason
| Ilmiocinema