A crazy world


Archive de la catégorie

Liste des articles dans la catégorie Non classé.

969.Le cinéma, comme étendard de notre liberté

Mesdames et messieurs, mes chers students, bonjour ! Avez-vous déjà remarqué à quel point les films sont inspirants ? Ils nous font voyager d’un univers à l’autre, nous permettant de croiser des personnages tantôt hauts en couleurs, tantôt quelque peu perturbés, ou encore doté d’un courage exemplaire et d’une grande détermination. Certains sont de véritables héros, prêt à se sacrifier pour une cause qui les dépasse, tel un Bruce Willis sauvant le monde pour la centième fois.

Chaque histoire, à plus d’un titre, est capable de provoquer de multiples émotions chez nous, certaines étant pour le moins insoupçonnées. Par exemple, prenons ce film d’horreur mettant en scène un vieux dégueulasse tout cramé qui porte des lames en acier sur ses mains et pourchasse les gens dans leurs rêves pour leur faire la peau. Eh bien cela fait peur ! Quand on voit cette main, sortant de la baignoire remplie d’eau, pourtant d’apparence si tranquille, on est paralysé, en catatonie, en catalepsie, en hypocondrie, essayant de s’enfuir, essayant de sortir, tombant presque à la renverse. On est mort de peur. Et puis, Hosanna, le générique de fin nous ramène à la vraie vie.

Les films nous permettent de nous évader de notre quotidien morose, de nous envoler au pays des rêves ! Tout ça en restant avachi, confortablement emmitouflé, dans son fauteuil. Oh oui, ma petite couverture ! Et on ne sait jamais sur quoi on va tomber ! Imaginer un instant : Vous êtes tantôt un pompier, éteignant les terribles flammes rongeant la chute d’un bâtiment détruit par des terroristes et l’instant d’après vous êtes carrément dans une autre galaxie, dans la Résistance, donc les gentils, armé d’un blaster et prêt à affronter l’Empire et le terrible Dark Vador.

On peut tout montrer : des dinosaures qui s’animent, un homme invisible ou même une oreille coupée. On peut recréer des époques ! Des batailles ! Il n’y a plus la moindre limite. À part peut-être le manque d’inspiration. La panne.

Et plus les moyens utilisés dans ces longs-métrages sont importants et plus on aime. Du grand spectacle avec de multiples explosions, des morts par centaines, un héros chevronné, devant faire face à un méchant avec un grand M, iconique, badass avec toute l’artillerie du super méchant, savant fou voulant détruire le monde, menant la vie dure au héros et lançant des répliques cinglantes à tous vents. Les films Popcorn et Coca-Cola comme on les aime.

Mais on apprécie aussi le cinéma qui parle au petit enfant qui sommeille au fond de nous-même : Spielberg l’a bien compris en mettant en scène, à chaque fois, des enfants en tant que héros pris dans les tourments de la vie ou des adultes retrouvant leur innocence perdue. C’est de la magie.

Mais le cinéma peut aussi se faire l’étendard des opprimés. En effet, on peut tout montrer avec la force de l’image : la famine, la guerre, les dangers de la drogue, les femmes battues. Toutes les choses infâmes ou taboues dans notre société peuvent être cristallisées, par la force des mots et de la caméra. Et pourquoi doit-on montrer la souffrance, la solitude, la tristesse ou la mort me direz-vous ? Pas seulement pour faire une bonne petite tragédie à la Racine. Pas seulement pour les dénoncer, mais avant tout pour nous faire prendre conscience de ce qui nous était jusque-là invisible. Il n’y a rien de pire que l’indifférence, le versant antinomique de l’amour.

En effet, nous sommes aussi des acteurs, dans cet échiquier géant qu’est le monde, et nous contribuons chacun aux maux qui le ronge. Il faut avoir la force d’accepter ce qui était inacceptable ou qui l’est malheureusement encore : À bas la corruption, les homos mariez-vous et vivez comme vous l’entendez, les gros ou les tout petits n’ayez plus peur du regard des autres. Donnons les mêmes chances à chacun. Ron Howard l’a prouvé dans son dernier film. Les clichés sont dénoncés et bannis, afin de faire tomber les murs de l’exclusion. Et peut-être de rebâtir, comme le rêvait le petit gamin dans ce film éponyme, un monde meilleur.


952. Bonne année 2021 !

En ce 31 décembre 2020, nous tenions à vous remercier pour toute l’attention que vous avez consacré à lire les articles de votre blog Acrazyworld tout au long de cette année étrange et cruelle, marquée par le Coronavirus. Si 2021 risque de ressembler quelque peu à 2020, l’espoir d’un retour à la normal semble néanmoins en route avec l’arrivée du vaccin.

En 2020, nous avons publié exactement 77 articles, et traité près de 49 films et de nombreuses séries télévisées. La révision des premiers articles a également débuté, afin que le contenu soit remis à jour. Nous avons également comptabilisé près de 91. 000 visites sur cette année.

Nous vous souhaitons dehors et déjà une bonne et heureuse année 2021, et nous vous retrouverons dès janvier pour de nouveaux articles !

Affectueusement,

Le créateur


935.Début de la saison 9 du blog.

 

Chers lecteurs,

Aujourd’hui démarre la 9e année du blog. Celle-ci devrait, en principe, être la dernière. Elle sera marquée par un rythme de publication moins récurrent, afin de pouvoir faire une refonte des articles 1 à 934.

Nous vous remercions pour l’attention que vous portez à ce blog et nous réjouissons d’avance d’écrire sur de nouveaux sujets, même si il s’agira surtout de nouveaux films ou programmes télévisuels.

Affectueusement,

Le créateur


900. Petit Best of des articles 801 à 899.

Alors que cette saison 8, inaugurée le 18 septembre dernier  bat son plein, et qu’il s’agira vraisemblablement de la dernière du blog, nous en profitons pour vous proposer un petit florilèges des meilleurs articles publiés entre le numéro 801 (25 juin 2019) et le numéro 899 (26 avril 2020).

Courage durant cette période difficile du confinement,

Le créateur.

TOP 10 : 

  1. Homecoming, la série événement de Sam Esmail
  2. Analyse du film « Star Wars : épisode IX : l’ascension de Skywalker »
  3. Shining : 40 ans après, le film fascine encore
  4. Que deviennent nos données en ligne après notre décès ?
  5. Servant : série angoissante
  6. Les Banlieusards : Joe Dante et ses voisins
  7. Dead Zone : Stephen King vu par David Cronenberg
  8. Donnie Darko
  9. Retour vers le futur : saga intemporelle
  10. Il était une fois le logo de DreamWorks Studios

876.Merci à vous !

Cher lecteur,

Tout d’abord, le blog vous souhaite une excellente année 2020. Il devrait continuer de publier des articles pour de nombreux mois encore.

Ensuite, le bilan pour le mois de décembre 2019 était très positif : en effet, nous avons battu un record d’audience, puisque vous avez été près de 12 000 à visiter notre site durant cette période.

Enfin, quelques chiffres pour terminer : En 2019, nous avons publié 138 nouveaux articles, abordés près de 80 films et comptabilisé plus de 83 000 visites. Pour tout cela, nous vous remercions.

Bien à vous,

le créateur


837.Nouveau record battu !

Aujourd’hui, en ce 18 août 2019, votre blog dévoué vient de battre un record : nous avons franchi le cap des 300 000 visites ! Pour un blog thématique, ce chiffre représente beaucoup, car seulement une poignée d’internautes sont sensibles à son contenu. Pour cela, nous vous disons merci !

Bien à vous,

Le créateur


800.Petit best of des articles 701 à 799.

Le 29 août dernier, était publié sur le blog notre 700e article. Dix mois plus tard, et une nouvelle année passée en votre compagnie, 100 nouveaux articles ont vu le jour, présentant 49 nouveaux longs-métrages. Aujourd’hui, c’est l’occasion de dresser un bilan de ces publications, en vous proposant de relire quelques un de nos meilleurs écrits.

  1. Gwendy et la boîte à boutons (roman court de Stephen King)
  2. Le Géant de fer : retrouvaille avec un gentil héros
  3. Us : Jordan Peele nous balance son nouveau film d’horreur
  4. Panic sur Florida Beach
  5. Retour sur le meilleur film d’action des années 90 : Terminator 2-le jugement dernier
  6. Good Doctor : le mélo médical avec un grand D
  7. Total Eclipse of the Heart
  8. Mice, a small story : court-métrage
  9. Gros plans sur les fake news
  10. Le monde de Charlie

Merci à toi, lecteur, d’avoir été fidèle au blog au cours de ces 7 années…

Le créateur (K.G.)


795.Merci à vous !

795.Merci à vous !

Pour ce mois de mai 2019, même si nous accusons une légère baisse d’audience, vous avez été près de 4.800 à avoir visité notre blog ! Nous vous remercions de l’intérêt que vous portez à celui-ci.

Bien à vous,

le créateur (K.).


776.Ouverture d’un nouveau portail.

Le blog Acrazyworld a le plaisir de vous annoncéer l’ouverture d’un nouveau portail. Intitulé « La Force est dans le droit ! « , il proposera des contenus liés à des questions juridiques du droit des nouvelles technologies, du droit de la propriété intellectuelle, du droit des médias, du droit du travail ou encore du droit fiscal. Vous saurez, par exemple ce qu’est un fake porn, comment les multinationales déplacent fictivement leurs bénéfices ou ce que Facebook a le droit de faire avec vos données à caractères personnels. Chaque mois, environ 2 articles sur des thématiques différentes vous seront proposés. Ces articles seront également publiés sur un autre blog, jumelé avec celui-ci, pour des questions de facilité.

Le créateur (KG).


768.Merci à vous !

768.Merci à vous !

Pour ce mois de mars 2019, vous avez été près de 6.500 à avoir visité notre blog ! Nous vous remercions de l’intérêt que vous portez à celui-ci.

Bien à vous,

le créateur (K.).


12345

Jean-Michel, jour après jour. |
Emmawatsonning |
Videopassion07 |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | la vie est belle !
| Freddyvsjason
| Ilmiocinema