A crazy world


1.Introduction à la biologie.

rainette

( source de la photo  :http://au-bout-de-la-route.blogspot.be/2012/03/insectes-barometres-et-thermometres.html)

Qu’est-ce que la biologie ? Un paradis tout simplement ! La biologie est la science de la vie, celle qui étudie les vivants et toutes les interactions qu’ils peuvent avoir avec leur milieu de vie.Et force est de constater que les vivants sont complexes et pourtant bien ordonnés.La base de leur fondement étant la cellule.De tout cela découlera bien sur certaines caractéristiques fondamentales :

-capacité à répondre à des stimulus (hormonal par exemple).

-homéostasie ( milieu interne relativement constant).

-besoin d’utiliser de l’énergie pour faire des « tâches ».

-adaptation résultant de l’évolution ( sélection naturelle, mutation,…).

Mais revenons à cette organisation cellulaire, elle est le point de départ de la complexité de l’organisme (quoi qu’ avant elle, il y a l’atome →molécules →organites (noyau, mitochondries,…) ).Des cellules semblables constitue les tissus, et des tissus différents forment les organes.Plusieurs organes localisés deviennent un ensemble plus grand, d’appareils, de système d’organes (ex. : système digestif) qui mit bout à bout en arrivent à constituer un organisme, un vivant.Un ensemble d’individus d’une même espèce et localisé dans un même espace géographique est qualifié de population.L’espèce est tout simplement un ensemble de population d’organismes interféconds ( se reproduisant par croisement).Si l’on a à faire à un groupe d’espèces différentes mais localisés dans un même espace géographique, induisant des interactions vivants/habitat, on parle de communautés.L’écosystème sera constitué de toutes ces communautés et le biome de tout les écosystèmes.Enfin, de manière plus globale, la biosphère sera l’ensemble des milieu avec de la vie.

1361229172

(source : http://bioddd7650.weebly.com/reacutevision2.html)

Y a-t-il un avantage évolutif, finalement, à avoir des individus de plus en plus complexes, de plus en plus ordonnés ? Évidemment bien sur ! Et c’est tout simplement l’émergence, qui dit qu’à chaque fois qu’un niveau d’organisation supérieur est atteint, de nouvelles propriétés, n’existant pas dans les niveaux antérieurs apparaissent.Tout ceci implique bien sur des interactions entre les vivants et leur environnement et donc un réarrangement entre les composants et l’organisation structurale.

342px-NiveauOrganisationIntégrationBiodiversité

 

(source :  http://www4.ac-nancy-metz.fr/ia54-pompey/eco-moulin-champigneulles/spip.php?article1120)

niveaux_orga

 

(source : http://raymond.rodriguez1.free.fr/Documents/Biodiversite-popul/niveaux_orga.pdf)

Comment étudier la plupart des phénomènes biologiques ? Le bon choix semble résider dans le réductionnisme, pratique consistant à prendre des choses très compliquées et à les diviser en éléments plus simplistes.On tente aussi ainsi à trouver les interactions et les intégrations fonctionnelles des parties…soit l’émergence !

Lorsque le scientifique observe quelque chose qui attise sa curiosité, il se doit de se poser des questions qui vont l’amener à élaborer une hypothèse.Cette dernière devra être vérifiée par une expérience, qui, si elle est révélatrice de notre hypothèse, donnera lieu à une prédiction.Une nouvelle expérience sera nécessaire pour la confirmer, et si c’est le cas, le scientifique sera heureux, car il aura mis au point une théorie !

Prenons l’exemple de Louis Pasteur et des bactéries (1861) : il a confirmé l’hypothèse des germes, selon laquelle les bactéries sont préexistantes dans l’air, contaminant ensuite le milieu de culture et infirmé l’hypothèse de la génération spontanée, qui dit que les bactéries sont, depuis toujours, dans le milieu de culture.

La cellule.

L’histoire de la cellule est fascinante : elle débute en 1665 avec Robert Hooke, qui observe, avec son petit microscope (grossissement d’environ 30 fois), des cavités en forme de chambre dans du liège.Lui faisant penser aux chambres des moines, il baptise sa découverte « cellule », qui s’avérera être la plus petite entité vivante.

Au 18e siècle, Antoni  van Leeuwenhoek, un drapier (fabriquant de lentille) de la ville de Delft aux Pays-Bas, observe les premiers micro-organismes (uni-)cellulaires ( avec un grossissement d’environ 300 fois).

En 1839, Theodor Swann et Matthias Schleiden découvre que tout organisme vivant, animal ou végétal, est constitué de cellules.

En 1859, Rudolf Virchow se rend compte que toute cellule provient d’une autre cellule. →la théorie cellulaire était donc complète.

À propos des cellules.

Les procaryotes (bactéries et archéobactéries) n’ont pas de noyau, mais un chromosome directement plongé dans le cytoplasme (milieu baignant l’intérieur d’une cellule).

Les eucaryotes (protistes, champignons, animaux et végétaux) ont un noyau (avec une enveloppe nucléaire constitué d’une double membrane).Si c’est un animal, il aura une membrane plasmique autour du cytoplasme, alors que si c’est un végétal, il aura une membrane plasmique et une paroi cellulosique.

Il y a de l’ADN dans chaque cellule : qu’il soit libre dans le cytoplasme (procaryotes) ou dans un noyau (eucaryotes) et cet ADN est transmis des parents à leur descendants, suivant un modèle semi-conservatif.

La diversité de la vie (car soyons honnête : il n’y a pas un seul individu semblable, excepté les jumeaux monozygotes) naît de changements évolutifs, à partir d’un seul et unique ancêtre commun, micro-organisme ayant vécu il y a environ 3,5 milliards d’années et baptisé LUCA (Last Universal Common Ancestor)

 

à lire aussi…

→ à propos du LUCA (http://www.larecherche.fr/actualite/vie/luca-ancetre-tous-etres-vivants-07-03-2013-98913)

→LUCA :http://www.lestoutespremieresfois.com/2-les-annees-folles/luca-tout-premier-et-dernier-ancetre-commun


Laisser un commentaire


Jean-Michel, jour après jour. |
Emmawatsonning |
Videopassion07 |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | la vie est belle !
| Freddyvsjason
| Ilmiocinema