A crazy world


Archive de la catégorie

Liste des articles dans la catégorie nécrologie.

732.Petit hommage à Stan Lee et Katherine McGregor.

Ils nous ont quittés tout deux en novembre dernier : lui, le 12, et elle le lendemain. Stan Lee (né Stanley Lieber) provenait d’un milieu très modeste, et a du se travailler très jeune, afin de venir en aide à sa famille. En 1940, à 17 ans, il décroche un boulot d’assistant chez Timely Comics (dirigé par son cousin), un éditeur de bande-dessinées. Là-bas, il croise la route de deux dessinateurs : Jack Kirby et Joe Simon. Très vite, il abandonne les tâches ingrates (comme servir les sandwichs,…) pour devenir scénariste. En 1942,  alors que Kirby et Simon claque la porte à cause d’un désaccord au sujet de leur salaire, Stan Lee est promeut rédacteur en chef !

po

 

Par la suite, Timely Comics, tout comme les autres comics, voit ses ventes chuter : on l’accuse d’encourager la délinquance chez les jeunes. La crise les guette, mais Stan Lee reste à son poste. Timely Comics fait appel à son distributeur Atlas, et appose son logo sur leurs magazines, afin de booster les ventes. Un nouvel éditeur succède alors à Timely Comics :  Marvel Comics.  Faisant appel à Jack Kirby, Stan Lee crée avec lui les Quatre fantastiques, quatuor de super-héros aux histoires plus adultes, et qui connaîtront un succès immédiat. Ensemble, ils concevront aussi les personnages de Hulk (qui était gris à l’origine !), ThorLa panthère noire, des X-men et des Avengers (à l’exception de Captain America, créé en 1940 par Jack Kirby et Joe Simons). 

Après, Stan Lee s’allie avec d’autres dessinateurs, tel que Steve Ditko, pour créer les personnages de Spider-manDardevilDocteur Strange et Iron man. Les héros de Lee (plus de 200 !) sont des personnages plus réalistes, avec leurs lots de faiblesses et de doutes. Ils avaient plus de profondeurs.  Cela tranchait avec l’autre firme de magazine de super-héros de l’époque, et principal concurrent de Marvel, DC Comics (qui mettait en scène des héros tel que Superman, sans faille et dont les contours étaient très lisses).Même les antagonistes, c’est-à-dire les ennemis des héros étaient plus complexes, animé par autre chose que l’appât du gain ou la folie (à la différence du Joker, opposant du Batman, Magnéto à connu la Shoah). Les thèmes abordés sont également plus en raccord avec la réalité de la vie : X-men traite de la question du racisme et de la normalité, Spider-man celle de la vie d’un étudiant et de ses déboires amoureux, Iron-man de l’alcoolisme de son héros et du stress post-traumatique dont il souffre, les Quatre fantastiques de la peur du nucléaire, Hulk de la part sombre qu’il y a en chacun de nous et de la dualité entre le bien et le mal, nous forçant à trouver un équilibre …

En 1972, Lee cesse d’être rédacteur en chef de Marvel, mais continue d’entretenir des liens très étroits avec celle-ci, écrivant parfois l’un ou l’autre scénarios. Il se met à faire connaître Marvel autour de lui, promouvant l’univers qu’il a contribué à créé. Ses principales séries sont confiées à des équipes de dessinateurs/scénaristes dont il a assuré la formation. Lee supervise les premières adaptations de ses franchises à la télévisions, avec notamment L’Incroyable Hulk, qui connaîtra 5 saisons et 82 épisodes.

Ses activités se raréfient ensuite, son contrat avec Marvel est renégocié, mais pas de façon favorable pour lui. Il continue néanmoins à créer des comics. Dans les années 2000, Stan Lee se met à apparaître dans chacun des films Marvel adaptant son oeuvre. Sa première apparition, dans X-men, en 2000 (celle du film Blade, en 1998, a été coupée au montage), en vendeur de hot-dogs sur la plage est la première d’une longue série. On le voit dans Spider-manIron Man, et même dans Venom ! Son interprétation dans The Amazing Spider-man, en 2012, en tant que bibliothécaire est désopilante, où assourdi par la musique émanant de son casque, il ne se rend pas compte du combat qui se joue derrière lui entre Spider-man et le Lézard. C’est avec le deuxième volet de Spider-man : Homecoming, attendu pour l’an prochain, qu’il bouclera la boucle.

La mort de sa femme, avec qui il était marié depuis 70 ans, en 2017, l’a profondément affecté. Ils ont eu deux filles ensemble. L’une d’elle est morte peut après sa naissance… 

sz

Katherine MacGregor, même si son nom ne vous dit rien, a marqué plusieurs générations de téléspectateurs : elle fut la terrible Harriet Oleson, dans La petite maison dans la prairie.  Actrice de renom au théâtre, cette américaine, née en 1925, elle vit sa carrière décollée en jouant le rôle de cette femme abominable, prétentieuse, arrogante, cupide, mais qui faisait beaucoup rire pendant les 9 saisons que durèrent la célèbre série télévisée. Ensuite, sa carrière s’est stoppée net : fatiguée (et alcoolique), elle a préférée se retirer des écrans, et vivre une vie paisible, tout en s’occupant d’une troupe de théâtre. Cette hindouïste avait 93 ans.


715.Aznavour forever.

Fringant vieillard, jeune homme sur scène, Charles Aznavour semblait inoxydable, traversant les années et devenant l’un des plus anciens chanteurs en activité (il avait commencé sa carrière en 1946  !!!). On le pensait éternel, allant chanter jusqu’à sa mort…si la première affirmation s’avéra fausse, la deuxième fut bien réelle ! Charles aura chanté durant plus de 70 ans, jusqu’à son décès, ce 1e octobre 2018, à l’âge de 94 ans. Il aura été marié trois fois (dont un demi-siècle avec Ulla Thorsel, sa dernière compagne) et aura eu 6 enfants.

pza

Né Shahnourh Aznavourian (mais comme le nom était trop compliqué à écrire, l’infirmière inscrivit Charles sur l’acte de naissance) à Paris, issu d’une famille modeste originaire d’Arménie, qui avait fuit pour échapper au génocide de 1915 qui sévissait là-bas. Le petit Charles grandit et commence à chanter dès 9 ans, dans des théâtres. Il intègrera définitivement ce milieu dès 1941. L’homme forme alors un duo avec Pierre Roche, avec qui il se produit dans des galas, pendant 7 ans, composant ensemble de nombreuses chansons, jusqu’en 1949.

Sa route croise alors celle d’Edith Piaf, qui le persuade de l’accompagner dans une tournée des Compagnons de la chanson, qui le conduira au Québec. Le succès n’est pas encore là pour Aznavour, qui songe à rester là-bas, d’autant que Pierre Roche a décidé d’y vivre avec sa nouvelle compagne, mais Piaf pense que cela ne serait pas une bonne idée, et décide de lui confier les premières parties de ses tournées. Ensemble, il iront de pays en pays, durant 8 ans…Aznavour fera beaucoup de choses pour Piaf, qui verra en lui une sorte d’homme à tout faire, mais également un ami et confident. Elle tentera de l’aider à se sentir mieux, complexé par son nez, et il subira une rhinoplastie.

Les années 50 pointent alors le bout de leur nez, et Aznavour commence à se faire connaître…mais il subi d’importantes critiques : on le trouve trop petit (il mesure 1,60 m), on dit qu’il ne sait pas chanté, qu’il n’a pas de voix… mais l’homme se fabrique une carapace et devient hermétique à celles-ci. En 1953, c’est au Maroc qu’il connaît un triomphe. Il compose pour d’autres (Bécaud), chante ses propres chansons, mais ne séduit pas encore la France…

En 1960, en signant un contrat chez Barclay, il devient célèbre en France grâce à J’me voyais déjà. Lors de la première de la chanson, il est prêt à renoncer, à 36 ans, à la carrière de chanteur dont il rêve tant. La chance lui sourira sous un tonnerre d’applaudissement. Il devient alors une machine à tubes, avec Les comédiens (1962), La mama (1963), Hier encore (1964), For me Formidable (1964) et surtout La Bohème (1965) -dont il n’a cependant pas écrite les paroles-, Emmenez-moi (1967), et Mourir d’aimer (1971). Il compose pour Johnny Hallyday la chanson Retiens la nuit et pour Sylvie Vartan La plus belle pour aller danser.

Il devient alors un touche-à-tout, s’essayant au cinéma dans de nombreux films (Tirez sur le pianiste-de Truffaut !-,AraratLe tambourDix petits nègres,…), jouant parfois son propre rôle. En 2009, il prêtera sa voix pour le personnage principal de Là-haut, long-métrage des Studios Pixar.

En 1972, avec Comme ils disent, il touche un sujet grave pour l’époque : l’homosexualité. Il l’aborde de façon sérieuse, sans dénigrement ni moquerie. C’est la première fois que quelqu’un a traité du sujet de cette manière. Mes  emmerdes, sorti la même année, sera un grand succès. En 1974, She conquiert le public anglophone. Les années filent, et les chansons aussi…Aznavour chante dans près de 9 langues différentes, et conquiert le public de tout les pays. La perte de son fils, Patrick, en 1977, mort d’une overdose, l’affecte énormément. Il composera le titre L’aiguille.

En 1989, avec Pour toi, Arménie, il tente de récolter des fonds, pour sa patrie, après un terrible séisme. La chanson est numéro 1 des classements. Il obtiendra la citoyenneté arménienne en 2008. Charles devient, l’année suivante, ambassadeur de l’Arménie pour la Suisse ! Le pays de ses origines l’apprécie énormément, et lui voue presque un culte. En 1991, il entame une tournée avec la chanteuse américaine Liza Minelli, où ils chantèrent ses chansons à lui et à elle.

En 2005, vieillissant, il envisage de s’arrêter et entame une tournée d’adieu…mais cela ne sera pas le cas.  L’homme est incapable de s’arrêter ! Il décide alors de chanter jusqu’à la fin, revisitant ses plus grands succès, dans des albums de duos, et composant de nouveaux titres. Il se voyait alors fêter ses 100 ans sur scène ! Toujours actif, il devait cependant monter avec une cane, et ne savait plus danser sur scène, après une chute récente…mais il avait pour objectif de retrouver la forme et pouvoir faire quelques mouvements endiablés…À défaut, il aura droit à un hommage national, en France, ce 5 octobre. Salut, l’artiste !


688.Aretha Franklin forever.

Avec sa voix soul et ses influences jazzy, Aretha Franklin a chanté des titres qui résonnent encore dans le cœur de nombreuses personnes. Malade (un cancer du pancréas, semble-t-il), la dame s’est éteinte ce 16 août, à 76 ans. Elle a beaucoup milité pour la lutte des droits civiques, ainsi que pour les droit de la femme, en qui elle a toujours souhaité autant de droits que pour les hommes (ce qu’elle dit dans Think ou dans Respect). Avec 75 millions de disques vendus (avec des opus sorti jusqu’en 2017), elle aura marqué son temps et sa communauté. La « Queen of Soul » est autant connue que Marthin Luther King. Obama lui-même l’adorait. Elle aura aussi chanté avec Keith Richards pour Jumping Jack Flash et fait dansé avec I say a little prayer ou A natural woman.

Aretha disparaît aujourd’hui, mais ses textes ne seront pas oubliés…

Image de prévisualisation YouTube

à réécouter : Aretha Franklin, dans Blues Brothers, film de John Landis.


651.Bye Bye, Maurane.

Chanteuse Belge à la voix de velours, femme au caractère bien trempé, interprète virtuose à l’oreille absolue, Maurane est décédée, inopinément et à la surprise générale, ce 7 mai 2018, à l’âge de 57 ans. Surprise, car elle préparait son retour (avec un album hommage à Jacques Brel, qui ne verra donc jamais le jour), elle qui n’avait plus chanté depuis 2 ans (suite à un problème de cordes vocales).

Image de prévisualisation YouTube

Elle s’était encore produite à la fête de l’Iris, le 6 mai dernier, en duo avec Typh Barrow, pour reprendre une chanson de Brel (« La chanson des vieux amants »), bouclant la boucle d’une carrière de plus de 40 ans…en effet, la chanteuse a commencé à chanter à l’âge de 14 ans ! Elle n’a pas vendu des millions de disques (bien que sa discographie compte 12 album), mais a marqué avec des titres comme « Toutes les mamas« , « Sur un prélude de Bach«   ou le magnifique « Tu es mon autre » (en duo avec son amie Lara Fabian). Maurane avait une voix pleine de jazz et de nostalgie, reconnaissable entre milles, capable de reprendre les plus grands standards de la chanson française : si on lui donnait un bon titre, elle était capable d’en faire une merveille.

Active, elle a aussi fait partie de la troupe des Enfoirés, et a été juré dans l’émission Nouvelle Star. En 1994, Maurane fut également lauréate aux Victoires de la musique. Femme de caractère, elle savait ce qu’elle voulait et disait ce qu’elle pensait, la rendant authentique.Ce qui est caractéristique, c’est qu’elle était connue de tous et appréciée, vivant à Schaerbeek (où les gens du quartier la connaissait bien), dans son pays natal, la Belgique, dans une demeure qui était loin d’être un château…Maurane a su rester simple et modeste.


541.Fidel Castro est mort : Cuba est en deuil.

ba

Celui qui a dirigé officiellement Cuba durant près de 32 ans, de 1976 à 2008 (bien qu’il soit plus correct de parler de 49 ans…de 1959 à 2008) est décédé à l’âge, tout à fait respectable, de 90 ans.La nouvelle a été rendue publique ce matin.Lider Maximo, comme il s’était surnommé, est l’une des grandes figures de l’histoire de Cuba.9 jours de deuils national ont par ailleurs été décrété.

Personnage très controversé , chef et figure de proue d’une révolution (dans laquelle a participé Che Guevara) qui a chassé le président Batista en 1959, Castro s’est imposé comme le leader d’une démocratie en devenir (du moins au début).Les USA voient en lui l’anti-Batista et le laisse faire son entreprise.Pourtant, son régime sera marqué par le communisme (et le parti communiste)  et une autorité très forte au point de devenir un terrible dictateur.Tout les opposants seront éliminés.Par ailleurs, il laisse la part belle à l’éducation (gratuité de l’enseignement) et aux soins de santé (beaucoup de médecins seront formés envoyés dans bons nombres de pays pour soigner des épidémies, ce qui est une belle entreprise).Mais Castro a beaucoup de zones d’ombres…en témoigne le nombre de prisonniers politique dans son pays et le fait que de nombreux Cubains ont fuit leur patrie pour aller…aux USA ! On l’accuse des pires crimes internationaux : crimes de guerres, génocide, crimes contres l’humanité,…Castro tient à maintenir son régime en place, sans respecter les droits de l’homme…mais au final, Cuba apparaît comme un État un peu coupé du monde.

Entre Cuba et les USA, une tension se crée…les 2 États sont en froids.Castro annonce qu’il détient des missiles, afin de tenir en joue l’adversaire américain.Il l’accuse d’avoir tenté de renverser son régime un nombre assez important de fois, leur embargo envers son pays,…

Retiré du pouvoir depuis 2008, suite à de graves problèmes de santé, Fidel a cédé le pouvoir à son jeune frère Raùl (77 ans à ce moment là !).Ces dernières années, ses apparitions se sont raréfiée, et les rumeurs sur son état de santé n’ont fait que s’accumuler…toute contestée…jusque hier soir, où Castro est passé dans un autre monde…


509.Bye Bye Kenny Baker…R2D2 n’est plus…

Kenny-Baker-as-R2D2-and-Anthony-Daniels-as-C-3PO

C’est une bien triste nouvelle pour les fans de la saga Star Wars : l’acteur Kenny Baker, connu pour avoir incarné le célèbre droïde R2D2 5 (il prenait place dans le corps de la machine et la faisait bouger), comparse de C3PO est décédé, après avoir lutté pendant de nombreuses années contre une maladie, à l’âge de 81 ans.

Sa petite taille (1,12 m !) lui permettait de se glisser dans la peau du petit robot, tout au long des 6 premiers films de la saga.À noter que son nom apparaît au générique du 7e épisode, puisqu’il est intervenu comme consultant…pour R2D2 ! Alors qu’il travaillait dans un cirque, l’homme se voit ouvrir les portes du 7e art avec des rôles dans des films tels que  Willow, Elephant Man ou encore Bandits,Bandits.

Marié entre 1970 et 1993 à Eileen Baker, il a eu des enfants qui ne sont pas atteint d’achondroplasie comme lui ou sa femme.

2C95DD4500000578-3242916-image-m-141_1442817099405


484.Prince est mort…

prince_02

   Le chanteur Prince, connu pour le tube planétaire « Purple Rain » est décédé à l’âge de 57 ans ce 21 avril 2016.Surnommé le « Kid de Minneapolis » en raison de sa petite taille (1m58), il a connu un grand succès dans les années 80.

   En 1978, à 20 ans, Prince sort son premier album, « For You ».Il écrit et compose tout les titres de ce disque mais le succès n’est pas au rendez-vous…Il tente par la suite de percer avec d’autres opus tel que « Dirty Mind » ou encore « Controversy » qui le révèle peu à peu.C’est un chanteur qui prône la liberté et l’égalité entre tous qui aborde des thèmes plutôt osés pour l’époque (tel que la masturbation par exemple !!!)

   En 1983, alors que le « Thriller » de Michael Jackson s’apprête à battre tout les records, Prince sort peu avant « 1999″, considéré comme l’un de ses meilleurs album où le genre musical qu’il a crée le « Minneapolis Sound » est le mieux représenté.Dans cet album, il aborde Dieu, le sexe et les femmes.Les morceaux « Delirious’ et « Corvette » ressortent du lot.En parallèle, Prince chante pour le groupe « The Revolution » jusqu’en 1986 (il leur offira la célèbre chanson « Kiss »).

   Mais le vrai succès vient en 1984, avec l’album « Purple Rain ».S’écoulant à plus de 20 millions d’exemplaire, le disque est numéro 1 aux USA.Il contient de véritables tubes tel que « Lets go crazy », « When doves cry » et « Purple Rain » (morceau phare de près de 8 minutes, parlant d’une sorte de renaissance, puisque le violet est la couleur du ciel le matin, et la pluie un élément qui purifie, qui lave).La sortie du film éponyme permet à Prince de faire du cinéma et d’atteindre une renommée mondiale.Dans ce long-métrage, c’est en fait sa vie que Prince raconte, celle d’un petit musicien surnommé le Kid et qui ne rêve que de s’adonner à sa passion et à qui les parents cause du tord.Il doit faire face à la concurrence et les tensions internes…mais le Kid triomphera .Le film est un carton et reçoit l’oscar de la meilleure musique de film.

Image de prévisualisation YouTube

   En 1989, Prince est contacté par Warner Bros pour composer la bande-son du film « Batman  » de Tim Burton. 9 titres seront écrit dans un album du même nom qui s’écoulera à plus de 4 millions d’exemplaire.En 1990, il offre une suite au film « Purple Rain » avec « Graffiti Bridge »…mais qui sera un échec commercial et critique.

Image de prévisualisation YouTube

   À la suite d’une série de divergences et de conflits, Prince cesse de travailler pour la Warner en 1993.Il marque le coup avec l’album « Emancipation », composé de 3 disque et qui est en fait un cadeau d’anniversaire pour sa femme, Mayte Garcia.Mais il perd son nom d’artiste (et doit donc « changer de nom de scène » et les droits sur ses oeuvres, qu’il retrouvera après être passé devant le juge.

Image de prévisualisation YouTube

   Avec « Musicology » en 2004, Prince rafle 2 Grammy Awards, et impose les singles « Musicology » et « Cinnamon Girl ».Son 39e album studio, « Hitnrun  phase Two » est sorti en janvier 2016.Ses mémoires allaient être publiée.

Image de prévisualisation YouTube

   Artiste confirmé, Prince voulait un contrôle total quand il réalisait un album.Cherchant le son qui sera pour lui celui qu’il veut, le chanteur n’hésite pas à varier les instruments de musique.C’était un boulimique de travail et son oeuvre fut prolifique.


412.James Horner est mort.

Le célèbre compositeur américain James Horner est décédé ce 18 juin 2015 dans un accident d’avion qu’il pilotait.Il avait 61 ans.L’homme s’est principalement illustré au cinéma puisqu’on lui doit les musiques de près d’une centaine de film dont celles de « Titanic » (qui lui vaudra bien des récompenses), « Braveheart », « Avatar », « Aliens », « Jumanji » et « Willow ».Il a collaboré avec les plus grands réalisateurs (4 films pour Cameron, 7 pour Howard).

L’homme a fait beaucoup de polémique et a même été accusé de plagiat…on lui reprochait aussi de réutiliser le « danger motif » (les 4 mêmes notes censées représenter le danger).Toujours est-il que ces musiques sont mondialement connue…comme quoi on ne change pas une recette qui marche.

Image de prévisualisation YouTube Image de prévisualisation YouTube Image de prévisualisation YouTube

409.Christopher Lee est mort…une page de cinéma se tourne.

   L’un des plus grands acteurs du septième art s’est éteint ce 7 juin 2013 à l’âge canonique de 93 ans des suites d’insuffisance cardiaque et respiratoire.Christopher Lee était connu pour ses multiples interprétations du comte Dracula (11 films !) et plus récemment pour ses rôles dans Star Wars et le Seigneur des Anneaux où il incarnait respectivement le Comte Dooku et Saroumane.

   Né en 1922, à Londres, ce brittanique entama des études de latin, grec et littérature classique, mais à cause de la crise économique ne pu jamais étudier à l’université.Engagé sous les armes lors de la « Guerre d’Hiver », il revient chez lui en 1946 et décide de devenir acteur.Ses débuts au cinéma datent de 1948 dans un film de Terrence Young  (à qui l’on doit notamment le premier film de la saga des James Bond) : »L’étrange rendez-vous ».C’est également à ce moment qu’il joue pour la première fois avec Peter Cushing qui deviendra un partenaire régulier dans une pièce de théâtre de Shakespeare : « Hamlet ».

   Toutefois l’acteur peine à s’imposer à cause de son physique de géant (1,92 mètre), à une époque où on préférait les physiques « standards » .On lui reproche également d’être trop latin.Néanmoins, il tourne dans beaucoup de films au cours des années 50.Il échappe ainsi plusieurs fois au chômage.

Film and Television

   Mais en 1957, le vent tourne puisqu’il est engagé pour jouer la créature de Frankenstein dans une superproduction des studios de la Hammer  avec Peter Cushing, qui interprète le docteur éponyme.Sa grande taille est alors un avantage.Grâce à ce rôle, on lui offre l’opportunité d’incarner le Comte Dracula, en 1958 toujours dans un film de Terence Fisher.En tout, c’est 11 films qui seront tournés et où il retrouvera le célèbre vampire, l’un d’eux relevant tout au plus de la simple parodie.Peter Cushing y incarne le Docteur Van Helsing.

GREMLINS 2: THE NEW BATCH

   La Hammer lui fait désormais confiance et il devient l’un de ses piliers, puisqu’il tournera beaucoup de films (principalement d’horreur ) avec elle.En 1959, il incarne Sherlock Holmes pour la première fois dans « Le chien des Baskervilles » (toujours sous la direction de Terrence Fisher).Ses rôles de méchants tels que Raspoutine ou Fu Manchu lui apporte une célébrité nationale et lui permette même de tourner à l’étranger, puisqu’il parle 9 langues !

   Ensuite, dans les années 70, Lee a envie de varier un peu ses rôles et de ne plus coller à cette étiquette d’acteur de films d’horreur.C’est ainsi qu’il est amené à jouer le méchant Scaramanga  dans « l’homme au pistolet d’or » (un James Bond) ou « les naufragés de 747″.

   Dans les années 80, il s’offre aussi de très bond rôles à la télévision dans « La Salamandre » (1981), ou « le tour du monde en 80 jours » (1989).Mais hélas, sa notoriété diminue et les producteurs semblent l’oublier.

PHOTOS. Christopher Lee : mort d'un méchant de légende

   Heureusement, en 1999, Tim Burton lui demande d’apparaître dans son film « Sleepy Hollow-la légende du cavalier sans tête » qui lui permet d’être redécouvert.Peter Jackson, réalisateur connu jusque là pour ses films gores et « Créatures célestes » lui demande d’incarner le magicien Saroumane dans son adaptation du « Seigneur des Anneaux ».Il s’offre alors un retour en beauté devant le grand écran.Georges Lucas, qui avait lors du premier Star Wars engagé Peter Cushing fait appel à Christopher Lee pour incarner le grand méchant de « Star Wars : épisode 2 : l’attaque des clones » en 2002.Il retrouvera d’ailleurs ce rôles en 2005.Le reste de sa carrière sera celle d’un boulimique, qui se mettra même à la musique (il a sorti 2 albumsde heavy metal !), retrouvera Peter Jackson pour « le hobbit » et Tim Burton dans « Charlie et la chocolatrie », « les noces funèbres » et « Dark Shadows ».


407.Ben E.King n’est plus.

Le grand chanteur américain Ben E.King, inoubliable interprète du tube planétaire « Stand By Me » est décédé à l’âge de 76 ans.Il a composé et chantée cette chanson en 1961,Une chanson dont la traduction française est « Reste près de moi » (et qui aura d’ailleurs donné lieu à un film en 1986, une adaptation d’une nouvelle de Stephen King).Reprise près de 400 fois, elle a marqué le monde entier…mais celui qui de son vrai nom est Benjamin Nelson ne récidivera jamais l’exploit.Les albums se succéderont mais pas les succès…néanmoins il continuera à chanter, jusqu’à sa mort.

Image de prévisualisation YouTube

Cette chanson est celle d’une déclaration d’amour, d’une ode à la chaleur, à la passion.Et pourtant les paroles sont extrêmement simple….parfois les choses simples ont plus de poids que les choses enfouies dans un tourbillon d’implicisme.


123

Jean-Michel, jour après jour. |
Emmawatsonning |
Videopassion07 |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | la vie est belle !
| Freddyvsjason
| Ilmiocinema