A crazy world


Archive de la catégorie

Liste des articles dans la catégorie musique.

931. Ennio Morricone, musique crépusculaire.

Décédé le 6 juillet dernier à l’âge de 91 ans, le compositeur italien Ennio Morricone a consacré la majeure partie de sa carrière au cinéma. Créant des mélodies tantôt épiques (Le bon, la brute et le truand), tantôt mélancoliques (Cinéma Paradisio), il a collaboré avec les plus grands, allant de Brian de Palma à John Carpenter. 

Ce trompettiste de formation débuta à la RAI (où il démissionnera après un jour !), composant pour de nombreux artistes. Acquérant une petite renommée, c’est en 1960 qu’il est engagé pour écrire la musique du film Il federale de  Luciano Salce. La suite est connue : plus de 500 films et séries télévisées lui doivent leur renommée.  Même si il ne collaborera jamais avec Fellini, qui lui préférera éternellement Nino Rota, Ennio Morricone écrira les grands succès de Sergio Leone, allant de Pour une poignée de dollars à Il était une fois en Amérique, soit 6 films. Pour la petite anecdote, les deux hommes se connaissaient depuis l’école primaire.

Récompensé par le Ruban d’argent de la meilleure musique de film à 9 reprises (un record), prix italien, Ennio Morricone sera injustement oublié des Oscars, jusqu’en 2016, avec Les Huits Salopards. Cette unique collaboration avec Tarantino sera l’un des autres moments fort de sa carrière, le réalisateur étant un très grand fan du compositeur, réutilisant certains de ses morceaux, même si ces longs-métrages recourent le plus souvent à des chansons non originales. La musique de Les Huits Salopards est un réarrangement de morceaux non utilisés par Morricone dans La Chose. Même si Tarantino n’était pas admirateur du résultat, il sera conservé dans le film. Morricone ne gardera pas un bon souvenir de ce travail et jugera le film trop violent.

Morricone marquera par sa méthode très expérimentales pour créer ses œuvres, utilisant à la fois des bruits, des sifflements ou des objets usuels. Qu’importe la manière, seul le résultat compte : et la perfection, il l’atteignait toujours.


919.Bad Romance-Hildegard von Blingin’ (Cover Lady Gaga).

Image de prévisualisation YouTube

917.Toss a Coin to your Witcher.

Image de prévisualisation YouTube

Toss a Coin to your Witcher (en français « Jette un sou au Sorceleur ») est l’un des titres phares de la série télévisée The Witcher, disponible sur Netflix. Chantée par Joey Batey qui incarne le personnage de Jaskier, le morceau illustre le mieux les aventures de Geralt de Riv, devant braver milles et un dangers, pour le bien de l’Humanité. Évoquant à la fois le voyage, le souffle épique des batailles et le Moyen Âge fantasy, la chanson est à la grandeur de son personnage.

Pour information, Joey Batey, musicien, chante avec le groupe folk Amazing Devil dans la vraie vie.


909.Il était une fois une chanson… Father and Son (Cat Stevens).

Image de prévisualisation YouTube

Sortie en 1970, Father and Son (en français « Père et fils »),  est l’un des plus célèbres titres de Cat Stevens. Dans ce dialogue, il met en scène un père qui ne comprend pas pourquoi son fils veut prendre son envol et avoir une vie différente de celle qu’il lui avait imaginée. Au cours d’un jeu de répliques, à travers des couplet où les deux personnages se parlent, l’enfant explique à son paternel qu’il doit suivre sa propre voie et commettre ses propres erreurs par lui-même. Il n’y a pas de justification univoque, c’est un fait : on a le droit de tester les choses et de se planter et cela n’est pas une fatalité.

L’origine de la chanson se trouve autour d’un projet de spectacle musical dans lequel devait jouer Nigel Hawthorne, appelé Revolussia. Le titre « Father and Son » devait être utilisé pour illustrer le conflit entre un père et son fils, qui était contre que celui-ci s’engage pour la Révolution Russe. Cependant, en 1969, Cat Stevens contracta la tuberculose et faillit mourir : le projet fut abandonné. Remis sur pied, le chanteur décida néanmoins de sortir le titre, qui sera un grand succès. Et simplement avec sa guitare, la magie opéra…


895.Brandi Carlile-Carried me with you (bande-originale du film « En avant »)

Image de prévisualisation YouTube

Interprétée par la chanteuse Brandi Carlile, le titre Carried me with you (porte moi avec toi) illustre parfaitement la relation entre Barley et son frère Ian : toujours ensemble, ils ont toujours été tout l’un pour l’autre. Barley n’a jamais cessé de protéger son petit frère, de le consoler, de jouer avec lui et de lui donner tout l’amour possible.


889.Slimane & Vitaa-Le temps.

Image de prévisualisation YouTube

871.Slimane et Vitaa-Avant toi.

Image de prévisualisation YouTube

868.Ca va, ça vient- Slimane et Vitaa.

Image de prévisualisation YouTube

Extrait de l’album Versus.


838.Il était une fois une chanson : Here’s to you (Joan Baez).

Image de prévisualisation YouTube

Écrite en 1971 par Joan Baez et le compositeur Ennio Morricone, Here’s to you est un hymne pour la paix et la tolérance. C’est un symbole de justice. Bande originale du film Sacco et Vanzetti, elle rend hommage à Nicolas Sacco et Bartolomeo Vanzetti, deux anarchistes italiens qui ont été arrêtés suite à un hold-up dans une usine et d’un double homicide et condamné à mort à la chaise électrique, en 1927 aux USA. En effet, après la Première Guerre Mondiale,  de nombreuses grèves éclatent afin d’obtenir de meilleures conditions de travail pour tous. Devant l’inaction des politiques, des anarchistes causent de multiples attentats qui entraînent la mort de nombreuses personnes.

Cependant, ces migrants italiens furent jugés et la sentence prononcée sans la certitude absolue de leur culpabilité. En effet, il y avait une absence flagrante de preuves. Sacco et Bartolomeo furent accusé sur base de leur réputation d’anarchiste et de prétendus témoignages de personnes qui n’avaient vu les faits que de très loins. De plus, de soi-disant preuves sur base des balles d’armes à feu sont utilisées pour les condamner. Le procès a plutôt voulu faire un exemple en tuant des personnes pour leurs idées anarchistes et moins pour les faits.

La chanson de Baez, que Morricone a lui-même été cherché dans sa piscine, évoque tout cela. Elle ne comprend que 4 phrases, qui correspondent à la défense que Vanzetti a tenu devant le juge. Ces phrases sont répétées à 10 reprises, allant crescendo. Cette balade résonne ainsi de manière forte, et son message est facilement retenu. Il évoque l’injustice, et le fait que la justice triomphera, car c’est ce qui doit se produire…même si un drame est parfois nécessaire.


833.Il était une fois une chanson…Peace Train (Cat Stevens).

Sortie en 1971, Peace Train (littéralement le train de la paix) est le premier single de l’artiste Cat Stevens qui va figurer au top 10 du Bilboard Hot 100 (à la 7e place). Immense succès, la chanson tente de délivrer un message de paix et d’amour à une époque où la guerre du Viet Nam battait son plein. Tout le monde peut embarquer dans le train de la vie.

Cat Stevens est né en 1948 à Londres. Il doit son nom de scène à une fille qui trouvait que ses yeux évoquaient ceux d’un chat. Après une carrière internationale dans les années 1970, l’artiste met un terme à sa carrière musicale. Il se convertit alors à l’Islam, prenant le nom de Yusuf Islam. Dès lors, il se consacrera à sa foi et à aider les plus mal lotis. Ce n’est qu’au milieu des années 1990 qu’il revient sur la scène, pour le plus grand plaisir de ses fans.

Image de prévisualisation YouTube

12345...20

Jean-Michel, jour après jour. |
Emmawatsonning |
Videopassion07 |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | la vie est belle !
| Freddyvsjason
| Ilmiocinema